Une rencontre d’affaires virtuelle algéro-britannique sur les énergies renouvelables prévue jeudi

Publié le : samedi, 09 octobre 2021 18:26   Lu : 0 fois

ALGER - Une rencontre d’affaires virtuelle algéro-britannique sera organisée le 14 octobre prochain sur les énergies renouvelables, a indiqué samedi un communiqué du ministère de la Transition énergétique et des énergies renouvelables.

La tenue de cette rencontre a été annoncée par le ministre de la Transition énergétique et des énergies renouvelables, Benattou Ziane, qui a reçu jeudi dernier au siège du ministère, l’ambassadrice du Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord en Algérie, Sharon Anne Warlde, a précisé la même source.

Le ministre a affirmé que cet évènement constitue "une opportunité pour les investisseurs britanniques, notamment avec le lancement prochain, par le ministère, du projet de réalisation des premiers 1000 MW en centrales solaires photovoltaïques du programme national des énergies renouvelables".

Lors des discussions tenues avec l'ambassadrice britannique, M. Ziane a passé en revue les relations bilatérales et de discuter des opportunités de coopération et de partenariat dans les domaines des énergies renouvelables, a ajouté le communiqué.

A cette occasion, M. Ziane a exposé les grands axes de la politique nationale en matière de sobriété et d’efficacité énergétiques et de développement des énergies renouvelables.

Il a affirmé que de la transition énergétique est un "choix irréversible" qui permettra à "l’Algérie de s’affranchir progressivement de la dépendance aux énergies fossiles et d’amorcer une mutation vers les énergies vertes créatrices de richesse", et ce, "en s’appuyant sur toutes les potentialités humaines et énergétiques dont recèle le pays".

Il a salué aussi les efforts entrepris par le Royaume-Uni pour la préparation de la 26ème conférence des partis des Nations-Unies sur le changements climatiques (COP26), qui se tiendra à Glasgow du 1 au 12 novembre prochain.

Dans ce sillage, il a jugé nécessaire et urgent de concrétiser sur terrain toutes les décisions qui seront prises, par les pays signataires de la convention- cadre des Nations unies sur les changements climatiques, à l’issue de cette conférence, afin de répondre aux enjeux et aux menaces que fait peser le réchauffement climatique.

Il a souligné, en outre, que les ambitions de l’Algérie en matière de transition énergétique pourraient constituer un cadre de coopération avec le Royaume unis dont l’expérience en la matière n’est plus à démontrer.

Pour sa part, l’ambassadrice a tenu à saluer les efforts et l’engagement de l’Algérie dans sa stratégie de la transition énergétique, qui va certainement contribuer à l’effort mondial dans la lutte contre les changements climatiques.

Elle a, également, fait part de la disponibilité de son pays à réunir toutes les conditions à même de concrétiser la coopération entre les deux pays dans ce domaine, et d’accompagner les institutions et organismes Algériens pour l’accès aux fonds de financement "verts".

Après avoir précisé les contours de cette rencontre, les deux parties ont convenu de maintenir le contact entre les deux parties pour identifier de façon plus détaillée et pratique les axes de coopération dans les domaines de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables.

A l'issue de cette réunion, le ministre de la Transition énergétique s’est dit confiant quant à l’avenir de la coopération bilatérale algéro-britannique.

 

Une rencontre d’affaires virtuelle algéro-britannique sur les énergies renouvelables prévue jeudi
  Publié le : samedi, 09 octobre 2021 18:26     Catégorie : Economie     Lu : 0 foi (s)   Partagez