Histoire: présentation du livre "Visite à Orléans ville (Chlef) en 1895"

Publié le : dimanche, 31 octobre 2021 19:44   Lu : 1 fois
Histoire: présentation du livre "Visite à Orléans ville (Chlef) en 1895"

CHLEF- Une cérémonie de présentation et de vente-dédicace du livre "Visite à Orléans ville (Chlef) en 1895" de l’écrivain et chercheur en Histoire du bassin de Chlef Mohamed Tiab a été organisée dimanche en présence de nombreux acteurs du secteur de la culture et d’historiens de la région.

La cérémonie a été tenue au musée public de Chlef, en marge d’une conférence organisée, à l’occasion de la commémoration du 67 eme anniversaire du déclenchement de la Révolution de novembre 1954, durant laquelle le professeur chercheur Mohamed Tiab a abordé les étapes de la lutte armée durant la Révolution, couronnée par l’indépendance de l'Algérie.

Dans une déclaration à l’APS, M. Tiab a indiqué que ce livre paru aux éditions "Kaoukab El Ouloum" relate "le vécu des habitants d’Orléans ville (Chlef), en 1895, sur la base d’informations historiques et des recherches dans le domaine, avec comme principal objectif la documentation de l’Histoire de cette région et la mise en lumière de la souffrance des indigènes à l’époque", a-t-il souligné.

En effet, cette nouvelle publication raconte les péripéties d’un jeune  homme, Adda El Kessiri, qui effectue un voyage à travers le temps, à partir de l’Algérie indépendante vers l’année 1895, pour un tour à Orléans ville, ancien nom de Chlef.

Arrivé à la ville, Adda rencontre Salem, qui l’accompagne pour une visite exploratrice de la cité, toutefois il remarque que son ami se cachait en voyant les beaux magasins bruyants de colons.

Et pour cause Salem avait honte de son apparrence d’indigène, contrairement à Adda, qui n’avait aucun complexe à pénétrer dans les magasins de la ville, étant une personne cultivée.

Il s’est ainsi rendu compte de la discrimination dont a souffert la population algérienne à l’époque et les souffrances endurées pour gagner leur vie.

Adda devait quitter la ville avant 18 h00, à cause du couvre-feu imposé aux indigènes par le maire. Il se dirigea alors vers la ville de Oued Fodda (ville d’origine de sa famille), où il passa la nuit en compagnie du grand père de son grand père grand père.

Le lendemain, il accompagna le grand père de son grand père au marché d’Orléans ville, avant de visiter le reste de la ville, constatant à chaque coin de la rue les aspects de la vie à l’époque coloniale. Il revint le soir à Oued Fodda sur un cheval.

Selon M. Tiab, cette publication fait partie d’un "ouvrage global sur l’Histoire de la région de Chle

f durant le colonialisme, actuellement en cours d’élaboration". Il a signalé que cet ouvrage contient de "nombreuses informations historiques et des recherches sur les sacrifices consentis par

les habitants de la région et leur résistance à toute forme d’asservissements".

Le livre comporte, également, de nombreuses illustrations historiques, d’anciens plans de la ville et des correspondances civiles et militaires des autorités coloniales.

L’auteur Mohamed Tiab est né en 1957 à l’Oued Fodda. Il est membre de l’Union des écrivains Algériens et possède à son actif de nombreuses publications sur l'Histoire. Il s'est consacré depuis 2010 aux recherches sur l’Histoire de la région du bassin de Chlef.

 

Histoire: présentation du livre "Visite à Orléans ville (Chlef) en 1895"
  Publié le : dimanche, 31 octobre 2021 19:44     Catégorie : Culture     Lu : 1 foi (s)   Partagez