Poursuite des réformes politiques et institutionnelles pour la consolidation de l'Etat de droit

Publié le : jeudi, 22 septembre 2022 19:40   Lu : 118 fois
Poursuite des réformes politiques et institutionnelles pour la consolidation de l'Etat de droit

ALGER - L'action du Gouvernement en matière de consolidation de l'Etat de droit et de gouvernance rénovée s'est articulée essentiellement autour de la poursuite de la concrétisation des réformes politiques et institutionnelles profondes, décidées par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en vertu de la révision constitutionnelle, est il souligné dans la Déclaration de politique générale du Gouvernement.

La consolidation de l'Etat de droit s'est traduite notamment par l'élaboration des textes juridiques et la mise en place de l'ensemble des organes et instances constitutionnels créés ou dont les statuts ont été réaménagés, est-il indiqué dans la Déclaration de politique générale du Gouvernement qui sera présentée le 3 octobre devant l'Assemblée populaire nationale par le Premier ministre, M. Aïmene Benaberrahmane.

Ainsi, dans le 1er chapitre de ladite Déclaration, consacré à la consolidation de l'Etat de droit, le document fait savoir que 12 textes législatifs sur les 30 retenus ont été promulgués et 12 autres sont programmés pour être déposés au niveau du Parlement lors de la session parlementaire en cours.

Il est précisé également que la consolidation de l'Etat de droit est consacrée par la modernisation de la justice et le renforcement des libertés et ce, au moyen notamment de la mise sur pied d'une justice indépendante et efficace, l'amélioration de la qualité de la justice, ainsi que la facilitation de l'accès à la justice.

Toujours dans ce chapitre, la Déclaration de Politique générale fait état du "plein exercice des droits et libertés", à travers le renforcement du dialogue et de la concertation, l'avènement d'une société civile dynamique et engagée, la liberté de réunion, une presse libre, etc.

De même qu'est rappelé l'engagement de garantir "la sureté et la sécurité des personnes et des biens". Outre la justice, l'Etat de droit a été consolidé au moyen d'une "gouvernance rénovée pour plus de performance et de transparence", lit-on également.

 

une gestion efficace et transparente et moralisation de la vie publique

 

Ceci, s'est traduit par une relation complémentaire entre les pouvoirs exécutif et législatif, la mise en place d'un cadre normatif de qualité garantissant une bonne gouvernance, une gestion efficace et  transparente des finances publiques ainsi qu'une moralisation de la vie publique, détaille-t-on.

Cet objectif a été atteint grâce à une politique de "prévention et de lutte contre la corruption, l'enracinement des valeurs éthiques ainsi que la rénovation du cadre juridique applicable aux agents publics", alors que l'accès aux fonctions de l'Etat, précise-t-on encore, s'est basé sur le critère de compétence.

La Déclaration de Politique générale a, par ailleurs, souligné les mesures mises en œuvre pour asseoir une administration et une fonction publique modernes, à savoir la refonte de l'organisation de cette même administration, la transformation numérique de cette dernière , la facilitation et la simplification des procédures administratives, ainsi que le développement du système d'informations statistique économique et sociale.

Enfin, et dans le souci d'affirmation, de promotion et de protection des composantes de l'identité nationale et de la mémoire, l'Etat s'est attelé au renforcement du référent religieux national ainsi qu'à la préservation de la mémoire collective du peuple algérien, assure le Gouvernement à travers sa Déclaration de Politique générale.

Poursuite des réformes politiques et institutionnelles pour la consolidation de l'Etat de droit
  Publié le : jeudi, 22 septembre 2022 19:40     Catégorie : Algérie     Lu : 118 foi (s)   Partagez