Faire des start-up un "outil fort pour la concrétisation de l’inclusion financière"

Publié le : mercredi, 13 octobre 2021 19:22   Lu : 44 fois

CONSTANTINE - Le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-up Yacine El-Mahdi Oualid a indiqué mercredi à Constantine, à l’ouverture des travaux de la rencontre régionale sur les start-up "Constantine Disrupt", que l’Etat œuvre à faire des start-up un "outil fort pour la concrétisation de l’inclusion financière".

"L’Etat algérien, à travers les différents mécanismes et les mesures d’appui et d’accompagnement dédiés à la promotion des startups, vise à développer l’inclusion financière pour une meilleure mobilisation des ressources financières", a-t-il affirmé, d’autant que l’édification d’une économie de connaissance passe, dit-il, "obligatoirement par le transfert d’une économie matérielle à une économie immatérielle".

Le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Economie de la connaissance et des Start-up a, dans ce cadre, rappelé l’importance "capitale" accordée par l’Etat à l’économie de la connaissance et a mis en avant les profondes réformes engagées notamment en matière de formation et de développement de la recherche au sein des entreprises.

Il a indiqué que ce genre de rencontres regroupant les décideurs avec les experts, les porteurs de projets et d’idées et les universités constitue une "opportunité devant permettre le développement de ce secteur au service de l’économie nationale".

"Permettre aux startups de participer efficacement à l’édification d’une économie nationale solide à travers la résolution des différents problèmes qui se posent comme la sécurité alimentaire et la sécurité de l’eau, entre autres, figure parmi les objectifs que l’Etat s’emploie à concrétiser dans le cadre de la consolidation de l’économie de la connaissance", a ajouté le ministre délégué.

Il a également affirmé que l’encouragement de l’entrepreneuriat féminin figure parmi les thèmes importants que les pouvoirs publics s’attèlent à encourager et à concrétiser.

Le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l'Economie de la connaissance et des Start-up, était accompagné des ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, de l’Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmed, de la Numérisation et des Statistiques, Hocine Cherhabil, et du ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des micro entreprises, Nassim Diafat.

Faire des start-up un "outil fort pour la concrétisation de l’inclusion financière"
  Publié le : mercredi, 13 octobre 2021 19:22     Catégorie : Economie     Lu : 44 foi (s)   Partagez