Signature d'une convention pour un recensement des exploitations agricoles et du bétail

Publié le : mardi, 16 février 2021 19:31   Lu : 0 fois
Signature d'une convention pour un recensement des exploitations agricoles et du bétail

ALGER - Une convention de coopération a été signée, mardi à Alger, par le ministère de l'Agriculture et du développement rural, la Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA) et la Chambre nationale d'agriculture (CNA) pour la réalisation d'un recensement national des exploitations agricoles et du bétail, prévu en mars prochain à travers tout le territoire national.

La convention a été paraphée par le Directeur de l'administration et des moyens au ministère de l'Agriculture, Nadjem Djamel et le directeur des équipements et moyens matériels à la CNMA, Djebrani Lounis et le Secrétaire général de la CNA, Kouider Mouloua, sous la supervision du ministre de l'Agriculture et du développement rural, Abdelhamid Hamdani et du ministre de la numérisation et des statistiques, Mounir Khaled Berrah.

La convention porte sur le financement des équipements et moyens matériels à mobiliser dans le cadre de l'opération de recensement, comme les tablettes électroniques et la prise en charge des frais et indemnités des agents qui seront chargés de la collecte d'informations au niveau de 1.541 communes à travers le pays.

Ladite opération de recensement s'inscrit dans le cadre de l'application de la feuille de route du secteur de l'agriculture 2020-2024 qui prévoit dans son programme spécial sur la numérisation, le lancement d'une opération de recensement agricole pour l'année 2021, à travers l'utilisation des techniques de technologie moderne.

Le principal objectif de ce recensement réside dans l'amélioration des statistiques agricoles et alimentaires pour la collecte des informations nécessaires dans la prise de décision, et une meilleure application de la feuille de route du secteur, vu l'importance d'une bonne connaissance des infrastructures et exploitations agricoles impliquées dans la production, avec l'élaboration d'une vision plus claire du secteur et la mise en place de systèmes statistiques de suivi et d'évaluation des performances.


Lire aussi: Agronomie saharienne: les cultures stratégiques, une option alternative aux hydrocarbures


Il s'agit également de mettre à jour les informations sur les infrastructures et exploitations agricoles, ainsi que sur l'environnement de la production, les statistiques du bétail, des étables et de l'élevage sur le territoire national, outre la mise en place de fiches et de références qui serviront de base de données nécessaire pour mener des enquêtes et des sondages.

Selon les explications fournies par le Directeur général des statistiques agricoles et des systèmes d'informations, Badani Ahmed, le processus de recensement sera mené sur le terrain grâce à un formulaire électronique qui est transféré directement en temps réel, et concernera des informations sur les activités de production et d'emploi à travers 1,2 million d'exploitations agricoles et d'élevage.

Selon le même responsable, ces formulaires comprennent également des données sur les exploitants et exploitations agricoles, la main-d'œuvre, les assurances, les ressources en eau, le nombre de têtes de bétail, le taux d'exploitation des terres, la qualité de la culture et d'autres données.

Dans une allocution à l'occasion, le ministre de l'Agriculture et du développement rural, Abdelhamid Hamdani, a affirmé que l'opération de recensement, qui débutera en mars prochain et durera 4 mois, vise à améliorer et mettre à jour les données statistiques des structures agricoles, élaborer la liste du bétail et leurs structures au niveau national, et produire des bases de données fondamentales qui aideraient aux enquêtes agricoles thématiques, en plus du développement d'indicateurs agricoles inclus dans le processus de développement durable.

Selon le ministre, le processus de recensement qui vient après le recensement de 2001 donnera de meilleures preuves sur les capacités et les investissements disponibles dans les domaines de la production animale et végétale, ce qui permettrait aux cadres du secteur de se rapprocher de la "vérité" sur le terrain.

Selon le même responsable, une plus grande dépendance à la technologie est à même de réduire la bureaucratie, à travers l'utilisation d'une base de données liée directement au ministère, qui pourra prendre des décisions objectives.

De son côté, le ministre de la numérisation et des statistiques, M. Mounir Khaled Berrah, a déclaré que cette opération globale et structurée de statistiques, intervient en réponse à la demande des hautes autorités du pays, ce qui permettra au secteur agricole de fournir des informations qui lui permettent de tracer, évaluer et amender des politiques de développement correctes.

M. Berrah a également expliqué que cette opération permettrait également de mener des enquêtes thématiques très importantes après le recensement, qui "refléteront positivement les besoins du secteur".

Media

Signature d'une convention pour un recensement des exploitations agricoles et du bétail
  Publié le : mardi, 16 février 2021 19:31     Catégorie : Economie     Lu : 0 foi (s)   Partagez