Révision de la Constitution : un jalon pour l'édification de la Nouvelle République

Publié le : jeudi, 10 septembre 2020 19:18   Lu : 69 fois
Révision de la Constitution : un jalon pour l'édification de la Nouvelle République

ALGER- Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Slimane Chenine a affirmé jeudi à Alger que le vote pour le texte de loi relatif à la révision de la Constitution, devant être tranché par le peuple le 1e novembre prochain, constituait "un jalon pour l'édification de la nouvelle République dans une optique réformiste claire".

A l'issue de la séance de vote sur le texte de loi relatif à la révision de la Constitution, par les députés de l'APN, en présence du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, M. Chenine a expliqué que le vote sur ce "document suprême" constituerait "un nouveau jalon pour notre processus et serait porteur de messages clairs à tous les douteux des capacités du peuple et ceux qui ne souhaiteraient pas voir l'Algérie se remettre à nouveau sur ses pieds pour réaliser son saut politique, socioéconomique et culturel".

A cette occasion, le P/APN a exhorté "les enfants fidèles de l'Algérie à conjuguer leurs efforts et faire montre de bonne foi", estimant que "grâce aux bonnes intentions seulement, nous avançons résolument vers la nouvelle Algérie qui ne sera pas facile à bâtir face aux véritables entraves déjà en place, d'autres créées par refus au changement, aux forces étrangères malsaines désirant régler des comptes historiques ou géopolitiques, ou encore face à un environnement géographique enflammé n'acceptant pas de gaspiller plus de temps".

Cette démarche s'appuie sur "les composantes et les spécificités du peuple, dont la diversité est un des facteurs de richesse et ne pourra guère s'ériger en un facteur de division ou en une entrave, mais en un point fort sur lequel nous nous reposons tous et ensemble pour l'édification de la Nouvelle République".

Pour le président de la Chambre basse du Parlement, ce vote se veut "une admission, une confirmation voire une conviction vis-à-vis au droit du peuple à l'élection, ce peuple pour lequel le Président Tebboune s'était engagé à placer en tête des priorités, en lui permettant de l'accompagner dans la prise de décisions et en y recourant pour consultation pour les causes importantes aux yeux de l'Etat et de la société. Le Président Tebboune a ainsi promis de "mettre un terme à l'ère de la tutelle sur le peuple".

"L'adoption, aujourd'hui, du projet de révision de la Constitution avant de le soumettre au référendum populaire, sera le point de départ pour le parachèvement de l'édification des institutions de l'Etat selon une nouvelle vision", a mis en avant M. Chenine, appelant à "l'implication et la coopération de tout un chacun dans cette démarche, en vue de réaliser le changement et le sursaut escomptés".


Lire aussi: La révision constitutionnelle traduit la volonté du président de répondre aux aspirations du peuple


Le Projet de révision de la Constitution "répond aux besoins et exigences de la nouvelle République ainsi qu'à une des principales revendications du Hirak populaire, à savoir l'application des articles 7 et 8 de la Constitution, permettant ainsi au peuple de s'attacher à sa souveraineté et d'avoir son mot à dire dans tous les questions relatives au pays et à l'Etat, a-t-il poursuivi.

Dans ce cadre, M. Chenine s'est dit confiant que le peuple "accueillera favorablement les révisions apportées à la Constitution qui porte en elle un changement radical loin du spectre de la personnalisation, du monopole et la dominance vers l'extension et la répartition des prérogatives aux institutions, la prospective des crise et des mutations sociétales".

A la fin, le président de la chambre basse du Parlement a salué "l'engagement du Président de la République à organiser un référendum sur la Constitution dans la première année de son mandat en dépit de la crise sanitaire et ses retombées".

Révision de la Constitution : un jalon pour l'édification de la Nouvelle République
  Publié le : jeudi, 10 septembre 2020 19:18     Catégorie : Actualité     Lu : 69 foi (s)   Partagez

La chaine dédiée à la Mémoire dévoilera par "le son et l'image" la politique de la France coloniale

Ven 07 mai 2021 - 17:53
ALGER- Le chef de projet de la chaine dédiée à la Mémoire, Saïd Oulmi a déclaré que cette dernière "dévoilera par le son et l'image" la politique de la France coloniale, soulignant que son objectif est de simplifier au téléspectateur le legs historique pour contribuer à la promotion du lien…

Les réserves d'eau du pays "suffisantes jusqu'à l’automne prochain"

Ven 07 mai 2021 - 15:09
MEDEA- Les réserves d'eau du pays "seront suffisantes jusqu'à l'automne prochain", a rassuré, jeudi à Beni-Slimane, à l'est de Médéa, le ministre des Ressources en eau, Mustapha Kamel Mihoubi.

Football / Coupe de la Ligue : USMA-MCA éclipse tout

Ven 07 mai 2021 - 17:20
ALGER - Le "big derby" de la capitale entre l'USM Alger et le MC Alger, prévu au stade Omar-Hamadi, constituera l'affiche des 1/8 de finale de la Coupe de la Ligue professionnelle, dont la deuxième et dernière partie des rencontres se jouera samedi…

Massacres du 8 mai 1945: un évènement en attente de plus d'intérêt dans le cinéma

Ven 07 mai 2021 - 18:20
ALGER- Le cinéma algérien a consacré depuis l'indépendance une place importante dans ses œuvres de long-métrage et documentaires au thème de la guerre de libération nationale jetant la lumière sur ces évènements et les sacrifices du peuple algérien…

Une augmentation de 10% de la quantité de déchets ménagers pendant le Ramadhan

Jeu 06 mai 2021 - 16:22
ALGER- La quantité de déchets ménagers produits durant le mois de Ramadhan en cours a augmenté de 10% par rapport à la moyenne enregistrée les mois précédents de l'année estimée à 1,12 million de tonnes par mois, a révélé une étude menée par…

Lieux des massacres du 8 mai 1945 à Guelma, témoins éternels du crime

Sam 08 mai 2021 - 12:00
GUELMA- Même si la majorité des témoins oculaires des massacres du 8 mai 1945 à Guelma ne sont plus de ce monde pour en célébrer le 76è anniversaire, les lieux et sites où les forces coloniales ont massacré des innocents désarmés et incinéré leurs…

Benbouzid s'engage à traiter les dossiers liés à la promotion dans les grades, les statuts et régime indemnitaire

Jeu 06 mai 2021 - 16:49
ALGER- Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a affirmé que les dossiers relatifs à la promotion dans les grades, les statuts et régime indemnitaire seront traités par les comités ad-hoc mis…

Révision de la Constitution : un jalon pour l'édification de la Nouvelle République

Publié le : jeudi, 10 septembre 2020 19:18   Lu : 69 fois
Révision de la Constitution : un jalon pour l'édification de la Nouvelle République

ALGER- Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Slimane Chenine a affirmé jeudi à Alger que le vote pour le texte de loi relatif à la révision de la Constitution, devant être tranché par le peuple le 1e novembre prochain, constituait "un jalon pour l'édification de la nouvelle République dans une optique réformiste claire".

A l'issue de la séance de vote sur le texte de loi relatif à la révision de la Constitution, par les députés de l'APN, en présence du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, M. Chenine a expliqué que le vote sur ce "document suprême" constituerait "un nouveau jalon pour notre processus et serait porteur de messages clairs à tous les douteux des capacités du peuple et ceux qui ne souhaiteraient pas voir l'Algérie se remettre à nouveau sur ses pieds pour réaliser son saut politique, socioéconomique et culturel".

A cette occasion, le P/APN a exhorté "les enfants fidèles de l'Algérie à conjuguer leurs efforts et faire montre de bonne foi", estimant que "grâce aux bonnes intentions seulement, nous avançons résolument vers la nouvelle Algérie qui ne sera pas facile à bâtir face aux véritables entraves déjà en place, d'autres créées par refus au changement, aux forces étrangères malsaines désirant régler des comptes historiques ou géopolitiques, ou encore face à un environnement géographique enflammé n'acceptant pas de gaspiller plus de temps".

Cette démarche s'appuie sur "les composantes et les spécificités du peuple, dont la diversité est un des facteurs de richesse et ne pourra guère s'ériger en un facteur de division ou en une entrave, mais en un point fort sur lequel nous nous reposons tous et ensemble pour l'édification de la Nouvelle République".

Pour le président de la Chambre basse du Parlement, ce vote se veut "une admission, une confirmation voire une conviction vis-à-vis au droit du peuple à l'élection, ce peuple pour lequel le Président Tebboune s'était engagé à placer en tête des priorités, en lui permettant de l'accompagner dans la prise de décisions et en y recourant pour consultation pour les causes importantes aux yeux de l'Etat et de la société. Le Président Tebboune a ainsi promis de "mettre un terme à l'ère de la tutelle sur le peuple".

"L'adoption, aujourd'hui, du projet de révision de la Constitution avant de le soumettre au référendum populaire, sera le point de départ pour le parachèvement de l'édification des institutions de l'Etat selon une nouvelle vision", a mis en avant M. Chenine, appelant à "l'implication et la coopération de tout un chacun dans cette démarche, en vue de réaliser le changement et le sursaut escomptés".


Lire aussi: La révision constitutionnelle traduit la volonté du président de répondre aux aspirations du peuple


Le Projet de révision de la Constitution "répond aux besoins et exigences de la nouvelle République ainsi qu'à une des principales revendications du Hirak populaire, à savoir l'application des articles 7 et 8 de la Constitution, permettant ainsi au peuple de s'attacher à sa souveraineté et d'avoir son mot à dire dans tous les questions relatives au pays et à l'Etat, a-t-il poursuivi.

Dans ce cadre, M. Chenine s'est dit confiant que le peuple "accueillera favorablement les révisions apportées à la Constitution qui porte en elle un changement radical loin du spectre de la personnalisation, du monopole et la dominance vers l'extension et la répartition des prérogatives aux institutions, la prospective des crise et des mutations sociétales".

A la fin, le président de la chambre basse du Parlement a salué "l'engagement du Président de la République à organiser un référendum sur la Constitution dans la première année de son mandat en dépit de la crise sanitaire et ses retombées".

Révision de la Constitution : un jalon pour l'édification de la Nouvelle République
  Publié le : jeudi, 10 septembre 2020 19:18     Catégorie : Actualité     Lu : 69 foi (s)   Partagez