Implication de nouvelles compétences dans le secteur économique, réduction du nombre de départements

Publié le : lundi, 22 février 2021 12:40   Lu : 497 fois
Implication de nouvelles compétences dans le secteur économique, réduction du nombre de départements

ALGER - Le remaniement ministériel opéré dimanche par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a débouché sur la réduction du nombre de départements ministériels, avec toutefois l'implication de nouvelles compétences notamment dans le secteur économique tout en maintenant les ministres de souveraineté à leurs postes respectifs.

Le remaniement du Gouvernement de Abdelaziz Djerad aura touché principalement le secteur économique, alors que le nombre des départements a été ramené, pour des raisons d'efficacité, à 34 ministères, à travers la fusion et la suppression de certains départements.

A cet effet, les ministères de l'Energie et des Mines ont été fusionnés et confiés à Mohamed Arkab qui remplace ainsi Abdelmadjid Attar qui était à la tête du ministère de l'Energie depuis juin 2020.

Le Président Tebboune a également nommé Mohamed Bacha à la tête du ministère de l'Industrie, en remplacement de Ferhat Ait Ali Braham, tandis que le secteur de la Numérisation et des Statistiques a été confié à Hocine Cherhabil en remplacement de Mounir Khaled Berrah.

L'ancien directeur général de l'Agence nationale de l'amélioration et du développement du logement (AADL), Tarek Belaribi a été promu au poste de ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville et succède Kamel Nasri, nommé en juin 2020. Ce dernier a changé de portefeuille puisqu'il est désormais chargé du ministère des Travaux publics et des Transports, en remplacement de Farouk Chiali.

Le président de la République a en outre confié le secteur des Ressources en eau à Mustapha Kamel Mihoubi qui remplace Arezki Berraki, de même que Mohamed Ali Boughazi, nommé ministre du Tourisme, de l'Artisanat et du Travail familial à la place de Mohamed Hamidou.

Dalila Boudjemaa, qui avait occupé pendant plusieurs années le poste de directrice générale de l'Environnement, a été promue ministre de l'Environnement, un portefeuille qu'occupait Nassira Ben Harrats, alors que le secrétaire général du gouvernement, Yahia Boukhari a été maintenu.


Lire aussi: Des décisions importantes annoncées par le Président Tebboune


En tout, sept (7) ministres, trois (3) ministres délégués et un secrétaire d'Etat ont quitté le gouvernement. Il s'agit de Abdelmadjid Attar, Ferhat Ait Ali Braham, Mounir Khaled Berrah, Farouk Chiali, Arezki Berraki, Mohamed Hamidou, Nassira Ben Harrats, outre Hamza Al Sidi Cheikh (ministre délégué chargé de l’environnement saharien), Aissa Bekkai  (ministre délégué chargé du Commerce extérieur), Bachir Youcef Sehairi (chargé de l'Industrie cinématographique) et Mohamed-Cherif Belmihoub (ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la prospective).

Implication de nouvelles compétences dans le secteur économique, réduction du nombre de départements
  Publié le : lundi, 22 février 2021 12:40     Catégorie : Economie     Lu : 497 foi (s)   Partagez