Relancer le mouvement théâtral vers de nouveaux horizons

Publié le : lundi, 03 avril 2017 11:24   Lu : 289 fois

MOSTAGANEM - Le ministre de la Culture, Azzeddine Mihoubi, a affirmé, dimanche à Mostaganem, que son département ministériel œuvre avec le concours de plusieurs acteurs à relancer le mouvement théâtral vers de nouveaux horizons.

Dans une allocution d’ouverture de la manifestation "Mostaganem, capitale du théâtre 2017", le ministre a souligné que son département ministériel œuvre avec ses partenaires dont des experts en théâtre et autres acteurs du mouvement théâtral à impulser un nouvel élan au théâtre algérien qui s’illustre aujourd'hui dans toutes les manifestations.

Il a ajouté que le théâtre algérien nécessite une régulation de son rythme intérieur et de son mode de gestion de manière à dépasser certains dysfonctionnements dus à des accumulations, affirmant qu’une volonté de relancer le mouvement théâtral vers de nouveaux horizons existe.

M. Mihoubi a déclaré, dans ce sens, "nous instaurons à partir d’aujourd’hui une nouvelle tradition à la vie culturelle, celle de rendre hommage aux villes de culture et d’innovation". 

Il a fait savoir, dans ce contexte, que Mostaganem a réussi à devenir un véritable centre d’attraction du mouvement théâtral et à créer une école du théâtre amateur avec ses géants, à l’instar de Ould Abderrahmane Kaki et Si Djillali Benadelhalim qui ont laissé une empreinte dans la vie des dramaturges algériens.

Au passage, le ministre a mis l’accent sur la nécessité de revisiter la mémoire de ces géants après 50 ans de la fondation du théâtre national amateur de Mostaganem, soulignant que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a parrainé la manifestation "Mostaganem, capitale du théâtre" en reconnaissance de ce qu’a donné cette ville au mouvement culturel national et au théâtre.

Toutes les activités liées au 4ème art prévues à travers le pays seront organisées à Mostaganem à la faveur de cette manifestation, a ajouté M. Mihoubi, déclarant "nous ne voulons pas que toutes ces activités abordent simplement le théâtre, mais doivent traiter des préoccupations de la culture algérienne".

Il a annoncé qu’une autre ville sera choisie l’année prochaine pour devenir la capitale d’un autre genre culturel dont le patrimoine, la poésie, la chanson, soulignant "nous voulons que les Algériens sentent qu'ils ont un devoir de célébrer leur culture qui constitue le socle de leur identité".

La cérémonie d’ouverture de cette manifestation, qui s'étalera sur une année, a été marquée par diverses activités dont un défilé sillonnant les artères de la ville de Mostaganem, une exposition de la chronologie du théâtre algérien et la mémoire du théâtre amateur durant 50 ans d’existence.

Un montage théâtral intitulé "El Menbaa (La source) a été présenté à la maison de la culture Oumd Abderrahmane Kaki. Produit par le théâtre régional "Si Djillali Benadelhalim" de Mostaganem, ce montage comportant des séquences d'œuvres du théâtre algérien se veut un hommage à des noms célèbres du 4ème art national.

Relancer le mouvement théâtral vers de nouveaux horizons
  Publié le : lundi, 03 avril 2017 11:24     Catégorie : Culture     Lu : 289 foi (s)   Partagez