Présidentielle 2019 : les modalités de dépôt des dossiers de candidature fixées par la loi

Publié le : dimanche, 03 mars 2019 16:23   Lu : 22 fois
Présidentielle 2019 : les modalités de dépôt des dossiers de candidature fixées par la loi

ALGER - Les modalités de dépôt des dossiers de candidature à l'élection présidentielle du 18 avril prochain, dont le délai arrive à terme ce dimanche à minuit, sont fixées par la loi organique relative au régime électoral adoptée en 2016 et qui n'exige pas la présence physique du candidat.

En effet, l'article 139 de cette loi stipule que "la déclaration de candidature à la Présidence de la République résulte du dépôt d'une demande d'enregistrement auprès du Conseil constitutionnel contre remise d'un récépissé".

L'article 141 du même texte précise que le Conseil constitutionnel statue sur la validité des candidatures à la Présidence de la République par décision dans un délai de dix (10) jours francs, à compter de la date de dépôt de la déclaration de candidature. La décision du Conseil constitutionnel est immédiatement notifiée à l'intéressé et publiée au journal officiel.

Le dossier de candidature doit être déposé, après rendez-vous convenu auprès du secrétariat général du Conseil constitutionnel, toujours conformément aux dispositions de la loi électorale.

Le postulant à la magistrature suprême, conformément à la loi électorale, doit présenter un dossier comprenant plusieurs pièces justificatifs notamment un engagement écrit portant notamment sur la non utilisation des composantes fondamentales de l'identité dans sa triple dimension islamique, arabe et amazighe à des fins partisanes, le respect et la concrétisation des principes du premier Novembre 1954, le respect de la Constitution et des lois en vigueur et l'engagement de s'y conformer, la préservation de la souveraineté nationale et le respect de l'alternance démocratique au pouvoir par la voie du libre choix du peuple algérien. 


Lire aussi: Présidentielle: 6 candidats déposent leurs dossiers à quelques heures de l'expiration du délai


Selon la loi, le candidat doit présenter soit une liste comprenant 600 signatures individuelles de membres d'élus d'Assemblées populaires locales (APC et APW) ou parlementaires et réparties au moins à travers 25 wilayas, soit une liste comportant 60.000 signatures individuelles, au moins, d'électeurs inscrits sur une liste électorale et ces signatures doivent être recueillies à travers, au moins, 25 wilayas avec un minimaldes signatures exigées pour chacune des wilayas qui ne saurait être inférieur à 1.500.

Les conditions requises pour la candidature à la magistrature suprême du pays sont bien définies par la Constitution qui précise, entre autres, que le candidat doit jouir uniquement de la nationalité algérienne d'origine, attester de la nationalité d'origine du père et de la mère, avoir 40 ans révolus au jour de l'élection, être de confession musulmane, jouir de la plénitude de ses droits civils politiques et attester de la nationalité algérienne d'origine unique du conjoint.

Le candidat doit également justifier d'une résidence permanente exclusive en Algérie durant un minimum de 10 années précédant le dépôt de la candidature, justifier de la participation à la Révolution du 1er novembre 1954 pour les candidats nés avant juillet 1942 et justifier de la non-implication des parents du candidat né après juillet 1942 dans des actes hostiles à la Révolution du 1er novembre 1954.

Présidentielle 2019 : les modalités de dépôt des dossiers de candidature fixées par la loi
  Publié le : dimanche, 03 mars 2019 16:23     Catégorie : Algérie     Lu : 22 foi (s)   Partagez