La nationalisation des hydrocarbures constituait une décision "absolue" pour l'Algérie

Publié le : jeudi, 25 février 2021 12:49   Lu : 76 fois
La nationalisation des hydrocarbures constituait une décision "absolue" pour l'Algérie

ALGER - La nationalisation des hydrocarbures constituait une décision "absolue" et un "objectif essentiel" de la politique de développement de l'Algérie et de la souveraineté nationale sur ses ressources naturelles, a souligné, l'ancien ministre de la Communication, Nacer Mehal, qui était ce jour-là, envoyé à Hassi Messaoud, en tant que journaliste venu assurer la couverture médiatique de cet évènement historique.

S'exprimant à l'émission LSA-direct du quotidien national Le Soir d'Algérie, diffusée mercredi soir sur sa page Facebook, M. Mehal a apporté son témoignage en qualité d'envoyé spécial de l'agence APS à la base de production de Hassi Messaoud, sur cette journée du 24 février 1971 marquant la nationalisation des hydrocarbures.

"La prise de contrôle des hydrocarbures était une question définitive et absolue. C'était un objectif essentiel de la politique de développement de l'Algérie qui passe par la récupération de ressources naturelles", a-t-il précisé.

Il a rappelé aussi que cette décision s'inscrivait dans un processus de récupération et de parachèvement de la souveraineté nationale et de prise de contrôle de toutes les richesses de l'économie nationale, notamment les terres agricoles en 1966, les finances et les assurances, ainsi que les mines.


Lire aussi: Nationalisation des hydrocarbures-création de l'UGTA: mobilisation des travailleurs algériens


Relatant les conditions d'accomplissement de sa mission, Nacer Mehal a affirmé qu'une équipe de dix journalistes avait été acheminée de l'aéroport international d'Alger vers Hassi Messaoud, le matin même de la journée du 24 février, sans savoir au préalable que le défunt président Houari Boumediene allait annoncer la nationalisation des hydrocarbures.

"On a rencontré des jeunes ingénieurs et techniciens algériens qui étaient d'un enthousiasme extraordinaire prêts pour assurer la prise de contrôle de la base de production. Pour cela, ils ont du travailler H24 pour se préparer. Grâce à leur volonté et à leur enthousiasme, que ce qui avait semblé pour certains impossible a été finalement réalisé", a-t-il mentionné, tout en évoquant son article écrit à l'époque et qui a été repris par le quotidien El Moudjahid, intitulé "les torchères brulent toujours" à Hassi-Messaoud.

"Il faut rendre un hommage à cette équipe d'ingénieurs et de techniciens algériens extraordinaires. Ils n'étaient pas vraiment nombreux. Mais, ils avaient réussi à assurer la production, malgré le départ des techniciens français", a-t-il tenu à souligner.

"Nous ne pouvons qu'être fiers de cette épopée, parce qu'elle constitue une des plus belles pages de l'histoire de notre pays, nous devons savoir comment la transmettre aux jeunes pour ne jamais oublier ce qui avait été fait par des personnes sincères qui n'avaient jamais touché à l'argent de l'Algérie", a-t-il préconisé.

La nationalisation des hydrocarbures constituait une décision "absolue" pour l'Algérie
  Publié le : jeudi, 25 février 2021 12:49     Catégorie : Economie     Lu : 76 foi (s)   Partagez