Une stratégie nationale pour améliorer le niveau d’enseignement de la langue arabe (ministre)

Publié le : lundi, 18 décembre 2017 19:11   Lu : 1 fois

GUELMA - La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, a affirmé lundi à Guelma qu’une stratégie nationale a été adoptée pour améliorer le niveau d’enseignement de la langue arabe dont les "résultats positifs se feront ressentir chez les élèves prochainement".

Cette stratégie a été conçue en coordination avec des laboratoires de recherche universitaire "après le constat inquiétant" du niveau d’enseignement de la langue arabe dans les écoles du pays, a indiqué la ministre qui présidait l’ouverture, au centre culturel islamique Moubarek Boulouh, d’une conférence régionale de deux jours des wilayas dans l’Est sur la formation et la gestion.

"Cette rencontre qui coïncide avec la Journée internationale de la langue arabe est une opportunité pour débattre de la situation de la langue en milieu scolaire", a ajouté Mme Benghabrit, relevant que la stratégie en question s’est basée sur l’analyse des erreurs fréquentes relevées dans les réponses des candidats aux épreuves de fin du cycle primaire et au brevet d’enseignement moyen (BEM).

Insistant sur l’importance de la didactique de la langue arabe dans le plan national de formation, la ministre a indiqué que 50 inspecteurs suivent actuellement au lycée Hassiba Benbouali à Alger une formation spécialisée en didactique de la langue arabe et formeront le noyau qui assurera, dans un second temps, la formation à l’échelle nationale.

Elle a également appelé les travailleurs du secteur et les partenaires sociaux, dont les parents d’élèves, à demeurer "vigilants face aux multiples risques qui menacent les élèves à l’aire de la mondialisation et dominance numérique".

A une question sur les élèves victimes des applications sur le réseau internet, la ministre a estimé dans une conférence de presse que les familles algériennes sont appelées à contrôler le temps d’accès de leurs enfants au monde virtuel et à les mettre en garde, par le développement du dialogue familial, contre les risques de manipulation encourus.

Mme Benghabrit a mis l’accent également sur l’évolution de l’enseignement de la langue tamazight assuré désormais dans 38 wilayas au profit de 343.000 élèves encadrés par 2.757 enseignants, alors qu’en 2014 cette langue était enseignée dans 11 wilayas seulement à 250.000 élèves encadrés par 1.902 enseignants.

La ministre a lancé au lycée Mahmoud Benmahmoud les travaux des quatre ateliers de cette conférence régionale réunissant les cadres du secteur de 14 wilayas dans l’Est sur les thèmes du plan national de formation, les examens professionnels, la numérisation et les dossiers de clôture de l’exercice financier.

Mme Benghabrit a inspecté en outre le chantier de réalisation d’un lycée dans la commune d’El Fedjoudj et a visité l’école primaire Smaïl Mekhalfa de la commune de Héliopolis.

Une stratégie nationale pour améliorer le niveau d’enseignement de la langue arabe (ministre)
  Publié le : lundi, 18 décembre 2017 19:11     Catégorie : Algérie     Lu : 1 foi (s)   Partagez