Cérémonie de recueillement à l'occasion du l'anniversaire de l'assassinat des Asselah

Publié le : samedi, 06 mars 2021 18:48   Lu : 43 fois
Cérémonie de recueillement à l'occasion du l'anniversaire de l'assassinat des Asselah

ALGER - Une cérémonie de recueillement à la mémoire de Rabah et Ahmed Asselah a été organisée, samedi à l'Ecole supérieure des Beaux-Arts (ESBA) à Alger, par la Fondation Asselah Ahmed & Rabah à l'occasion de la commémoration du 27e anniversaire de leur assassinat, ponctuée par la remise des prix aux lauréats du concours national de dessin pour enfants (session 2021).

Organisée par la Fondation Asselah en collaboration avec l'Ecole supérieure des Beaux Arts, en présence de plusieurs artistes, plasticiens, étudiants et amis des défunts, la cérémonie a été inaugurée par la pose d'une gerbe de fleurs et l'observation d'une minute de silence à la mémoire des regrettés, assassinés le 5 mars 1994 devant la porte de l'ESBA.

A cette occasion, un hommage a également été rendu à la veuve de Ahmed Asselah, la regrettée Anissa Asselah.     

Le président de la Fondation Hocine Asselah a indiqué que la commémoration de l'anniversaire de l'assassinat de Ahmed et Rabah Asselah, assassinés "froidement" par des individus armés le 5 mars 1994 dans cet établissement "est un recueillement à la mémoire de toutes les victimes de la décennie noire".

"Ahmed et Rabah Asselah ne sont pas les seules victimes de cette horrible tragédie qui a frappé le pays entier et a duré plus d'une décennie, ils font partie d'une longue liste de victimes innocentes, certaines connues comme Tahar Djaout, Mahfoud Boucebci, Abdelkader Alloula, Azzedine Medjoubi et Cheb Hasni et des milliers d'anonymes", a-t-il ajouté.

Pour sa part, le directeur de l'ESBA, Djamel Larouk a cité les hauts faits de Ahmed Asselah, ses positions et l'intérêt qu'il vouait à l'Art et aux jeunes talents, soulignant que cette cérémonie "est une halte contre l'oubli et un hommage à tous les intellectuels et artistes assassinés par les mains terroristes". Elle est veut également "un message aux nouvelles générations pour "ne jamais oublier les sacrifices de ces artistes".

A cette occasion, une exposition sur les Arts plastiques a été organisée par les étudiants de la première année de l'Ecole avec pour thématique les deux défunts Ahmed et Rabah Asselah. Outre des oeuvres reflétant la présence des deux défunt dans la mémoire de la nouvelle génération de plasticiens, l'exposition a été marquée par la présentation d'une fresque murale signée par des plasticiens, toutes générations confondues, en Algérie et à l'étranger.

Dans une déclaration à l'APS, le plasticien et responsable de l'exposition, Karim Serghoua a indiqué que la commémoration de l'anniversaire de l'assassinat d'Ahmed et Rabah Asselah vise à préserver leur mémoire contre l'oubli et à consacrer la transmission entre générations.

Par ailleurs, la Fondation Ahmed et Rabah Asselah a abrité une cérémonie de remise des prix du Concours national de peinture pour enfants (session mars 2021) au profit des dix premiers lauréats.

Le juré du concours, destiné aux enfants de 05 à 14 ans, se compose de Bouamama Mustapha, Medjoubi Abdelmalek et Asselah Hocine.

Cérémonie de recueillement à l'occasion du l'anniversaire de l'assassinat des Asselah
  Publié le : samedi, 06 mars 2021 18:48     Catégorie : Culture     Lu : 43 foi (s)   Partagez