1er salon de la photographie: moyen de promotion des œuvres des jeunes photographes

Publié le : mercredi, 03 février 2021 18:30   Lu : 2 fois

BECHAR- Le premier salon national de la photographie de Bechar, dont le coup d’envoi des activités a été donne mardi à la maison de la culture "Kadi Mohamed", est un moyen de promotion des œuvres photographiques des jeunes, professionnels et amateurs, et constitue un outil d’approfondissement des connaissances des nouvelles techniques de photographie, ont estimé mercredi les participants.

Les deux ateliers d’initiation et de pratique des bases de la photographie et le choix des appareils de prise de vue adéquats, ainsi que de la photographie et la réalité,  encadrés par des spécialistes ont permis de s’imprégner des nouvelles technologies de la photographie, qui seront utiles à la poursuite du parcours professionnel dans le domaine de la photographie, a estimé Melle Mecibah Daya, jeune photographe-amatrice de Tizi-Ouzou.

La programmation lors de ce salon de pareils ateliers d’initiation et de formation est un atout et permet l’acquisition de nouvelles connaissances et un savoir faire dans le processus de prise de vue, du développement et de la présentation des œuvres, a souligné la photographe qui prend part au salon avec deux œuvres, une en noir et blanc et l’autre en couleurs, traitant du patrimoine architectural islamique à travers une photo de la mosquée Ketchaoua (Alger) et l’autre dédiée au thème "femmes et patrimoine".

Cette photographe a pris part à plusieurs salons et manifestations du genre à travers le pays, et elle trouve que le salon de la photographie de Bechar lui permet, à travers les images qu’elle capte depuis son arrivée à Bechar, de faire la découverte d’une partie du Sahara Algérien.

Les ateliers de formation initiés à l’occasion de ce salon national de la photographie permet, en plus de l’acquisition de nouvelles connaissances en matière de nouvelles technologies de la photographie, un réel échange d’expériences entre les participants, a indiqué, pour sa part, Ouadii Gahfez, photographe-amateur de Tébessa, qui expose deux œuvres également, en noir et blanc et couleurs, dédiées aussi à l’architecture islamique (cas de la nouvelle mosquée de Tébessa) et aux potentialités touristiques de cette wilaya frontalière de l’Est du pays.


Lire aussi : 1er salon national de la photographie, un espace pour mettre en avant les jeunes talents


Une bonne affluence des visiteurs a été observée dès l’ouverture de ce salon national place sous le signe "Patrimoine et beauté de mon pays", où les visiteurs de différentes tranches d’âge et passionnés de l’art de la photographie ont pu constater de visu les talents des participants.

Ces derniers, issus d’une vingtaine de wilayas du pays, participent avec un total de 56 œuvres, à savoir deux œuvres (noir et blanc et couleurs) par participant, soumises à l’évaluation du jury, a déclaré M.Mustapha Jaja, président de l’association locale "Media Grooz" pour le cinéma et l’audiovisuel, principale initiatrice du salon, avec la contribution de la Maison de la Culture.

Une sortie pratique est prévue ce mercredi à Kenadza  (18 km au sud de Bechar) pour permettre aux participants de prendre part au concours de la meilleure photographie, couleur et noir blanc, prise dans un site ou environnement local, qui sera aussi soumise à l’appréciation du jury, a-t-il conclu. 

1er salon de la photographie: moyen de promotion des œuvres des jeunes photographes
  Publié le : mercredi, 03 février 2021 18:30     Catégorie : Culture     Lu : 2 foi (s)   Partagez