Tourisme saharien : optimisme des opérateurs quant à la réussite de la saison après le recul du Covid-19

Publié le : vendredi, 22 octobre 2021 17:05   Lu : 64 fois
Tourisme saharien : optimisme des opérateurs quant à la réussite de la saison après le recul du Covid-19

ALGER- Plusieurs opérateurs touristiques ont affiché un "grand optimisme" quant au succès de la saison du tourisme saharien qui sera lancée fin Octobre et s'étalera jusqu'au mois d'avril 2022, après le recul de la pandémie du covid-19 et la reprise des vols et des transports terrestres.

La saison de cette année devrait contribuer "considérablement" à la relance du tourisme et permettre de compenser les pertes financières subies par de nombreuses agences de tourisme et de voyages, induites par la pandémie du covid-19 et entrainant "l'arrêt des activités, pour certaines et faillite pour d'autres, affirment-ils.

Dans une déclaration à l'APS, le directeur général du Tourisme au ministère du Tourisme et de l'Artisanat, Moussa Bentamer, a souligné la nécessité de promouvoir la destination Sahara qui reste, a-t-il dit, une destination de choix pour de nombreux  touristes algériens et étrangers, d'autant que le pays avait été classé, l'an dernier, parmi les "destinations de tourisme d'aventure" au regard notamment du potentiel touristique du Grand Sud.

Le même intervenant a rappelé, en outre, l'intérêt particulier accordé par les touristes étrangers au Sahara algérien citant le cycliste qatari qui s'est lancé dans un périple en Algérie avec pour thème "une montée vers le Tassili" pour découvrir la diversité touristique que recèle le pays notamment la région du Tassili.

Selon les statistiques du ministère, sur un total de 225 zones d’expansion touristique (ZET), la région du Sud dispose de 23 sites exploitables pour la réalisation de divers projets touristiques en conformité avec les moyens et les volontés de toutes les franges de la société, sachant que 54 projets touristiques sont en cours de réalisation dans le Grand Sud, notamment à Adrar,  Tamanrasset, Djanet et Bechar.

Pour sa part, le directeur général de l'Office national algérien du tourisme (ONAT), Tahar Arezki, a souligné l'importance de la "relance" de l'activité des opérateurs du tourisme domestique à travers la mise en place d'un programme et la diversification des offres selon les voeux des clients, en prévision du lancement de cette saison.


Lire aussi: Adrar et Timimoun: larges ambitions de développement du tourisme saharien


Le directeur général de l'Office a précisé que pour cette saison touristique, son administration avait diversifié ses offres et ses destinations vers le Grand Sud, avec des prix "compétitifs", notamment à Béchar -plus précisément dans les régions de Béni Abbès et Taghit- qui s'est doté d'une nouvelle résidence d'une capacité de 112 lits.

Il a fait savoir que l'office propose des circuits et des destinations dans les wilayas de Timimoune, Tamanrasset, Djanet, Biskra et Ghardaïa, outre des excursions chaque week-end, notamment au profit des jeunes.

Mettant l'accent sur l'importance des moyens de transport, le même responsable a salué "l'engagement d'Air Algérie qui propose des offres compétitives en réduisant de 50 % le prix des billets pour les touristes se rendant dans le Grand Sud". Il a également rappelé que son organisme disposait de bus confortables pour le transport des touristes. 

Le même responsable a précisé par ailleurs qu'"il faut davantage de temps pour compenser les pertes financières d'où l'importance de la diversification des offres et de l'organisation de sorties tout les weekend, en attendant le retour des touristes étrangers, notamment ceux qui préfèrent séjourner dans le Sud, une région propice à la découverte, à l'aventure et à la méditation".

 

Nouveaux circuits et destinations proposés pour une saison touristique réussie

 

Le président de la Fédération nationale des opérateurs de Tourisme (FNOT), Saïd Boukhelifa, a mis en avant l'importance d'une "bonne organisation" pour une saison réussie, à travers notamment l'organisation de voyages de découverte et l'ouverture de nouveaux circuits touristiques particulièrement dans le Tassili et à Ghardaïa, Timimoune, Adrar, Saoura, Béni Abbès, Taghit et Tamanrasset, qui offrent des paysages exceptionnels.

M.Boukhelifa estime que le développement du tourisme saharien implique une "volonté politique ferme", d'autant que le grand sud recèle un potentiel touristique unique qui reste malheureusement inexploité du moins pas suffisamment, d'où l'impératif, a-t-il dit, de réaliser "des projets d'investissement et de mettre à contribution toutes les compétences nationales pour améliorer le produit touristique.

Il a insisté sur la formation des guides, appelant à l'amélioration des prestations à travers la promotion de l'artisanat et du patrimoine culturel de la région du Sud.

Il a souligné la nécessité de renforcer le tourisme d'aventure et sportif comme «le rallye» très prisé par les touristes étrangers, estimant que le Sahara algérien est la destination touristique par excellence pour de nombreux touristes.                

M.Boukhelifa a par ailleurs souligné l'importance de «relancer les activités du Conseil national du tourisme pour une meilleure contribution au service du secteur».

Pour sa part, le chargé de communication au Touring Club Algérie (TCA), Kaddour Redouane a appelé tous les professionnels du secteur à contribuer à la promotion du tourisme intérieur et participer à la création d'emplois.

"Il est temps de réfléchir sur les moyens d'attirer les touristes étrangers mais aussi les membres de la communauté nationale établis à l'étranger, en leur offrant la possibilité de passer des vacances dans leur pays au lieu de choisir des destinations touristiques étrangères", a-t-il soutenu.

Il a souligné que le tourisme saharien devrait attirer, pour cette saison, de nombreux touristes après le recul de la pandémie et la reprise des vols domestiques et des transports terrestres, insistant sur l'impératif de revoir les prix des billets de voyage qui demeurent, selon lui, élevés pour les Algériens y compris ceux établis à l'étranger.

M.Kaddour a rappelé que le TCA a tracé un riche programme pour la réussite de cette saison, proposant des prix "raisonnables" avec au menu plusieurs destinations touristiques, à savoir Timimoun, Adrar, Ghardaïa, Saoura, Tamanrasset et Biskra. Il a enfin préconisé d'associer tous les acteurs pour faire de l'Algérie une "destination touristique par excellence".

Tourisme saharien : optimisme des opérateurs quant à la réussite de la saison après le recul du Covid-19
  Publié le : vendredi, 22 octobre 2021 17:05     Catégorie : Economie     Lu : 64 foi (s)   Partagez