Lutte contre les feux de forêts: renforcer le cadre juridique pour faire face au phénomène

Publié le : dimanche, 27 mai 2018 09:54   Lu : 11 fois
Lutte contre les feux de forêts: renforcer le cadre juridique pour faire face au phénomène
Photo APS

ALGER - Les participants à la première rencontre nationale sur la prévention et la lutte contre des les feux de forêts, tenue samedi à Alger, ont recommandé le renforcement du cadre juridique pour faire face à ce phénomène.

Les recommandations formulées à l'issue de la rencontre, co-présidée par les ministre de l'Intérieur, des collectivités locales et de l'aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, et de l'Agriculture, développement rural et de la pêche, Abdelkader Bouazghi, ont mis en avant "l'impératif de renforcer le cadre juridique et institutionnel notamment à travers l'élaboration d'un plan général de prévention prévu par la loi 04-20 et l'actualisation des textes en vigueur en les adaptant aux normes internationales".

Les participants ont préconisé la consolidation de la connaissance et la compréhension des dangers des feux de forets à travers le renforcement des mayens de recherche, d'études, de collecte, d'analyse et d'utilisation des données liées aux catastrophes précédentes mais aussi l'encouragement du rôles des sciences et des nouvelles technologies dans la prévention et l'évaluation périodique de ce phénomène et des dangers avant et après la catastrophe tout en développant les informations et les programmes scolaires et mobilisant les populations avoisinant les forêts menacés par les dangers.


Lire aussi: Lutte contre les incendies: mise en service de systèmes informatiques à partir du 2e semestre 2018


Les participants ont insisté aussi sur l'importance de renforcer la décentralisation et la gouvernance à travers la contribution efficace des collectivités locales et la redéfinition de tous les rôles, les missions et les responsabilités des acteurs locaux avec la mise en place de mécanismes devant consolider la coordination entre les secteurs concernés pour mettre en œuvre un plan d'action commun.

Outre le renforcement des mécanismes d'assurances en matière de dangers et l'amélioration du fonctionnement des fonds spéciaux, les recommandations ont porté, aussi, sur l'importance de la mise en place d'un système de suivi et d'évaluation pour contrecarrer les dangers éventuels à l'aide d'indicateurs scientifiques adéquats tout en consacrant un financement spécial à la prise en charge de toutes les opérations de gestion des dangers.

Les participants à cette rencontre ont souligné l'importance de la valorisation de l'économie forestière et l'éradication des constructions anarchiques en milieu forestier.

Ils ont mis en exergue aussi l'importance du développement de la coopération internationale en matière de formation, d'échange d'expériences et d'utilisation des technologies modernes en tenant compte du changement climatique et ses répercussion sur le milieu forestier tout en exploitant les réalisations accomplies par l'Etat en la matière dont le satellite Alcomsat1.

Par ailleurs, les participants ont appelé à la mise en place d'une mesure institutionnelle pour identifier les raisons derrière ces feux à travers l'installation d'un groupe mixte composé de l'administration des forets, de la protection civile et de la Gendarmerie nationale tout en créant un réseau de vigilance.

Lors de cette rencontre M. Bouazghi avait indiqué que ce programme qui concerne 40 wilayas consistait en un système d'intervention dirigé par l'administration des  forets et comprenait 407 sites de surveillance et 473 équipes mobiles de première intervention.

Aussi, 27 camions-citernes (grande capacité), 2.661 points d'eau, 732 ateliers et 3.000 agents de surveillance des= sites montagnards ont été mobilisés.


Lire aussi: Bouazghi: un plan spécial pour la lutte contre les feux de forêts l'été prochain


Ainsi, près de 4.800 commissions opérationnelles seront crées au niveau des 40 wilayas concernées qui disposent d'une couverture forestière.

A ce propos, le ministre a fait savoir que "le secteur s'est doté de moyens modernes de prévention et d'intervention dont 44 camions citerne (poids léger) conçus spécialement  pour la lutte contre les incendies.

Outre la dotation des agents de forêts de 4.600 combinaisons anti feu, 5 colonnes mobiles d'intervention couvrant 5 régions du nord du pays ont été déployées.

Pour sa part, la protection civile a mobilisé 27 groupes mobiles dans le cadre du même programme qui assurera la mobilisation de 14.440 agents et 499 unités opérationnelles, selon les informations présentées lors de cette rencontre.

En ce qui concerne l'utilisation des moyens aériens de la protection civile dans les opérations de lutte contre les incendies, M. Bedoui a affirmé son utilisation de manière graduelle à partir de la campagne de l'été 2018 en mobilisant 6 hélicoptères, annonçant que des canadairs seront achetés.

A ce propos, le ministre de l'Intérieur a affirmé que la loi sera appliquée avec rigueur à ceux qui portent atteinte aux forêts.

A rappeler que 53.571 hectares ont été touchés par les incendies durant l'été dernier au niveau de 18 wilayas, faisant ainsi 4 morts et de grosses pertes matérielles.

Lutte contre les feux de forêts: renforcer le cadre juridique pour faire face au phénomène
  Publié le : dimanche, 27 mai 2018 09:54     Catégorie : Algérie     Lu : 11 foi (s)   Partagez