Attar: nécessaire accélération de la cadence de prise en charge des zones d'ombre

Publié le : lundi, 04 janvier 2021 18:47   Lu : 6 fois
Attar: nécessaire accélération de la cadence de prise en charge des zones d'ombre

 

ALGER - Le ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar a mis l'accent, lundi lors d'une réunion avec les cadres du secteur, sur la nécessité d'accélérer la cadence de la prise en charge des questions de développement dans les zones d'ombre, a indiqué un communiqué du ministère.

"Le ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar a présidé, lundi, la réunion hebdomadaire d'évaluation du secteur de l'énergie durant laquelle il évoqué avec les cadres centraux du ministère plusieurs dossiers, dont la poursuite de la prise en charge des zones d'ombre et l'accélération de sa cadence", selon un communiqué du ministère posté sur sa page Facebook.

Les projets de numérisation du secteur achevés et mis en exploitation au début de l'année ont été évoqués lors de cette réunion", précise-t-on de même source.

Par ailleurs, M. Attar a examiné avec les conseillers du ministère et les cadres centraux d'autres dossiers qui s'inscrivent dans le cadre du développement du secteur, insistant sur l'importance de déployer "davantage d'efforts tout en veillant au strict respect des délais fixés".

Le ministre a récemment mis l'accent sur la nécessité d'accorder la priorité à la réalisation des projets d'approvisionnement en électricité et en gaz au niveau des zones d'ombre, des agriculteurs et des investisseurs au niveau des zones industrielles, pour booster l'activité économique dans ces régions et créer des postes d'emplois.

M. Attar avait indiqué, devant la Commission des finances et du budget de l’Assemblée Populaire Nationale (APN), que son département ministériel avait effectué un inventaire des zones d'ombre durant la période allant de mars à fin juillet dernier, ayant permis le recensement d'un total de 11.537 projets de raccordement au gaz et 9.833 projets de raccordement à l'électricité.

Outre les zones d'ombre, le ministère de l'Energie a érigé les projets de raccordement à l'énergie des exploitations agricoles et des investisseurs en "priorité".


Lire aussi: Zones d'ombre: Tebboune exprime son mécontentement de la gestion de certains dossiers


Dans ce sillage, le bilan du ministère fait état de la réalisation de 1.542 projets au profit des exploitations agricoles sur un total de 5.526 projets, en sus de 851 autres.

S'agissant des investisseurs, sur 1.544 demandes de raccordement à l'électricité et au gaz, quelque 263 investisseurs ont été raccordés à l'électricité et 62 autres au gaz (statistiques du 27 octobre).

A cet effet, l'accent a été mis sur la nécessité de poursuivre les travaux au même rythme et de parachever le reste des projets entre 2020 et 2021.

En ce qui concerne les programmes nationaux de raccordement à l'électricité et au gaz, le ministre avait précisé qu'au vu des programmes en cours de réalisation au niveau de 48 wilayas, 140.000 foyers devraient été raccordés à l'électricité et 370.000 autres au gaz pendant la période 2020-2024.

Pour ce qui est de la numérisation, le ministère de l'Energie avait annoncé le mois dernier le lancement d'une plateforme numérique dénommée "TASSAREEH" au profit des opérateurs économiques, opérationnelle à partir du 1er janvier en cours.

Cette plateforme, précise le ministère, est "un portail en ligne" qui facilite et simplifie toutes les démarches administratives et réduit le temps nécessaire entre l'administration et l'opérateur économique, public et privé.

Attar: nécessaire accélération de la cadence de prise en charge des zones d'ombre
  Publié le : lundi, 04 janvier 2021 18:47     Catégorie : Economie     Lu : 6 foi (s)   Partagez