Le soulèvement du nord Constantinois et le Congrès de la Soummam ont permis l'internationalisation de la question algérienne

Publié le : lundi, 20 août 2018 17:58   Lu : 11 fois
Le soulèvement du nord Constantinois et le Congrès de la Soummam ont permis l'internationalisation de la question algérienne

TÉBESSA - Le soulèvement du nord Constantinois et le Congrès de la Soummam (20 août 1955/56) ont permis "l’internationalisation de la question algérienne", ont indiqué lundi à Tébessa les participants à un séminaire national commémorant la Journée nationale du Moudjahid coïncidant avec ce double anniversaire.

"La portée de ces deux événements est extrêmement importante et a conduit à l’inscription de la question algérienne dans l’ordre du jour des travaux des Nations unis et le recouvrement de la souveraineté", ont affirmé les présents à cette rencontre, marquant la célébration officielle de la Journée nationale du Moudjahid, ouverte à la salle de conférence de la wilaya, en présence du ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni. L’universitaire de Tébessa, Abdelouahab Chellali, a relevé que "le soulèvement du nord Constantinois, survenu au cours de la première année de la Guerre de libération, a confirmé le refus du peuple algérien de vivre sous le joug colonial et prouvé sa volonté à lutter pour libérer ses terres et recouvrir son indépendance".

De son côté, le membre du conseil scientifique du Centre national d'études et de recherche du Mouvement national et de la Révolution 1954, Boubaker Hafdheddine, a affirmé que ce soulèvement a conduit à inscrire la question algérienne à l'ordre du jour de l'Assemblée générale des Nations unies en septembre 1955, considérant la question algérienne comme étant "une question de libération d’un peuple et d’une patrie et non une question de conflit interne comme le présentait la France". Pour l’universitaire Farid Nasrallah, le Congrès de la Soummam a constitué "une étape importante" marquée par des décisions ayant fait avancer la perspective tracée, celle de l’indépendance du pays, aux côtés de la création d’instances diplomatique, politique et militaire "pour théoriser et structurer la Révolution".


Lire aussi : Le double anniversaire du 20 août 1955/1956, "dates phares" de la Révolution algérienne


Il a, dans ce sens, estimé que la période ayant suivi le congrès de la Soummam a marqué l’émergence d’un Etat avec ses institutions qui a assuré au cours de la Guerre de libération des opérations militaires organisées et méthodiques, notamment la bataille d’El Djorf. Au cours de cette rencontre, le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a lu, le message Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, à l'occasion de la commémoration de la journée nationale du Moudjahid, et dans lequel, le chef de l’Etat a souligné l’importance de l’événement historique comme une étape glorieuse dans l’histoire de la Guerre de Libération et une occasion pour poursuivre le parcours de la construction et l’édification du pays.

La wilaya de Tébessa a abrité, cette année, la cérémonie officielle commémorant la Journée nationale du Moudjahid coïncidant avec le double anniversaire du soulèvement du nord Constantinois et le Congrès de la Soummam ( 20 août 1955/56) au cours de laquelle le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a procédé à l’inauguration et la dénomination de plusieurs structures et la remise des clés de logements à 60 bénéficiaires dans la commune de Morsott. Au cours de cette cérémonie, la veuve du défunt moudjahid Ouardi Guettal, un des architectes de la bataille d’El Djorf à Tébessa, ainsi que les moudjahidine Ahmed Moumen, Lamine M’bareka et Moussa Meziani ont été honorés.

Le soulèvement du nord Constantinois et le Congrès de la Soummam ont permis l'internationalisation de la question algérienne
  Publié le : lundi, 20 août 2018 17:58     Catégorie : Algérie     Lu : 11 foi (s)   Partagez