Adoption d’une nouvelle feuille de route pour intégrer les jeunes recrutés dans le cadre du DAIP

Publié le : jeudi, 24 décembre 2020 20:26   Lu : 47 fois
Adoption d’une nouvelle feuille de route pour intégrer les jeunes recrutés dans le cadre du DAIP

TIPASA - Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, El Hachemi Djaaboub a dévoilé, jeudi à partir de Tipasa, l’adoption par le conseil du Gouvernement tenu hier à Alger, d’une nouvelle feuille de route pour la mise en œuvre des engagements pris par l’Etat pour l’intégration de la totalité des jeunes recrutés dans le cadre du Dispositif d'Aide à l'Insertion Professionnelle (DAIP), suivant un agenda fixé pour ce faire.

Dans une déclaration à la presse à l’issue d’une visite de travail dans la wilaya, le ministre a rassuré les jeunes concernés, au nombre de 365.000, quant à la "concrétisation des promesses de l’Etat, soit l’engagement du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et sa détermination à les intégrer dans des postes stables", a-t-il affirmé.

Il a fait état, à ce titre, de l’adoption, par le conseil du Gouvernement tenu hier, sous la présidence du Premier ministre Abdelaziz Djerad, d’un schéma présenté par le ministère du Travail, après de larges débats ".

Lequel schéma préconise, a-t-il ajouté, "l’élaboration d’une nouvelle instruction portant allégement des procédures et levée des contraintes ayant empêché une avancée notable dans le dossier d’intégration, qui a enregistré l’insertion de 20.000 jeunes seulement", a-t-il déploré.

"Ce schéma sera soumis au premier Conseil des ministres, qui sera présidé par le président de la République, après son retour sain et sauf au pays", a fait savoir le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale. Après approbation, il sera procédé, a-t-il poursuivi, "à la mise en œuvre de la feuille de route suscitée sur le terrain. Ce qui insufflera une avancée au dossier de l’intégration professionnelle, car les contraintes ayant entravé le dossier sont d’ordre technique", a-t-il estimé.

"Il existe une forte volonté politique pour la concrétisation des engagements de l’Etat, suivant un calendrier convenu à l’avance", a- t-il soutenu.

M. Djaaboub a assuré, à ce propos, que l’"agenda déjà convenu concernant l’intégration des jeunes en 2019/2020, a permis l’insertion professionnelle de 20.000 jeunes seulement. Le reste des jeunes (365.000) sera intégré par effet rétroactif, en application des engagements des autorités supérieures du pays ", a-t-il affirmé.

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale a présenté hier un exposé global sur l'état de mise en œuvre de l'opération d'insertion des bénéficiaires du DAIP, avec l’aide du ministère des Finances (en tant que détenteur des postes budgétaires), et en coordination avec les services de la Fonction publique, à travers l’ensemble des wilayas et de tout les secteurs, avec l’intégration de reformes et de propositions pour l’aplanissement des contraintes.

Il a réitéré, à l’occasion, les efforts consentis pour ce dossier d’intégration professionnelle, dont la promulgation d’un décret exécutif, et la tenue de nombreuses réunions de la commission ministérielle mixte chargée du dossier, soulignant son inscription dans le cadre du programme du président de la République et des engagements pris par lui. "Certes c’est un dossier épineux, mais non impossible pour le Gouvernement", a-t-il observé.

A noter que le Gouvernement avait annoncé son intention d’assurer l’intégration des bénéficiaires des dispositifs d'aide à l'insertion professionnelle et à l'insertion sociale des diplômés, suivant les priorités et un calendrier les répartissant en trois étapes. La 1ère étape comprend les bénéficiaires disposant d’une ancienneté de plus de huit (8) années d’activité effective. La 2e étape les bénéficiaires ayant une activité effective de trois (3) ans à (8) huit ans et la 3ème étape concerne ceux parmi les bénéficiaires ayant une ancienneté de moins de trois (3) années.

S’agissant de la numérisation du secteur, M. Djaaboub a affirmé qu'"un intérêt particulier est conféré à ce dossier", car "inscrit au titre du plan gouvernemental visant la modernisation du service public".

"Le dossier de numérisation des caisses relevant du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale enregistre des taux d’avancement divergents", a-t-il indiqué, signalant que cette visite d’aujourd’hui lui a permis de s'"enquérir de plus prés du déroulement de l’opération, et d’inciter les responsables à redoubler d’efforts pour remédier au retard", a-t-il dit.

Visitant la clinique de chirurgie cardiaque pédiatrique, le ministre a salué les efforts consentis par les staffs médicaux pour sauver la vie des enfants, se félicitant de ces "compétences algériennes de haut niveau".

En dépit de sa dotation en équipements médicaux de pointe, M. Djaaboub s’est engagé à renforcer cette clinique, qualifiée , par lui, de "fierté pour l’Algérie", en moyens humains et matériels en vue de "promouvoir le travail des professeurs et spécialistes et profiter de leur savoir", a-t-il dit.

Il a fait part d’une démarche en cours, en coordination avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, pour l’ouverture d’une spécialité hospitalo-universitaire portant sur la chirurgie cardiaque pédiatrique, au niveau de la clinique de Bou Ismail, pour la formation de médecins dans cette spécialité complexe.

Adoption d’une nouvelle feuille de route pour intégrer les jeunes recrutés dans le cadre du DAIP
  Publié le : jeudi, 24 décembre 2020 20:26     Catégorie : Economie     Lu : 47 foi (s)   Partagez