Commerce: un programme pour faire sortir tous les marchés de gros des zones urbaines

Publié le : vendredi, 22 octobre 2021 17:52   Lu : 64 fois
Commerce: un programme pour faire sortir tous les marchés de gros des zones urbaines

ALGER- Le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations s'oriente, en collaboration avec les autorités locales, vers la mise en œuvre d'une nouvelle politique, en vue de l'organisation des marchés, à travers un programme de réalisation de marchés nationaux à même d'organiser le commerce de gros et créer des marchés régionaux spécialisés, avec pour objectif, faire sortir tous les marchés de gros des zones urbaines.

Dans un entretien à l'APS, le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations a indiqué que ces marchés seront réalisés dans deux ans ou plus, par les autorités locales et aussi par les particuliers.

L'organisation de ces marchés sera supervisée par le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, pour se transformer, par la suite,  en "marchés de gros spécialisés et avec des critères internationaux qui facilitent aux opérateurs leur activité".

Le ministère suit actuellement la réalisation de 5 marchés régionaux de gros, dont le premier a été inauguré dans la wilaya de Ouargla par la Société de réalisation et gestion des marchés de gros "MAGROS" et le 2e dans la wilaya de Béchar. Quant au 3e marché, il connaît un taux de réalisation avancé à Tiaret, en collaboration avec la wilaya.

Il sera également procédé à la réalisation du 4e marché régional à Khenchela ou à Batna. Le 5e devra être réalisé dans la commune d'El Kharrouba à Boumerdes et abritera, à l'horizon 2024, tous les marchés de gros qui se trouvent dans les zones urbaines dans la région du Centre (Alger et les wilayas limitrophes).

M.Rezig a fait savoir que cette démarche visant à faire sortir les marchés de gros des zones urbaines, se concrétisera à travers " l'établissement de marchés modernes qui disposent du raccordement au réseau d'autoroutes, d'hôtels, de restaurants, de centres de services, de postes de police et d'organismes de gardiennage spécialisés qui seront liés par contrat à la société MAGROS.

S'agissant du transfert du marché de "Smar" à Alger, M. Rezig a indiqué que l'assiette foncière qui lui a été attribuée dans la commune de Birtouta dans la capitale n'était pas en mesure de l'accueillir, en raison du passage de gazoducs et de la présence de câbles électriques de haute tension, ce qui empêche l'entrée des grands camions,selon l'étude réalisée, d'où la nécessité de son transfert vers la commune d'El Kharrouba à Boumerdès.

Le marché de gros qui doit être réalisé à El Kharrouba comprend actuellement 570 magasins répondant aux "normes internationales", dont 135 réservés aux grossistes du marché de "Smar" qui font actuellement l'objet d'enquêtes concernant leurs statuts juridiques.

Le ministre a déclaré que les commerçants du marché de Smar, 271 commerçants et 5 exportateurs, sont libres de se déplacer ou de refuser cette délocalisation vers le marché d'El-Kharrouba.  Cependant, "les commerçants refusant de se délocaliser au nouveau marché, seront obligés de modifier leurs registres de commerce pour exercer la vente en détail au lieu du gros", a-t-il indiqué.

"Une fois le marché prêt, nous n'autoriserons pas la présence de grossistes dans les zones résidentielles urbaines à Alger. Ils peuvent soit changer leurs registres de commerce en activité de vente en détail, soit se rendre au marché d'El Kharrouba à Boumerdès et poursuivre leur exercice de vente en gros", précise M. Rezig.

Par ailleurs, le secteur entend mettre en place deux marchés régionaux de chaussures à Médéa et Tlemcen, outre la mise en place d'un marché régional d'électroménager à El Eulma (Sétif) et d'autres marchés régionaux pour les vêtement dans certaines wilayas .

Commerce: un programme pour faire sortir tous les marchés de gros des zones urbaines
  Publié le : vendredi, 22 octobre 2021 17:52     Catégorie : Economie     Lu : 64 foi (s)   Partagez