Lutte contre la spéculation: l'ANCA appelle les commerçants à déclarer leurs entrepôts

Publié le : jeudi, 21 octobre 2021 17:18   Lu : 61 fois
Lutte contre la spéculation: l'ANCA appelle les commerçants à déclarer leurs entrepôts

ALGER- Le président de l'Association nationale des commerçants et artisans (ANCA), Hadj Tahar Boulenouar, a appelé, jeudi à Alger, les commerçants à déclarer les locaux qu'ils réservent au stockage afin de prévenir tout soupçon de spéculation et d'éviter les peines prévues par la nouvelle loi sur la lutte contre ce fléau.

Animant une conférence de presse au siège de l'ANCA au Palais des Expositions, M. Boulenouar a invité les commerçants à déclarer, au niveau des directions locales du commerce, les locaux et entrepôts réservés au stockage afin d'éviter d'être taxés comme spéculateurs par les agents de contrôle.

Rappelant la gratuité de la procédure de déclaration, il a mis en garde les commerçants contre le non-accomplissement de cette démarche, d'autant que les propriétaires d'espaces de stockage non déclarés sont considérés comme des spéculateurs dans cette nouvelle.

Dans le même contexte, M. Boulenouar s'est félicité de la nouvelle loi sur la lutte contre la spéculation présentée dimanche dernier en Conseil des ministres sous la présidence du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et qui prévoit une peine maximale allant jusqu'à 30 ans de prison et la perpétuité pour les individus impliqués dans le crime de la spéculation.

Pour le président de l'ANCA, l'éradication de ce fléau, nuisible au consommateur, au commerçant et au producteur, appelle à un traitement de ses causes, à savoir le monopole de certains commerçants et les perturbations enregistrées dans la production, outre la mauvaise organisation des marchés de gros.

Il a appelé, par ailleurs, les ministères des Finances et des Affaires religieuses et des Wakfs à définir le concept "Moudharaba", utilisé également par les spécialistes de la charia, pour parler d'un type spécifique de transaction économique (mettre le capital entre les mains d'un investisseur dans un projet défini dans le but de partager les bénéfices entre les deux parties).

Concernant le transfert du marché de gros des produits alimentaires de Semmar (Alger) à El Kharrouba dans l'ouest de la wilaya de Boumerdès, le président de l'association s'est félicité de cette décision, soulignant que le marché de Semmar ne dispose pas des bases des marchés de gros, à l'instar de l'administration, le contrôle et les structures, outre son emplacement, au milieu des agglomérations.

Et d'ajouter: "Il n'y a aucune justification objective pour empêcher le transfert du marché de Semmar à El Kharrouba", soulignant que "ceux qui s'opposent à cette décision sont les propriétaires de magasins qui les concèdent à des loyers exorbitants".

  1. Boulenouar a souligné la nécessité d'accélérer l'aménagement et l'équipement du nouveau marché de gros d'El Kharrouba, qui occupe une superficie de 18 hectares et comprend 549 magasins, afin d'être prêt dans les meilleurs délais.

 

Lutte contre la spéculation: l'ANCA appelle les commerçants à déclarer leurs entrepôts
  Publié le : jeudi, 21 octobre 2021 17:18     Catégorie : Economie     Lu : 61 foi (s)   Partagez