Hausse des prix du fourrage : des mesures supplémentaires pour accompagner les éleveurs

Publié le : mardi, 09 février 2021 17:01   Lu : 69 fois
Hausse des prix du fourrage : des mesures supplémentaires pour accompagner les éleveurs

ALGER- Le ministère de l'Agriculture et du développement rural a annoncé, dans un communiqué, des mesures supplémentaires pour accompagner les éleveurs à la lumière de la hausse des prix du fourrage, notamment à travers la garantie de fourrage alternatif à des prix "étudiés".

Cette annonce a été faite lors d'une réunion entre le ministre de l'Agriculture, Abdelhamid Hamdane et les représentants des éleveurs, lundi au siège du ministère, consacrée à l'examen des problèmes rencontrés suite à la hausse des prix du fourrage et à l'évaluation de la mise en application des mesures prises pour leur permettre de faire face à cette conjoncture exceptionnelle.

Ont pris part à cette réunion, le président de la Chambre nationale de l'agriculture (CNA), des représentants de l'Association nationale des éleveurs et des responsables de l'Office national des aliments du bétail (ONAB), de l'Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), en sus de cadres du secteur, selon le communiqué publié sur la page Facebook du ministère.

Le ministre a rappelé, à cette occasion, la conjoncture exceptionnelle que vit le monde entier du fait de l'impact de la crise sanitaire sur l'économie mondiale et nationale, notamment la hausse sans précédent du prix des matières premières destinées à la production de fourrage en plus de la faible pluviométrie qui a influé sur l'activité d'élevage.

En dépit de ces conditions difficiles et exceptionnelles, les pouvoirs publics s’attellent à accompagner les éleveurs pour préserver la richesse animalière, à travers la garantie de solutions alternatives, en cas de besoin.

Hamdane a assuré, à ce propos, que "la préoccupation majeure, pour l'heure, est l'organisation de la distribution et de l'acheminement du fourrage aux éleveurs en mobilisant tous les moyens possibles".

Le ministère de l'Agriculture avait pris, depuis le mois de novembre dernier, plusieurs mesures, dont la mise en place d'un système de distribution du son de blé pour tout les bétails sans exception, au prix de 1500 DA le quintal.

"Face à la persistance des effets de cette crise et face aux obstacles rencontrés par les éleveurs pour obtenir le fourrage, notamment subventionné, le ministère a pris des mesures supplémentaires pour garantir du fourrage alternatif à des prix étudiés et procédé à l'installation de Commissions, au niveau local et central, pour le suivi de l'application de ces mesures sur le terrain", souligne la même source.

Par ailleurs, des unités au niveau de l'ONAB et des coopératives de céréales ont été affectées à l'approvisionnement en son de blé et fourrage subventionné aux éleveurs afin d'éviter le déplacement des éleveurs non affiliés aux minoteries pour acquérir cet aliment.

Le ministre de l'Agriculture a appelé à la mobilisation de tous les acteurs pour faire face à cette circonstance exceptionnelle "en toute sagesse et responsabilité" en tirant les enseignements de cette expérience pour lancer les grands investissements prévus dans la feuille de route 2020-2024 relatifs aux grandes cultures, ajoute la même source.

Hausse des prix du fourrage : des mesures supplémentaires pour accompagner les éleveurs
  Publié le : mardi, 09 février 2021 17:01     Catégorie : Economie     Lu : 69 foi (s)   Partagez