Révision de la Constitution : un jalon pour l'édification de la Nouvelle République

Publié le : jeudi, 10 septembre 2020 19:18   Lu : 14 fois
Révision de la Constitution : un jalon pour l'édification de la Nouvelle République

ALGER- Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Slimane Chenine a affirmé jeudi à Alger que le vote pour le texte de loi relatif à la révision de la Constitution, devant être tranché par le peuple le 1e novembre prochain, constituait "un jalon pour l'édification de la nouvelle République dans une optique réformiste claire".

A l'issue de la séance de vote sur le texte de loi relatif à la révision de la Constitution, par les députés de l'APN, en présence du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, M. Chenine a expliqué que le vote sur ce "document suprême" constituerait "un nouveau jalon pour notre processus et serait porteur de messages clairs à tous les douteux des capacités du peuple et ceux qui ne souhaiteraient pas voir l'Algérie se remettre à nouveau sur ses pieds pour réaliser son saut politique, socioéconomique et culturel".

A cette occasion, le P/APN a exhorté "les enfants fidèles de l'Algérie à conjuguer leurs efforts et faire montre de bonne foi", estimant que "grâce aux bonnes intentions seulement, nous avançons résolument vers la nouvelle Algérie qui ne sera pas facile à bâtir face aux véritables entraves déjà en place, d'autres créées par refus au changement, aux forces étrangères malsaines désirant régler des comptes historiques ou géopolitiques, ou encore face à un environnement géographique enflammé n'acceptant pas de gaspiller plus de temps".

Cette démarche s'appuie sur "les composantes et les spécificités du peuple, dont la diversité est un des facteurs de richesse et ne pourra guère s'ériger en un facteur de division ou en une entrave, mais en un point fort sur lequel nous nous reposons tous et ensemble pour l'édification de la Nouvelle République".

Pour le président de la Chambre basse du Parlement, ce vote se veut "une admission, une confirmation voire une conviction vis-à-vis au droit du peuple à l'élection, ce peuple pour lequel le Président Tebboune s'était engagé à placer en tête des priorités, en lui permettant de l'accompagner dans la prise de décisions et en y recourant pour consultation pour les causes importantes aux yeux de l'Etat et de la société. Le Président Tebboune a ainsi promis de "mettre un terme à l'ère de la tutelle sur le peuple".

"L'adoption, aujourd'hui, du projet de révision de la Constitution avant de le soumettre au référendum populaire, sera le point de départ pour le parachèvement de l'édification des institutions de l'Etat selon une nouvelle vision", a mis en avant M. Chenine, appelant à "l'implication et la coopération de tout un chacun dans cette démarche, en vue de réaliser le changement et le sursaut escomptés".


Lire aussi: La révision constitutionnelle traduit la volonté du président de répondre aux aspirations du peuple


Le Projet de révision de la Constitution "répond aux besoins et exigences de la nouvelle République ainsi qu'à une des principales revendications du Hirak populaire, à savoir l'application des articles 7 et 8 de la Constitution, permettant ainsi au peuple de s'attacher à sa souveraineté et d'avoir son mot à dire dans tous les questions relatives au pays et à l'Etat, a-t-il poursuivi.

Dans ce cadre, M. Chenine s'est dit confiant que le peuple "accueillera favorablement les révisions apportées à la Constitution qui porte en elle un changement radical loin du spectre de la personnalisation, du monopole et la dominance vers l'extension et la répartition des prérogatives aux institutions, la prospective des crise et des mutations sociétales".

A la fin, le président de la chambre basse du Parlement a salué "l'engagement du Président de la République à organiser un référendum sur la Constitution dans la première année de son mandat en dépit de la crise sanitaire et ses retombées".

Révision de la Constitution : un jalon pour l'édification de la Nouvelle République
  Publié le : jeudi, 10 septembre 2020 19:18     Catégorie : Actualité     Lu : 14 foi (s)   Partagez

Les relations entre l'Algérie et l'Arabie saoudite, un "jalon essentiel" de l'action arabe commune

Jeu 19 mai 2022 - 18:55
ALGER- Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Fayçal Ben Farhan Ben Abdallah Al Saoud a qualifié jeudi à Alger les relations entre l'Algérie et l'Arabie saoudite de "jalon essentiel" de l'action arabe commune.

Pétrochimie : Sonatrach et le chinois CNTIC/LPEC signent un contrat pour la réalisation d'un complexe MTBE

Jeu 19 mai 2022 - 21:43
ALGER - Le Groupe pétro-gazier national "Sonatrach" et le Groupement chinois "CNTIC/LPEC" ont signé, jeudi à Alger, un contrat portant sur la réalisation d'un complexe de production de Methyl Tert-Butyl Ether (MTBE), un additif pour la fabrication de l'essence sans plomb, d'un investissement…

Boxe-Mondiaux féminins-2022 : l'Algérienne Imane Khelif vice-championne du monde

Jeu 19 mai 2022 - 17:59
ISTANBUL- La boxeuse algérienne Imane Khelif (63 kg) a été sacrée vice-championne du monde de la catégorie des 63 kg, après sa défaite jeudi à Istanbul, en finale des Mondiaux féminins-2022, face à l'Irlandaise Amy Sara Broadhurst sur le score de…

Riche participation algérienne à la manifestation "Portes ouvertes des ambassades" à Washington

Jeu 19 mai 2022 - 17:30
WASHINGTON-L'Algérie a pris part à la manifestation "Portes ouvertes des ambassades" (Around the World Embassy Tour), tenue récemment à Washington avec un riche programme culturel reflétant le richesse et la diversité du patrimoine algérien.

Radio Coran: les lauréats du programme "Cadets du Saint Coran" distingués

Mer 18 mai 2022 - 17:05
ALGER- Les lauréats de la troisième édition du programme radiophonique "Cadets du Saint Coran", diffusé par la Radio Coran durant le mois de Ramadhan ont été distingués, mercredi.

Adrar: la Waâda de Sidi Slimane Benali, un patrimoine religieux et culturel ancestral

Mer 18 mai 2022 - 08:49
ADRAR - La fête annuelle locale "Wâada de Sidi Slimane Benali", célébrée en pareille date du mois de mai à la zaouïa du saint patron éponyme au Ksar d’Ouled-Ouchene, dans la commune d’Adrar, fait partie des multiples manifestations cultuelles…

Industrie pharmaceutique: des opérateurs algériens désirent investir en Afrique

Mer 18 mai 2022 - 14:41
DAKAR - Plusieurs opérateurs algériens dans le domaine pharmaceutique, présents à Dakar à l'occasion du Salon "El Djazaïr Healthcare", sur l'industrie pharmaceutique, ont exprimé leur désir d'investir le marché africain, et ce, conformément à la…

Révision de la Constitution : un jalon pour l'édification de la Nouvelle République

Publié le : jeudi, 10 septembre 2020 19:18   Lu : 14 fois
Révision de la Constitution : un jalon pour l'édification de la Nouvelle République

ALGER- Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Slimane Chenine a affirmé jeudi à Alger que le vote pour le texte de loi relatif à la révision de la Constitution, devant être tranché par le peuple le 1e novembre prochain, constituait "un jalon pour l'édification de la nouvelle République dans une optique réformiste claire".

A l'issue de la séance de vote sur le texte de loi relatif à la révision de la Constitution, par les députés de l'APN, en présence du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, M. Chenine a expliqué que le vote sur ce "document suprême" constituerait "un nouveau jalon pour notre processus et serait porteur de messages clairs à tous les douteux des capacités du peuple et ceux qui ne souhaiteraient pas voir l'Algérie se remettre à nouveau sur ses pieds pour réaliser son saut politique, socioéconomique et culturel".

A cette occasion, le P/APN a exhorté "les enfants fidèles de l'Algérie à conjuguer leurs efforts et faire montre de bonne foi", estimant que "grâce aux bonnes intentions seulement, nous avançons résolument vers la nouvelle Algérie qui ne sera pas facile à bâtir face aux véritables entraves déjà en place, d'autres créées par refus au changement, aux forces étrangères malsaines désirant régler des comptes historiques ou géopolitiques, ou encore face à un environnement géographique enflammé n'acceptant pas de gaspiller plus de temps".

Cette démarche s'appuie sur "les composantes et les spécificités du peuple, dont la diversité est un des facteurs de richesse et ne pourra guère s'ériger en un facteur de division ou en une entrave, mais en un point fort sur lequel nous nous reposons tous et ensemble pour l'édification de la Nouvelle République".

Pour le président de la Chambre basse du Parlement, ce vote se veut "une admission, une confirmation voire une conviction vis-à-vis au droit du peuple à l'élection, ce peuple pour lequel le Président Tebboune s'était engagé à placer en tête des priorités, en lui permettant de l'accompagner dans la prise de décisions et en y recourant pour consultation pour les causes importantes aux yeux de l'Etat et de la société. Le Président Tebboune a ainsi promis de "mettre un terme à l'ère de la tutelle sur le peuple".

"L'adoption, aujourd'hui, du projet de révision de la Constitution avant de le soumettre au référendum populaire, sera le point de départ pour le parachèvement de l'édification des institutions de l'Etat selon une nouvelle vision", a mis en avant M. Chenine, appelant à "l'implication et la coopération de tout un chacun dans cette démarche, en vue de réaliser le changement et le sursaut escomptés".


Lire aussi: La révision constitutionnelle traduit la volonté du président de répondre aux aspirations du peuple


Le Projet de révision de la Constitution "répond aux besoins et exigences de la nouvelle République ainsi qu'à une des principales revendications du Hirak populaire, à savoir l'application des articles 7 et 8 de la Constitution, permettant ainsi au peuple de s'attacher à sa souveraineté et d'avoir son mot à dire dans tous les questions relatives au pays et à l'Etat, a-t-il poursuivi.

Dans ce cadre, M. Chenine s'est dit confiant que le peuple "accueillera favorablement les révisions apportées à la Constitution qui porte en elle un changement radical loin du spectre de la personnalisation, du monopole et la dominance vers l'extension et la répartition des prérogatives aux institutions, la prospective des crise et des mutations sociétales".

A la fin, le président de la chambre basse du Parlement a salué "l'engagement du Président de la République à organiser un référendum sur la Constitution dans la première année de son mandat en dépit de la crise sanitaire et ses retombées".

Révision de la Constitution : un jalon pour l'édification de la Nouvelle République
  Publié le : jeudi, 10 septembre 2020 19:18     Catégorie : Actualité     Lu : 14 foi (s)   Partagez