L'ANP mise sur le développement de la sous-traitance pour s'engager dans l'exportation

Publié le : mardi, 18 mai 2021 14:48   Lu : 83 fois
L'ANP mise sur le développement de la sous-traitance pour s'engager dans l'exportation

ALGER - L'Armée nationale populaire (ANP) oeuvre pour la mise en place d'une plateforme industrielle mécanique nationale basée sur le développement du tissu de la sous-traitance, afin de garantir sa rentabilité et d'envisager l'exportation, a souligné mardi à Alger le général Abdelghani Badaoui, responsable au sein de la Direction des fabrications militaires (DFM) du ministère de la Défense nationale (MDN).

Intervenant lors d'une journée d'études portant sur le thème "Sous-traitance et intégration nationale : enjeux et perspectives", abritée par l'Ecole militaire polytechnique de Bordj El Bahri, le général Badaoui a affirmé que l'ANP oeuvre pour le développement de l'économie nationale à travers la mise en oeuvre d'une plateforme industrielle mécanique basée sur le développement de la sous-traitance et l'intégration nationale en impliquant les PME, et ce, dans le cadre d'une politique favorisant la rentabilité et la création d'activités stratégiques, qui s'inscrit dans l'objectif d'exportation.

Dans cette optique, l'ANP compte développer des projets visant à fabriquer des produits certifiés et homologués par des constructeurs mondiaux notamment des pièces et composantes destinées aux secteurs de la mécanique, de l'automobile et des hydrocarbures, a-t-il fait savoir.

Insistant sur l'importance de ce projet qui vise, selon lui, à réduire la facture de l'importation et à améliorer le taux d'intégration nationale, le général Badaoui a évoqué les principaux besoins des unités de production de l'ANP à savoir les ponts, les boites à vitesses, les organes de moteurs, les systèmes d'alarmes et les systèmes de blindages.


Lire aussi : SAPPL-MB : livraison de 236 véhicules de poids lourds et bus de transport public


"L'ANP s'est engagée dans la deuxième phase de développement des fabrications militaires, après avoir travaillé sur la mise en place de projets industriels dans le cadre de partenariat avec des groupements mondiaux. Aujourd'hui, nous visons à assoir une base industrielle favorisant la création d'activités stratégiques telle que la fonderie, l'usinage et des fabrications technologiques", a-t-il expliqué, tout en plaidant pour la relance du complexe sidérurgique de Annaba et la création de centres techniques de formation.

Evoquant les démarches entreprises par l'ANP pour récupérer des entreprises publiques économiques et l'assainissement de leur situation financière, le représentant de la DFM a assuré que l'ANP ambitionne de créer des mégas-projets en vue de développer l'activité de l'exportation.

Lancé au début des années 70, le secteur de l'industrie militaire compte aujourd'hui, selon l'intervenant, 11 sociétés par actions, disposant de 11 filiales dédiées à plusieurs activités, ainsi que 9 établissements.

En matière de fabrication, il a cité les véhicules blindés, les camions porteurs, les véhicules utilitaires, les systèmes électroniques (radars et caméras), les hélicoptères, les supports textiles (7 unités), ainsi que les produits explosifs.

L'ANP mise sur le développement de la sous-traitance pour s'engager dans l'exportation
  Publié le : mardi, 18 mai 2021 14:48     Catégorie : Economie     Lu : 83 foi (s)   Partagez