Economie mondiale : la BM prévoit une progression de 4 % en 2021

Publié le : mercredi, 06 janvier 2021 15:48   Lu : 63 fois

ALGER- L’économie mondiale devrait progresser de 4 % en 2021, après s'être contractée de 4,3% l'année dernière, selon la Banque mondiale (BM), mais ce rebond est conditionné par le contrôle de la propagation du Covid-19 et l’organisation rapidement des campagnes massives de vaccination.

"L’économie mondiale devrait progresser de 4 % en 2021 à condition que le déploiement initial des vaccins contre la COVID-19 débouche sur des campagnes massives de vaccination tout au long de l’année", précise la BM dans sa dernière édition semestrielle des Perspectives économiques mondiales.

Les prévisions de l’Institution, montrent que l'effondrement de l'activité économique dû à la pandémie est un peu moins grave que prévu mais que la reprise est également plus modérée et toujours sujette à un risque de baisse considérable.

"Les perspectives à court terme sont hautement incertaines, différents scénarios de croissance restant possibles. Selon un scénario pessimiste de hausse continue des contaminations et de retard dans le déploiement des vaccins, l’économie mondiale pourrait ne regagner que 1,6 % en 2021", selon l’étude de la BM.

En cas de maîtrise de la pandémie et d’accélération de la vaccination, le rythme de croissance pourrait atteindre pratiquement 5 %, note la Banque.

"Malgré le redémarrage de l’économie mondiale après la contraction de 4,3 % enregistrée en 2020, la pandémie a prélevé un lourd tribut en termes de morbidité et de mortalité et plongé des millions d’individus dans la pauvreté. Pendant encore de longs mois, l’activité économique risque donc d’être ralentie et les revenus considérablement réduits", déclare la BM .

Elle a, dans ce sillage, ajouté que "La chute de l’économie mondiale en 2020 devrait être légèrement moins sévère qu’attendu, du fait essentiellement d’une contraction moindre dans les économies avancées et d’un redémarrage plus solide en Chine , tandis qu’a l’inverse, l’activité a été plus durement perturbée qu’anticipé dans la plupart des marchés émergents et des économies en développement", selon la même source.

Dans son étude, la BM prévoit un rebond plus fort en Europe qu'aux Etats-Unis (USA), en tablant sur une progression du produit intérieur brut des USA de 3,5% cette année après une contraction estimée à 3,6% en 2020.

Quant à la croissance économique de la zone euro, elle devrait être de 3,6% en 2021 après une chute de 7,4% en 2020 tandis que l'économie du Japon, qui a reculé de 5,3% au cours de l'année écoulée, devrait rebondir de 2,5%.

La progression du PIB chinois devrait être de 7,9% cette année après une croissance de 2% en 2020, selon l'institution financière mondiale.Le PIB global des marchés émergents et des économies en développement (EMDE), Chine comprise, devrait croître de 5 % en 2021, après une contraction de 2,6 % en 2020.

Hors Chine, les prévisions pour le groupe des EMDE tablent sur une hausse de 3,4 % en 2021 après un recul de 5 % en 2020 , tandis que l’activité dans les économies à faible revenu devrait progresser de 3,3 % en 2021, après un repli de 0,9 % en 2020.

 

Lutte contre la Covid-19 : mobilisation de 160 mds de dollars de dons et prêts pour 100 pays

 

Pour ce qui est des perspectives régionales, la BM table sur une croissance dans la région Asie de l’Est et Pacifique devrait rebondir de 7,4 % en 2021, tandis qu’en Europe et Asie centrale, elle devrait progresser de 3,3 % cette année.

En Amérique latine et Caraïbes, l’activité économique régionale devrait gagner 3,7 % en 2021 , alors qu’en Asie du Sud , elle devrait progresser de 3,3 % en 2021, selon les données de la BM .

Pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord, l’activité économique dans la région devrait rebondir de 2,1 % cette année, tandis qu’en Afrique subsaharienne, l’activité devrait croître au rythme de 2,7 % en 2021.

Selon cette Institution, la reprise risque néanmoins de rester modeste si les responsables politiques ne passent pas résolument à l’action pour endiguer la pandémie et mettre en œuvre des réformes propices aux investissements.

"La priorité immédiate pour les responsables politiques consiste à contrôler la propagation du coronavirus et organiser rapidement des campagnes massives de vaccination", recommande la BM .

Pour les marchés émergents et les économies en développement, elles devront, selon la BM, adopter des politiques pour améliorer les services de santé et d’éducation, les infrastructures numériques, la résilience au changement climatique et les pratiques commerciales et de gouvernance dans le but d’amortir les ravages économiques de la pandémie, mais aussi de réduire la pauvreté et de promouvoir une prospérité partagée.

S’agissant de son action contre la Covid-19, la BM prévoit de mobiliser jusqu'à 160 milliards de dollars sur une période de 15 mois qui s'achèvera en juin 2021, afin d’aider plus de 100 pays à protéger les populations pauvres et vulnérables, soutenir les entreprises et favoriser le redressement de l’économie.

Ce montant comprend notamment 50 milliards de dollars sous forme de nouveaux dons et de prêts à des conditions très favorables fournis par l’IDA, ainsi qu’une enveloppe de 12 milliards de dollars destinée à financer l'achat et la distribution de vaccins contre la COVID-19 dans les pays en développement.

Economie mondiale : la BM prévoit une progression de 4 % en 2021
  Publié le : mercredi, 06 janvier 2021 15:48     Catégorie : Economie     Lu : 63 foi (s)   Partagez