Djelfa: tomber de rideau sur les journées nationales du monologue

Publié le : jeudi, 20 janvier 2022 13:24   Lu : 174 fois
Djelfa: tomber de rideau sur les journées nationales du monologue

DJELFA- Le rideau est tombé, mercredi soir, sur les journées nationales du monologue " Cheikh Atallah", au niveau du Théâtre régional "Ahmed Ben Bouzid" de Djelfa.

Durant la cérémonie de clôture qui s'est déroulée en présence des autorités locales, les organisateurs ont honoré les participants ayant contribué à la réussite de cette nouvelle édition marquée par la présentation d'un nombre de monologues et l’organisation de plusieurs activités artistiques en relation avec le théâtre.

A l’annonce des résultats du concours organisé dans le cadre de ces journées nationales afin d'encourager l'art du monologue, le jury a annoncé sa décision de ne pas attribuer le premier prix.

Pour ce qui est du deuxième prix, il a été ainsi décroché par Bachir Saadi de la wilaya de Djelfa pour son œuvre intitulée "Ithnani fi ouahid" (deux en un) alors que le troisième prix est revenu à Ali Bouzidi, également de Djelfa, pour son monologue "El Fanane" (l'artiste).

Le public a eu à apprécier, à l'occasion de cette cérémonie de clôture, une présentation écourtée du monologue "Aarab ouela Bettelna" du comédien Tahar Safir. Un spectacle qui a fait interagir les présents qui ont apprécié sa performance et l’esthétique du texte.

A noter qu'une rencontre sur le "monologue...l'esthétique de l'adaptation de la réalité" ainsi que d'ateliers sur l’écriture théâtrale et l'interprétation artistique dans l'art du monologue", ont été organisés à l'occasion de ces journées nationales qui ont contribué à l'animation de la scène culturelle locale.

Tout au long de cette manifestation théâtrale, le public a eu à découvrir des spectacles pour adultes à l'instar de "Saber oua el aassas" du comédien Saber Ayach, "Tioucha" de la comédienne Nesrine Belhadj et "Aarab ouela Bettelna" du comédien Tahar Safir, en plus d'une animation de proximité dans la commune de El Idrissia, qui a vu naître le comédien Ahmed Ben Bouzid de son nom d'artiste Cheikh Atallah.

Le directeur du Théâtre régional "Ahmed Benbouzid" de Djelfa, Nasser Khellaf a rappelé que le but de cette édition était de rendre hommage à une figure artistique ayant beaucoup donné au quatrième art à savoir le défunt Cheikh Atallah, qui a présenté au public du théâtre, des œuvres de qualité qui ont grandement contribué à la préservation de l'authenticité du patrimoine culturel.

Selon M. Khellaf, cette manifestation a été également l'occasion de rappeler le parcours artistique de ce comédien à travers, notamment des témoignages vivants de ses anciens compagnons et une exposition photographique.

Le comédien et humoriste Ahmed Ben Bouzid, de son nom d'artiste Cheikh Atallah, est né le 31 décembre 1970 à Diar Mehad Ben Bouzid à Ain Lahdjar dans la commune d'El Idrissia ( Djelfa).

Il avait brillé dans le monologue radiophonique ayant produit plusieurs œuvres dont 'Eddechra", "Djelloul", "Essakanate" et "El Haraga".

A la télévision, il avait en outre animé l'émission humoristique "El Fhama" du réalisateur Mohamed Sahraoui, et joué dans la série "Ezraa yenbett" et "imarate El Hadj Lakdar" ainsi que dans le film "Téléghram".

 

 

 

Djelfa: tomber de rideau sur les journées nationales du monologue
  Publié le : jeudi, 20 janvier 2022 13:24     Catégorie : Culture     Lu : 174 foi (s)   Partagez