Clôture du 5è festival national de poésie Melhoun dédié à  Sidi Benkhelouf

Publié le : lundi, 18 septembre 2017 09:48   Lu : 18 fois
Clôture du 5è festival national de poésie Melhoun dédié à  Sidi Benkhelouf
APS PHOTOS © 2017

MOSTAGANEM - Le 5ème festival culturel national de poésie Melhoun, dédié à Sidi Lakhdar Benkhelouf et rendant hommage aux  regrettés le poète bédoui cheikh Charef Benkheira et le chanteur chaabi  Ahmed Zeghiche, s'est clôturé dimanche soir à la maison de la culture "Ould Abderrahmane Kaki" de Mostaganem.

La cérémonie de clôture de cette manifestation culturelle de quatre jours  a été marquée par la lecture de qacidate de plusieurs poètes dont Aouicha  Boumediene (Tiaret), Arabi Abdelkader et Omar Bouaziz (Mostaganem) et une soirée de chant bédoui animée par Touhari Bendehiba et Bendehiba El Bouguirati.

L’orchestre féminin de l’association "Fen oua Nachat" a interprêté, aussi à l'occasion, des chansons de medahate et Meriem Benallal et Hasna Henni ont fait un récital en chant moderne.

La famille de Charef Benkheira (1919-1990), natif de Mostaganem, a été honorée. Ce regretté poète a composé plusieurs qacidate en melhoun qui ont été interprétés par des chanteurs du bédoui et chaabi, à l’instar de la qacida "Hmam El Marsa" interprétée par cheikh Mohamed El Mamachi, "Ya rijal  Allah" par cheikh Bendehiba El Bouguirati, "Ya Taleb" par cheikh Djillali  Ain Tédèlès.

Feu cheikh Charef Benkheira a également fait une qacida en hommage à cheikh Hamada. Quelques-unes de ces poèmes ont été récités et un film documentaire sur sa vie artistique a été projeté.

La cérémonie d’ouverture de cette manifestation a rendu hommage au  regretté chanteur Ahmed Zeghiche (1954-2017), un des pionniers de la chanson chaabie de Mostaganem.

En marge de cette manifestation, une exposition d’arts plastiques a été organisée au hall de la maison de la culture "Ould Abderrahmane Kaki" de Mostaganem, avec la participation des artistes Hadj Bouferma, Djamel Bouali et Djilali Grine, de même qu'une autre de livres et de publications de  l’Entreprise nationale des arts graphiques (ENAG).

Le programme de cette 5ème édition du festival a comporté des lectures  poétiques de melhoun, par des poètes de différentes wilayas du pays dont Hadj Bainine, Ghana Abed, Hamou Beldjillali, Yacine Ouabed, Khaled Boukhari et Achouri Mokhtar, ainsi que la projection de films documentaires dont un 

intitulé "Cheikh Sidi Lakhdar Benkhelouf: prince des poètes du Melhoun" et l'animation de soirées artistiques en genre bédoui animées par les cheikhs  Ahmed El Relizani, Abderrazak El Bosquet, Chigeur, Djillali Benbouziane,  Ali Boudjelal, Noureddine Benatia, Touhari et Bendehiba El Bouguirati, et en genre moderne par Amine Houki, Samir Toumi, Meriem Benallal, Hasna Henni et en chaâbi par Guettafa Rachid. 

En outre, une journée d’étude sur le Melhoun en Algérie a été organisée  en collaboration avec le Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques et la participation d’universitaires et spécialistes dans ce domaine.  

 

 

 

 

Clôture du 5è festival national de poésie Melhoun dédié à  Sidi Benkhelouf
  Publié le : lundi, 18 septembre 2017 09:48     Catégorie : Culture     Lu : 18 foi (s)   Partagez