L'augmentation du pouvoir d'achat renforcera l'économie nationale

Publié le : dimanche, 17 octobre 2021 19:40   Lu : 72 fois
L'augmentation du pouvoir d'achat renforcera l'économie nationale

ALGER - L'augmentation du pouvoir d'achat en Algérie permettra au pays de parvenir à une économie nationale forte et sera "un moteur" de la croissance économique, a estimé, dimanche à Alger, le président de la Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC), Sami Agli.

Lors d'une conférence de presse animée autour de l'économie nationale post-Covid19 et la rentrée sociale, M. Agli a appelé à "préparer" l'année 2022, en considérant comme priorités notamment l'augmentation du pouvoir d'achat, la lutte contre l'informel, la stabilité de la législation, la numérisation et l'accompagnement des opérateurs économiques pour s'orienter vers l'étranger.

Le 3 octobre, lors de la réunion du Conseil des ministres, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait ordonné au gouvernement de prendre des "dispositions immédiates" pour préserver le pouvoir d'achat des citoyens.

A ce titre, le président de la République avait ordonné "la réduction de l'impôt sur le revenu global (IRG), l'augmentation du point indiciaire dans la Fonction publique et la coordination étroite entre les ministères du Commerce et de l'Agriculture en vue d'assurer un contrôle maximal sur les produits agricoles, les légumineuses et les pâtes alimentaires".

S'agissant de l'informel, le premier responsable de la CAPC a insisté sur l'intérêt de prendre des mesures pour absorber ce secteur qui impacte, a-t-il dit, la compétitivité du secteur formel et de l'économie nationale à travers une concurrence déloyale.

M.Agli a également évoqué la question de l'industrie automobile. Il a estimé qu'une industrie locale dans ce secteur n'est pas en soi une nécessité, plaidant en faveur d'une évaluation des vingt dernières années de secteur en Algérie.

"La gestion du secteur automobile en Algérie ne doit pas dépendre de l'installation ou non d'une industrie automobile. La priorité de l'économie nationale est l'agriculture, les services, le tourisme où nous avons des opportunités de relance économique", a-t-il expliqué.

De plus, il s'est dit en faveur de l'importation de véhicules neufs contre le paiement des droits de douanes nécessaires tout en permettant l'importation des véhicules de moins de trois ans "de manière encadrée".

Par ailleurs, la mise en œuvre du plan de relance économique connait "une grande attente" de la part des chefs d'entreprises dans l'espoir de parvenir à une sortie de "l'inertie et de la précarité économique", a dit M. Agli.

"Il faut se mobiliser derrière ce plan de relance pour sa réussite, non pas pour des considérations politiques mais par patriotisme pour l'Algérie", a-t-il recommandé, soulignant l'intérêt de "mesures de rupture" pour les entreprises qui n'ont pas les moyens de maintenir leur activité économique telles que les TPE.

En outre, le président de la CAPC a salué le concept "d'amnistie fiscale" porté, selon lui, par le projet de loi de Finances 2022. Il a également salué la décision du pays de ne pas s'orienter vers l'endettement extérieur, proposant notamment d'autres moyens de financement de l'économie à travers le financement extérieur par l'entreprise, par le marché et via le crédit acheteur.

L'augmentation du pouvoir d'achat renforcera l'économie nationale
  Publié le : dimanche, 17 octobre 2021 19:40     Catégorie : Economie     Lu : 72 foi (s)   Partagez