Sécurité régionale et lutte contre le terrorisme: l'UE déterminée à renforcer sa coopération avec l'Algérie

Publié le : vendredi, 20 octobre 2017 13:42   Lu : 16 fois
Sécurité régionale et lutte contre le terrorisme: l'UE déterminée à renforcer sa coopération avec l'Algérie

BRUXELLES- La chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a réitéré la détermination de l'Union européenne (UE) à voir se matérialiser "pleinement" le potentiel de la coopération sécuritaire avec l'Algérie, "un partenaire régional majeur de l'UE", indique le Service  européen de l'action extérieure (SEAE), dans un communiqué.

"L’Algérie est un partenaire régional important de l’UE en matière de sécurité, et de lutte contre le terrorisme et de déradicalisation", a  déclaré la haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, citée dans le communiqué, à l'issue du premier dialogue informel de haut niveau UE-Algérie sur la sécurité régionale et la lutte anti-terrorisme tenu jeudi à Bruxelles.


 Lire aussi: L'Algérie et l'UE doivent "renforcer la coopération" pour faire face à des défis communs


Federica Mogherini a exprimé, à l'occasion, son souhait que ce dialogue informel à haut niveau biannuel soit "une plateforme pour renforcer notre coopération".

La chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini et le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, ont présidé le lancement du premier dialogue informel de haut niveau UE-Algérie sur la sécurité régionale et la lutte anti-terrorisme.

"Leurs échanges ont porté sur les enjeux régionaux, en particulier la situation en Libye et dans la région du Sahel ainsi que sur la lutte contre le terrorisme", ont souligné les services diplomatiques de Mogherini dans le communiqué.

Le ministre des Affaires étrangères et la chef de la diplomatie européenne ont convenu de "poursuivre leur collaboration et leur dialogue régulier" sur les thèmes identifiés lors de cette rencontre, à savoir: la sécurité régionale, la lutte contre le terrorisme et la déradicalisation,  y compris dans l'optique de la mise en oeuvre des priorités de partenariat conclues entre l'UE et l'Algérie en mars 2017.


Lire aussi: Terrorisme: l'Algérie est prête à aider et à partager son expérience avec l'UE


L'Algérie est "prête" à aider et à partager avec l'UE son expérience dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent, avait assuré, de son côté, le chef de la diplomatie algérienne.

La première session du dialogue de haut niveau Algérie-UE sur la sécurité régionale et la lutte contre le terrorisme s'était poursuivie au niveau des hauts fonctionnaires qui ont exploré les opportunités visant à développer leur coopération pratique en répondant aux défis posés par le terrorisme et la radicalisation, a-t-on ajouté.

 

 

Rencontre interparlementaire algéro-européenne: les députés plaident pour la mise en oeuvre de programmes de soutien au Parlement algérien

 

BRUXELLES-  Les parlementaires algériens et européens ont exprimé, jeudi à Bruxelles, leur "satisfaction" de  l'intensification des relations parlementaires entre l'UE et l’Algérie, plaidant pour la mise en oeuvre par le Parlement européen de programmes de soutien au Parlement algérien, notamment pour "renforcer son rôle dans le cadre de ses activités législatives".

"Dans le cadre de nos prérogatives en tant que parlementaires, on oeuvrera pour le renforcement de ces projets", a affirmé l'eurodéputé Antonio Panzeri lors de la 16ème rencontre interparlementaire UE-Algérie tenue à Bruxelles, soulignant que "l'intensification des relations bilatérales est très importante" pour les Européens.

Les parlementaires algériens et leurs homologues européens ont  exhorté, à ce titre, la Conférence des présidents de groupe au Parlement européen à "s’investir sans délai" sur la question de la création de la Commission parlementaire mixte UE-Algérie, afin de "prendre une décision favorable  avant la fin de la présente législature".

Dans une déclaration commune adoptée à la fin des travaux, les députés européens et algériens se sont félicités de la tenue, jeudi à Bruxelles, du premier dialogue stratégique et sécuritaire UE-Algérie.

Ils considèrent, à ce titre, "impératif" que l’UE et l’Algérie mettent en place des politiques communes visant à favoriser l’intégration régionale et à améliorer la stabilité dans la région euro-méditerranéenne.

Les parlementaires des deux rives de la Méditerranée ont mis en avant, à l'occasion, l'"importante contribution" que l'Algérie apporte, depuis des années, à l’instauration de la paix, de la stabilité et de la sécurité dans la région, notamment au Sahel.

Lors du débat sur les crises actuelles en Méditerranée, notamment sur la Syrie, la Libye, et le Sahara occidental, les députés algériens ont réaffirmé la position "ferme" et "constante" de l'Algérie par rapport au conflit sur le Sahara occidental.

Le député Noureddine Ait Hamouda a affirmé, à ce propos, que "le conflit au Sahara occidental est une question de décolonisation qui relève des Nations unies".

Se félicitant de l'arrêt de la Cour de justice de l'UE (CJUE) qui a conclu le 21 décembre 2016 que le Sahara occidental est un territoire non autonome, dont le peuple a le droit légitime à l’autodétermination, le député Omar Mehsas a souligné la nécessité pour l'UE de respecter le droit  européen et le droit international.

Les députés européens ont, par ailleurs, accueilli favorablement les dernières réformes adoptées en matière sociale et en particulier concernant la promotion de la femme et de son rôle dans la société algérienne.

Ils ont plaidé, en outre, pour la mise en place de mécanismes afin de "favoriser" le dialogue culturel et inter-religieux, "respectueux des spécificités et diversités respectives".

Les députés algériens et européens ont convenu également d'accorder un intérêt particulier à la promotion de la mise en oeuvre des nouvelles dispositions de la Constitution de 2016, réitérant leur soutien à la poursuite des réformes. 

Sur le plan économique, les parlementaires encouragent l'Algérie à poursuivre sa politique de diversification économique, qui "a déjà produit des résultats appréciables", et souhaitent que l'Algérie et l'UE mettent en place "un partenariat avancé".

Les députés algériens et européens ont exhorté l'UE à s’engager à soutenir l’accession de l'Algérie à l'OMC à travers notamment la conclusion d’un accord bilatéral dans ce cadre.

Sécurité régionale et lutte contre le terrorisme: l'UE déterminée à renforcer sa coopération avec l'Algérie
  Publié le : vendredi, 20 octobre 2017 13:42     Catégorie : Algérie     Lu : 16 foi (s)   Partagez