Patrimoine culturel: les cellules de protection, un nouveau souffle à la préservation du legs matériel

Publié le : mercredi, 29 mars 2017 18:29   Lu : 511 fois

ORAN - Les cellules de protection du patrimoine culturel relevant de la Gendarmerie nationale ont donné un nouveau souffle à la préservation du legs matériel algérien, a affirmé, mercredi à Oran, le directeur du musée national "Ahmed Zabana".

A ce propos, Salah Amokrane a souligné, à l’APS en marge d’une journée d’information sur les saisies patrimoniales, organisée au musée "Ahmed Zabana" d’Oran, que les services de la gendarmerie, de la sûreté et des douanes jouent un grand rôle dans le domaine de la protection du patrimoine accomplissant un travail gigantesque avec les instances culturelles en tant que support.

Le même responsable, qui a animé une conférence sur la protection juridique des biens culturels, a ajouté qu’un grand progrès a été réalisé dans le domaine de la protection du patrimoine algérien qui n’incombe pas seulement au secteur culturel, signalant que plusieurs autres secteurs y contribuent.

Cette coopération s’est traduite par la récupération de chefs d’œuvres qui ont été saisies par les services de la Gendarmerie et la Sûreté nationales et les Douanes, a fait savoir le directeur du musée "Ahmed Zabana",

signalant que l’intervention de cet établissement avec les différents secteurs, notamment celui de la culture, consiste à déterminer la valeur patrimoniale, culturelle et archéologique des saisies patrimoniales, ainsi que celle des pièces archéologiques découvertes.

Dans ce cadre, le musée d’Oran a intervenu dans quatre affaires enregistrées durant l’année en cours, notamment celle concernant la découverte d’un canon au vieux quartier de Sidi El-Houari, afin de déterminer l’identité de cette pièce archéologique datant de l’époque espagnole, a indiqué Salah Amokrane.

Cette rencontre, organisée par le musée d’Oran, a été également l’occasion de présenter un échantillon de pièces archéologiques saisies par la Gendarmerie nationale et les Douanes dans les dernières années dont des sculptures, des fossiles, des métaux précieux et des pierres précieuses, ainsi que des bijoux et des montres de poches, entre autres.

Par ailleurs, une série d’interventions a été programmée lors de cette journée d’information, abordant le vol, la destruction et le trafic de biens culturels, les mécanismes de leur protection et le rôle de la Gendarmerie nationale dans la protection des biens culturels, de même qu’un atelier sur le parcours des saisies patrimoniales.

Des représentants des secteurs de la culture, des forêts, de la Gendarmerie nationale et des associations du patrimoine ont assisté à cette journée d’information.

 

Port d’Oran: saisie d’une épée remontant à l’époque oumeyyade

 

Les services des Douanes ont réussi à saisir une épée remontant à l’époque oumeyyade au niveau du port d’Oran au dernier trimestre de l’année écoulée, a-t-on appris mercredi auprès de ce corps constitué.

Cette pièce archéologique a été retrouvée en possession d’un voyageur algérien à destination de l’Espagne, a indiqué, à l’APS, un inspecteur principal à la Direction régionale des Douanes d’Oran, en marge d’une journée d’information sur les saisies patrimoniales organisée par le musée national "Ahmed Zabana" d’Oran.

Cette épée a été confiée au musée "Ahmed Zabana" pour une expertise qui a conclu qu'elle est classée parmi les chefs d’oeuvres archéologiques et remonte à l’ère oumeyyade, a déclaré Chergui Karim, ajoutant que plusieurs saisies ont été opérées l’an dernier.

"La saisie de l’épée est unique dans son genre au vu de sa valeur historique et archéologique", a-t-il encore souligné.

Une série de communications a été programmée lors de cette journée d’information, abordant le vol, la destruction et le trafic des biens culturels, les mécanismes de leur protection et le rôle de la Gendarmerie nationale dans la protection des biens culturels, de même qu’un atelier sur le parcours des saisies patrimoniales.

Des représentants des secteurs de la culture, des forêts, de la Gendarmerie nationale et d'associations du patrimoine ont assisté à cette journée d’information marquée également par la présentation d’un échantillon de pièces archéologiques saisies par la Gendarmerie nationale et les Douanes dans les dernières années, dont des sculptures, des fossiles, des métaux précieux et pierres précieuses, ainsi que des bijoux et des montres de poches, entre autres.

Patrimoine culturel: les cellules de protection, un nouveau souffle à la préservation du legs matériel
  Publié le : mercredi, 29 mars 2017 18:29     Catégorie : Culture     Lu : 511 foi (s)   Partagez