Chaalal met en avant la volonté politique de renforcer les relations culturelles entre les peuples algérien et égyptien

Publié le : jeudi, 27 janvier 2022 18:56   Lu : 56 fois
Chaalal met en avant la volonté politique de renforcer les relations culturelles entre les peuples algérien et égyptien

LE CAIRE- La ministre de la Culture et des Arts, Wafaa Chaalal, a mis en avant mercredi "la volonté politique du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, de renforcer les relations culturelles et les liens de fraternité entre les peuples algérien et égyptien", rappelant la décision du Président Tebboune lors de sa visite de travail et de fraternité en République arabe d'Egypte relative à l'ouverture d'un centre culturel algérien dans ce pays.

Dans une déclaration à l’APS, en marge de sa participation à l'ouverture de la Foire internationale du livre du Caire, la ministre a précisé que son département "veillera à ce que les cadres de ce centre soient issus du monde de la culture et jouissent d’une expérience pour assurer son bon fonctionnement".

Selon la ministre, certains centres culturels sont gérés de "manière irrationnelle", notamment en matière de ressources humaines où la quantité prime sur la qualité.

"Au lieu de servir à la promotion de la culture algérienne, les budgets sont dépensés dans les salaires !", a-t-elle regretté.

Concernant les centres culturels réclamés par la communauté algérienne dans de nombreux pays, Mme Chaalal a fait savoir qu’après l’Egypte, des centres culturels algériens seront ouverts dans d’autres pays. En attendant, le ministère compte organiser des semaines culturelles algériennes pour promouvoir la culture algérienne.

"Nous sommes en concertation avec nos représentations diplomatiques à l'étranger pour l’organisation de ces semaines qui permettront de pallier l'absence de centres culturels", a-t-elle dit.


Lire aussi: La ministre de la Culture présente à l’ouverture de la Foire internationale du livre du Caire


Evoquant le Salon international du livre d’Alger (Sila) prévu en mars prochain, la ministre a indiqué que 134 maisons d'édition égyptiennes avaient d'ores et déjà confirmé leur participation à ce salon qui fait son retour après une absence due à la pandémie de Covid-19.

A ce propos, elle a souligné que le ministère avait décidé de réduire les tarifs de location des stands au profit des éditeurs. Une démarche qui a été saluée par le président de l'Union des éditeurs arabes, Mohamed Rachad.

L'Algérie participe à la 53e Foire internationale du livre au Caire avec plus de 600 titres entre livres et publications dans divers domaines littéraires et historiques et des livres sur le patrimoine culturel et l'architecture, ainsi que ceux pour enfants et adolescents, d’autant que ces titres constituent "les publications les plus importantes" au cours des deux dernières années.

               

Une commission mixte de la culture entre l'Algérie et l'Egypte pour promouvoir la coopération culturelle entre les deux pays

 

En marge de la visite du président de la République, Abdelmadjid Tebboune en Egypte les 24 et 25 janvier, la ministre de la Culture et des Arts, Wafaa Chaalal s’est entretenue avec son homologue égyptienne, Ines Abdel-Dayem, une rencontre durant laquelle il a été convenu de créer une commission mixte algéro-égyptienne, dans le cadre de la 8e Grande commission conjointe bilatérales.

La commission œuvrera, ajoute M. Chaalal, pour "le renforcement de la coopération culturelle entre les deux pays, à travers l'échange de visites entre troupes théâtrales, et la mise en place d'ateliers de formation dans le domaine de l'écriture de scénarios en cinéma et au théâtre, et dans toutes les disciplines liées au secteur, en vue de bénéficier de l'expérience égyptienne en la matière".

Lors de cette rencontre, la ministre a insisté sur "la formation des ressources humaines dans le domaine de la production culturelle", notamment en dispensant une formation au profit des étudiants dans le domaine du cinéma, conformément aux directives du président de la République qui met en avant l’importance d’une industrie cinématographique forte en Algérie.

De son côté, la ministre égyptienne de la Culture, Ines Abdel-Dayem a suggéré d'aller vers une production conjointe de films traitant de l'histoire commune entre les deux pays, une proposition saluée par l'Algérie.

Chaalal met en avant la volonté politique de renforcer les relations culturelles entre les peuples algérien et égyptien
  Publié le : jeudi, 27 janvier 2022 18:56     Catégorie : Culture     Lu : 56 foi (s)   Partagez