Nationalisation des hydrocarbures: Arkab met en avant "les résultats positifs" obtenus par Sonatrach en 2020

Publié le : mercredi, 24 février 2021 19:37   Lu : 153 fois
Nationalisation des hydrocarbures: Arkab met en avant "les résultats positifs" obtenus par Sonatrach en 2020

HASSI R'MEL (Laghouat) - Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab a mis en avant mercredi à Hassi R'mel (Laghouat) les résultats positifs obtenus par le Groupe Sonatrach au titre de l'exercice 2020, en dépit des répercussions de la pandémie de Covid-19 sur l'économie nationale.

Dans une allocution prononcée devant le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, lors de sa visite à Hassi R'mel, à l'occasion de la célébration du 50ème anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures et du 65ème anniversaire de la création de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), M. Arkab a valorisé "les résultats positifs obtenus en 2020 par le Groupe Sonatrach, en termes d'opérations et de finances, grâce à la prise de conscience et au souci des travailleurs d'éviter à la compagnie les répercussions et les risques de la pandémie de Covid-19".

"L'industrie pétrolière connait aujourd'hui la plus forte baisse du volume d'investissements en amont, en enregistrant le niveau le plus bas depuis des décennies", a mis en garde le ministre, soulignant que "c'est là un signe que les marchés pétroliers connaitront à l'avenir une pénurie de pétrole brut contre l'abondance actuelle". "Le besoin d'injecter des investissements en amont est plus que nécessaire pour compenser cette baisse", a-t-il préconisé.

Le ministre de l'Energie et des Mines a par ailleurs appelé à la nécessité de "faire face aux cas de fluctuations des marchés, des plans et des politiques internationales, en vue de la préservation de nos acquis nationaux et du renforcement de notre place comme entreprise nationale à laquelle est confiée le sauvegarde des réserves de pétrole".          

M. Arkab a par la même occasion salué "l'énorme travail et les sacrifices consentis par les travailleurs du secteur de l'énergie, en général, et ceux de Sonatrach en particulier, tout au long d'une année difficile pour toute l'humanité", ajoutant que "la pandémie Covid-19 a eu un impact négatif sur la valeur des actifs et les chiffres d'affaires des grandes compagnies pétrolières mondiales. En revanche, la santé de nos travailleurs a été préservée dans les différentes unités et les régions du pays".

Le ministre a en outre valorisé "les efforts visant à sauvegarder la production afin de répondre aux besoins du marché national en électricité, gaz naturel et carburants et de respecter nos engagements envers les contrats avec les partenaires étrangers de façon à préserver la place et la réputation de l'Algérie sur l'échelle internationale".    

La célébration du 50e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures sous le slogan "Ensemble pour une sécurité énergétique nationale à moyen et à long terme" est l'occasion pour nous d'amorcer une nouvelle bataille pour parvenir à une transition énergétique fluide et sécurisée, a-t-il mis en avant.

Pour ce faire, enchaine M. Arkab, il convient de sécuriser nos ressources minières, estimant que la sécurité énergétique était un défi à relever avec plus d'efficacité".      

Dans le même sillage, le ministre a qualifié la nationalisation des hydrocarbures de "seconde victoire de l'Algérie dans la bataille du pétrole. Ce fut +le 1er novembre économique+ tel que qualifié par le défunt Président Boumediene lors de son discours historiques prononcé le 24 février 1971".

Rappelant la symbolique que portait la célébration de cet évènement dans l'un des plus grands champs gaziers du monde ayant placé l'Algérie parmi les leaders de cette industrie", M. Arkab a fait savoir que les capacités nationales ont permis de "couvrir le demande du marché national en cette matière vitale pour plusieurs décennies et l'exportation de quantités importantes aux différents pays du monde".

Et de mettre en avant l'importance du mégaprojet "Boosting III" qui consiste en le renforcement "de la pression du gaz grâce à trois stations Nord-Centre-Sud", permettant ainsi de maintenir le niveau de production aux alentours de 180 millions m3/jour et de récupérer des quantités supplémentaires de réserves s'élevant à 400 mds  M3 de gaz".

Il a également mis en exergue la détermination des compétences algériennes qui ont assuré la continuité de la production, faisant du secteur de l'Energie la fierté de tous les Algériens".

Nationalisation des hydrocarbures: Arkab met en avant "les résultats positifs" obtenus par Sonatrach en 2020
  Publié le : mercredi, 24 février 2021 19:37     Catégorie : Economie     Lu : 153 foi (s)   Partagez