ORAN - Quelque 120 patients atteints de la maladie de Parkinson attendent de bénéficier de la nouvelle technique de stimulation du cerveau à l'aide d'électrodes très fines pouvant apporter un réel soulagement, a indiqué à l’APS le chef de service de neurochirurgie de l'EHU "1er novembre" d'Oran.

LONDRES - Les plus de 75 ans qui prennent de l'aspirine tous les jours pour prévenir les crises cardiaques et les AVC courent un risque accru d'hémorragies digestives potentiellement fatales, prévient une étude publiée mercredi dans la revue britannique The Lancet.

WASHINGTON - Les drones, qui pourraient bientôt livrer des paquets à domicile, ont aussi le potentiel de sauver des vies en apportant plus rapidement qu'une ambulance un défibrillateur cardiaque, selon une étude de  chercheurs suédois publiée mardi aux Etats-Unis.

ALGER - Le traitement de l'hépatite C, une maladie transmissible, "est devenu une réalité" en Algérie grâce à l'introduction des nouveaux traitements disponibles sur le marché mondial, a assuré mardi à Alger, le responsable du service hépatologie du CHU Mustapha Pacha d’Alger, Pr Nabil Debzi.

GENEVE - L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a souligné l'importance de lancer une riposte mondiale contre l'hépatite, à la veille de la Semaine mondiale de la vaccination du 24 au 30 avril.

GENEVE - Des progrès "sans précédent" ont été enregistrés ces dernières années dans la lutte contre les maladies  tropicales rares, qui touchent plus de 1 milliard de personnes dans le monde, principalement en Afrique et en Asie, note le 4ème rapport sur ces maladies, publié mercredi à Genève.

"L'OMS a observé des progrès records pour faire plier d'anciens fléaux comme la maladie du sommeil ou l'éléphantiasis", a déclaré le Dr Margaret Chan, directrice générale de l'OMS, en ajoutant que "ces 10 dernières  années, des millions de personnes ont échappé au handicap et à la pauvreté, grâce à l'un des partenariats mondiaux les plus efficaces de la santé publique moderne".

De son côté, Bill Gates, co-fondateur de Microsoft et grand donateur en faveur de la lutte contre les maladies tropicales, a déclaré à Genève que "beaucoup de choses ont pu être assemblées (...) c'est vraiment une histoire de progrès magnifique".

Ces maladies rares, appelées aussi maladies tropicales négligées (MTN), sont au nombre de 19, et elles "aveuglent, mutilent et défigurent des centaines de millions de personnes dans les bidonvilles" et dans les régions les plus pauvres de la planète, selon l'OMS.

Le rapport 2017 de l'OMS relève que pour la seule année 2015 un milliard de personnes ont été traitées pour au moins une de ces maladies.

Par ailleurs, 556 millions de personnes ont eu un traitement préventif contre la filariose lymphatique (éléphantiasis). Cette maladie est une infection transmise par les moustiques et provoque un gonflement anormal des membres et des organes génitaux.

D'autre part, le rapport relève que 62% des personnes touchées par l'onchocercose (appelée aussi cécité des rivières), ont été traitées, ce qui représente plus de 114 millions de personnes.

Cette maladie provoque un prurit sévère et des lésions oculaires, qui aboutissent à une déficience visuelle puis à une cécité définitive.

Le nombre de cas de trypanosomiase africaine (maladie du sommeil) n'a été que de 3.000 en 2015, un chiffre bien éloigné des 37.000 nouveaux cas enregistrés pour la seule année 1999.

Cette maladie est mortelle pratiquement à 100% en l'absence d'un diagnostic et d'un traitement rapide.

Enfin, concernant la rage, qui fait aussi partie de la liste des MTN, l'OMS relève qu'il n'y a eu que 12 décès humains dûs à cette infection en 2015.

Les maladies tropicales négligées se contractent là où l'eau est insalubre, et où les conditions d'hygiène et d'assainissement sont insuffisantes.

"Ce sont les pauvres vivant des zones isolées, rurales, des bidonvilles ou des zones de conflit" qui sont le plus exposés à ces maladies.

"Les MTN sont des maladies liées à la pauvreté", a rappelé le Dr Dirk Engels, directeur du département de lutte contre les MTN à l'OMS.

L'OMS estime qu'il y a environ 2,4 milliards de personnes qui n'ont toujours pas accès à des installations sanitaires de base, comme des toilettes ou des latrines, et que 660 millions continuent de boire de l'eau impropre.

Parallèlement à la publication de ce rapport, se tiendra à Genève du 19 au 22 avril le Sommet des maladies tropicales négligées.

Pour l'occasion, un ver jaune de 25 mètres symbolisant la schistosomiase, une parasitose qui fait 280.000 morts par année rien qu'en Afrique, a été installé dans la rade du lac Léman à Genève.

La schistosomiase est une maladie tropicale mortelle causée par un ver vivant dans l'eau douce.

Les experts réunis dans le cadre de ce sommet veulent faire le point sur une dizaine de MTN, dont la schistosomiase.

Des philantropes, des donateurs, des représentants de l'industrie pharmaceutique seront aussi présents.

 

 

Boukadoum rend hommage aux journalistes algériens victimes du crash au Vietnam

Lun 08 mars 2021 - 16:00
ALGER- Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum s'est remémoré, lundi, le 47e anniversaire de la tragédie ayant endeuillé la famille de la presse, un 8 mars 1974, en se recueillant à la mémoire des 15 journalistes algériens décédés dans un crash aérien au Vietnam.

Agriculture: signature d'une convention pour promouvoir la création de micro-entreprises

Lun 08 mars 2021 - 11:29
ALGER- Une convention cadre a été signée dimanche à Alger par le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des Micro-entreprises, Nassim Diafat et le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Abdelhamid Hemdani portant sur le renforcement de la coopération et le partenariat…

Ligue des champions (3e j): le CRB se complique la tâche, le MCA se relance à Thiès

Dim 07 mars 2021 - 17:11
ALGER - Le CR Belouizdad et le MC Alger, les deux représentants algériens en Ligue des champions d'Afrique de football, ont connu des fortunes diverses, à l'occasion de la 3e journée de la phase de poules, disputée vendredi et samedi.

Fatima Douhadji, une artisane de Nâama, gardienne du patrimoine locale

Lun 08 mars 2021 - 18:30
NAAMA - Fatima Douhadji, originaire d’Aïn Sefra, dans la wilaya de Nâama, est une femme passionnée par le patrimoine authentique et s'attelle à faire renaître le métier de tissage du tapis traditionnel faisant la renommée des ksours des oasis.

Imen Zeghdani, celle qui veut révolutionner la culture de l'orge

Lun 08 mars 2021 - 21:03
ALGER - Timide à en perdre parfois ses mots, Imen Zeghdani a pu compter sur le soutien de sa famille pour se lancer dans l'entrepreneuriat dans le domaine agricole.

El-Meghaïer table sur ses atouts agricoles pour un développement durable

Lun 08 mars 2021 - 18:30
EL-MEGHAIER - La wilaya d’El-Meghaïer entend enclencher une vaste action de développement touchant à l’ensemble des secteurs d’activités à la faveur de ses atouts agricoles inestimables soutenus par la dernière décision de découpage administratif…

Yasmine, ou la résilience face à la pandémie et aux préjugés sociétaux

Lun 08 mars 2021 - 18:30
ALGER - Elle incarne la résilience des blouses blanches algériennes face à la pandémie du Coronavirus, mais également le combat engagé, au quotidien, contre les astreintes et les préjugés de la société vis-à-vis de la femme, aux côtés de ses…

ORAN - Quelque 120 patients atteints de la maladie de Parkinson attendent de bénéficier de la nouvelle technique de stimulation du cerveau à l'aide d'électrodes très fines pouvant apporter un réel soulagement, a indiqué à l’APS le chef de service de neurochirurgie de l'EHU "1er novembre" d'Oran.

LONDRES - Les plus de 75 ans qui prennent de l'aspirine tous les jours pour prévenir les crises cardiaques et les AVC courent un risque accru d'hémorragies digestives potentiellement fatales, prévient une étude publiée mercredi dans la revue britannique The Lancet.

WASHINGTON - Les drones, qui pourraient bientôt livrer des paquets à domicile, ont aussi le potentiel de sauver des vies en apportant plus rapidement qu'une ambulance un défibrillateur cardiaque, selon une étude de  chercheurs suédois publiée mardi aux Etats-Unis.

ALGER - Le traitement de l'hépatite C, une maladie transmissible, "est devenu une réalité" en Algérie grâce à l'introduction des nouveaux traitements disponibles sur le marché mondial, a assuré mardi à Alger, le responsable du service hépatologie du CHU Mustapha Pacha d’Alger, Pr Nabil Debzi.

GENEVE - L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a souligné l'importance de lancer une riposte mondiale contre l'hépatite, à la veille de la Semaine mondiale de la vaccination du 24 au 30 avril.

GENEVE - Des progrès "sans précédent" ont été enregistrés ces dernières années dans la lutte contre les maladies  tropicales rares, qui touchent plus de 1 milliard de personnes dans le monde, principalement en Afrique et en Asie, note le 4ème rapport sur ces maladies, publié mercredi à Genève.

"L'OMS a observé des progrès records pour faire plier d'anciens fléaux comme la maladie du sommeil ou l'éléphantiasis", a déclaré le Dr Margaret Chan, directrice générale de l'OMS, en ajoutant que "ces 10 dernières  années, des millions de personnes ont échappé au handicap et à la pauvreté, grâce à l'un des partenariats mondiaux les plus efficaces de la santé publique moderne".

De son côté, Bill Gates, co-fondateur de Microsoft et grand donateur en faveur de la lutte contre les maladies tropicales, a déclaré à Genève que "beaucoup de choses ont pu être assemblées (...) c'est vraiment une histoire de progrès magnifique".

Ces maladies rares, appelées aussi maladies tropicales négligées (MTN), sont au nombre de 19, et elles "aveuglent, mutilent et défigurent des centaines de millions de personnes dans les bidonvilles" et dans les régions les plus pauvres de la planète, selon l'OMS.

Le rapport 2017 de l'OMS relève que pour la seule année 2015 un milliard de personnes ont été traitées pour au moins une de ces maladies.

Par ailleurs, 556 millions de personnes ont eu un traitement préventif contre la filariose lymphatique (éléphantiasis). Cette maladie est une infection transmise par les moustiques et provoque un gonflement anormal des membres et des organes génitaux.

D'autre part, le rapport relève que 62% des personnes touchées par l'onchocercose (appelée aussi cécité des rivières), ont été traitées, ce qui représente plus de 114 millions de personnes.

Cette maladie provoque un prurit sévère et des lésions oculaires, qui aboutissent à une déficience visuelle puis à une cécité définitive.

Le nombre de cas de trypanosomiase africaine (maladie du sommeil) n'a été que de 3.000 en 2015, un chiffre bien éloigné des 37.000 nouveaux cas enregistrés pour la seule année 1999.

Cette maladie est mortelle pratiquement à 100% en l'absence d'un diagnostic et d'un traitement rapide.

Enfin, concernant la rage, qui fait aussi partie de la liste des MTN, l'OMS relève qu'il n'y a eu que 12 décès humains dûs à cette infection en 2015.

Les maladies tropicales négligées se contractent là où l'eau est insalubre, et où les conditions d'hygiène et d'assainissement sont insuffisantes.

"Ce sont les pauvres vivant des zones isolées, rurales, des bidonvilles ou des zones de conflit" qui sont le plus exposés à ces maladies.

"Les MTN sont des maladies liées à la pauvreté", a rappelé le Dr Dirk Engels, directeur du département de lutte contre les MTN à l'OMS.

L'OMS estime qu'il y a environ 2,4 milliards de personnes qui n'ont toujours pas accès à des installations sanitaires de base, comme des toilettes ou des latrines, et que 660 millions continuent de boire de l'eau impropre.

Parallèlement à la publication de ce rapport, se tiendra à Genève du 19 au 22 avril le Sommet des maladies tropicales négligées.

Pour l'occasion, un ver jaune de 25 mètres symbolisant la schistosomiase, une parasitose qui fait 280.000 morts par année rien qu'en Afrique, a été installé dans la rade du lac Léman à Genève.

La schistosomiase est une maladie tropicale mortelle causée par un ver vivant dans l'eau douce.

Les experts réunis dans le cadre de ce sommet veulent faire le point sur une dizaine de MTN, dont la schistosomiase.

Des philantropes, des donateurs, des représentants de l'industrie pharmaceutique seront aussi présents.