Hydrocarbures: la valeur des exportations en baisse en 2020

Publié le : dimanche, 17 janvier 2021 15:26   Lu : 12 fois
Hydrocarbures: la valeur des exportations en baisse en 2020

ALGER - Le volume global des exportations d’hydrocarbures a atteint 82,2 millions en tonnes équivalent pétrole (TEP) en 2020 pour une valeur de 20 milliards de dollars, soit des baisses respectives de 11% et de 40% par rapport à 2019, a indiqué dimanche le ministère de l’Energie dans une synthèse portant sur le bilan annuel des réalisations provisoires du secteur.

Selon le ministère de l’Energie, la plupart des indicateurs du secteur ont connu "une tendance baissière durant l’année 2020, en raison de l’impact de la pandémie du Covid-19 sur l’économie nationale".

La moyenne des cours de pétrole a baissé à 42 dollars baril en 2020, contre 64 dollars durant l’année passée, soit une perte de près de 23 dollars par baril (-35%), a précisé la même source.

En comptabilisant les exportations hors hydrocarbures du secteur de l’énergie (pétrochimie et autres), la valeur des exportations du secteur atteindra au total 22 milliards de dollars en 2020, selon le même bilan.

 

1.853 mds de DA de fiscalité pétrolière en 2020

 

Concernant les revenus de l’Etat, un montant de 1.853 milliards DA de fiscalité pétrolière a été versé au Trésor public durant l’année 2020, en baisse de 31% rapport au montant de 2019, a ajouté le ministère de l’Energie.

S’agissant des investissements, le montant mobilisé par le secteur pour le développement de ses activités a atteint 7,3 milliards dollars, en baisse de près de 30% par rapport aux réalisations de 2019, qui étaient de 10,2 milliards dollars.

En termes de création d’emploi, le secteur de l’énergie emploie aujourd’hui plus de 285.000 agents contre 284.000 en 2019, soit une création de près de 1.000 emplois directs.


Lire aussi: La promotion des exportations hors-hydrocarbures tributaire de la mise en place d'une stratégie claire


 

Baisse de 50% des produits pétroliers importés

 

Le bilan du ministère a relevé également une baisse de la facture des importations de produits pétroliers à moins de 700 millions de dollars, soit la moitié (-50%) des importations de l’année 2019, représentant une quantité de 1,3 million de tonnes contre 2,5 millions de tonnes en 2019, affichant un recul de - 49%.

S’agissant de la production commerciale d’hydrocarbures primaires, elle a atteint 142 millions Tep à fin 2020, contre 157 millions Tep durant la même période de l’année 2019, reflétant une baisse de près de 10%, a détaillé le document.

Dans le segment du raffinage, il a été constaté aussi la baisse des volumes de pétrole traité durant cette année, ce  qui a induit une diminution de la production de produits raffinés à 28 millions de tonnes, en baisse (-1,6%) par rapport à 2019.

Pour la production des complexes GNL, elle a atteint 24 millions m3 GNL, soit une baisse de 11% par rapport à l’exercice 2019, tirée principalement par la réduction de la charge du complexe GL1K, suite à l’arrêt annuel pour maintenance.

L’évolution du marché intérieur a été marquée par une baisse importante de la demande d’énergie, sous toutes ses formes. Ainsi, la consommation nationale d’énergie (Gaz et Produits pétroliers) est passée de 67 millions de TEP en 2019 à 59 millions de TEP en 2020, soit une baisse de -13%.

Cette consommation fait apparaitre, selon le bilan du ministère, une forte diminution (-17%) de la demande en produits pétroliers comparativement à 2019.

Pour le gaz naturel, la consommation nationale a, elle aussi, enregistré une décroissance (- 7%), tirée par celle des besoins de la génération électrique et de ceux des ménages, pour atteindre au final un volume de 44 milliards de m3, contre près de 47 milliards de m3 en 2019, a mentionné le ministère.

Hydrocarbures: la valeur des exportations en baisse en 2020
  Publié le : dimanche, 17 janvier 2021 15:26     Catégorie : Economie     Lu : 12 foi (s)   Partagez