L'Algérie pleinement disposée à soutenir toute initiative visant à freiner le réchauffement climatique

Publié le : mardi, 26 octobre 2021 09:18   Lu : 0 fois
L'Algérie pleinement disposée à soutenir toute initiative visant à freiner le réchauffement climatique

RIYADH- Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a affirmé, lundi à Riyadh (Arabie saoudite), que l'Algérie était pleinement disposée à "soutenir toute initiative visant à freiner le réchauffement climatique et à lutter contre la désertification, la sécheresse et les feux de forêt auxquels la région arabe est exposée.

"Convaincu de l'importance de l'environnement dans la réalisation du développement et l'économie verte, mon pays valorise ces efforts et demeure pleinement disposé à soutenir l'Initiative (Moyen-Orient Vert) et toute initiative similaire à même de freiner le réchauffement climatique et de lutter contre la désertification, la sécheresse et les feux de forêt auxquels la région arabe est exposée", a indiqué M. Benabderrahmane dans son allocution au Sommet "Initiative du Moyen-Orient Vert" en sa qualité de représentant du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Pour ce faire, le Premier ministre a estimé que "nous devons répondre à l'appel du climat et joindre notre voix et nos efforts aux travaux de ce sommet béni", formant le vœu que les recommandations devant sanctionner le Sommet soient "judicieuses et efficaces pour être généralisée à toute la région aux caractéristiques climatiques pratiquement identiques, et en devenant une référence pour les travaux du Groupe des Vingt (G20) et de la 26è Conférence sur les changements climatiques (COP26) en novembre prochain.

Il a salué "l'Initiative du Royaume d'Arabie saoudite, qui s'inscrit dans ses efforts qualitatifs judicieux visant à cristalliser une nouvelle vision commune, à unifier les efforts de protection de l'environnement et de lutte contre le changement climatique au Moyen-Orient et dans le monde".

"L'Algérie ne ménagera aucun effort pour adhérer à l'échange d'expériences réussies avec le Royaume et tous les pays qui visent à augmenter leur part des énergies propres dans leur économie", a-t-il poursuivi.

Dans ce cadre, M. Benabderrahmane a souligné l'importance accordée par l'Algérie, sous la direction du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, à ce défi "et qui s'est traduit par la constitutionnalisation et la consécration des questions de l'environnement, du développement durable et de la préservation des ressources naturelles, outre ses politiques visant à relever tous les défis pertinents, booster le développement durable dans toutes ses dimensions" et "consolider davantage ses efforts pour assurer sa durabilité et pérennité pour les générations futures".


Lire aussi: Traitement des questions climatiques: impératif pour les pays avancés d'assumer leur responsabilité historique


Le Premier ministre a souligné que l'Algérie "réitère, comme elle l'a toujours fait lors de plusieurs fora internationaux et régionaux, son engagement à lutter contre le changement climatique et à jouer un rôle pivot" dans ce domaine, notamment à travers "son plan national sur le Climat 2020-2030 qui constitue un outil opérationnel pour l'application de la politique nationale décennale sur la lutte contre les changements climatiques et le développement de l'économie verte".               

Selon M. Benabderrahmane, cette politique repose sur la promotion du développement de l'investissement dans le domaine du tri et du recyclage des déchets et dans les énergies renouvelables, et ce, à travers "la création de structures nationales spécialisées, et à leur tête le ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables", qui œuvre à "l'accélération de la mise en œuvre des projets en cours en matière d'efficacité énergétique et de production d'hydrogène vert", qui constitue, a-t-il dit,  "un projet stratégique et prometteur auquel l'Algérie accorde un intérêt particulier".

Le représentant du président de la République a rappelé, à cette occasion, que l'Algérie "avait lancé, depuis plusieurs décennies, un projet prometteur, en l'occurrence le barrage vert" qui s'étend sur une superficie de 3,7 millions d'hectares, ajoutant que "l'Algérie s'emploie actuellement à la relance de ce rempart environnemental en vue de son expansion à une superficie de 4,7 millions d'hectares durant les prochaines années. Il s'agit là d'une contribution qualitative de l'Algérie, similaire à celle initiée par l'Arabie Saoudite visant la protection de l'environnement grâce à la conjugaison des efforts de tout un chacun".

Au terme de son allocution, le Premier ministre a exprimé "la satisfaction de l'Algérie, étant un acteur clé dans la dynamique internationale de préservation de l'environnement à travers sa participation à ce Sommet, outre son rôle dans les différents foras internationaux et régionaux dans ce domaine vital".

A noter qu'au début de son intervention, M. Benabderrahmane a transmis les salutations du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune à son Excellence le Prince héritier d'Arabie Saoudite, Mohammed Ben Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud, Vice Premier ministre et ministre de la Défense du Royaume d'Arabie Saoudite frère, ainsi que ses vœux de "réussite et de succès des travaux" de ce Sommet.

Media

L'Algérie pleinement disposée à soutenir toute initiative visant à freiner le réchauffement climatique
  Publié le : mardi, 26 octobre 2021 09:18     Catégorie : Economie     Lu : 0 foi (s)   Partagez