La cohésion entre le peuple et son armée, "creuset de toute action nationale"

Publié le : samedi, 02 juillet 2022 20:20   Lu : 114 fois

BISKRA - La cohésion entre le peuple et son armée "constitue un creuset de toute action nationale", ont affirmé les participants au séminaire national sur "les centres d’approvisionnement dans la Wilaya VI historique" ouvert samedi au musée régional colonel-Mohamed Chaâbani de Biskra.

Dans son intervention intitulée "La Wilaya VI historique, création et développement", Khemissi Ferikh de l’université de Biskra, a relevé que "la mobilisation du peuple autour de son armée a été une soupape de sécurité pour l’Algérie", rappelant que le peuple assurait les provisions à l’Armée de libération nationale (ALN) durant la Révolution (1954/1962) et était resté à ses côtés, constituant un réservoir qui assurait aux moudjahidine tout ce dont ils avaient besoin pour pouvoir arracher l’indépendance.

M. Ferikh a également relevé qu’il "n’était pas possible d’obtenir l’indépendance et la construction de l’Etat avec ses institutions, à leur tête l’Armée nationale populaire digne héritière de l’ALN, sans le peuple qui poussait ses enfants à s'investir pour la liberté du pays en portant les armes contre l’occupant et en approvisionnant les moudjahidine pour les aider dans leur action. Ils constituaient ainsi le maillon essentiel pour la continuité du combat contre les forces coloniales qui, malgré leurs tentatives, ne pouvaient mettre un terme aux approvisionnements dont elles connaissaient la source".

Un des responsables des approvisionnements dans la Wilaya VI historique, le moudjahid Mohamed Laadhaouri, a relevé que "le peuple a été et demeure la condition sine qua non pour la réussite de toute action. Grâce à la conjugaison des efforts du peuple et des familles, dont chacune constituait un centre d’approvisionnement, l’indépendance a été concrétisée", a-t-il estimé.

Les moudjahidine qui frappaient aux portes des familles, a-t-il attesté, obtenaient en plus du gîte, le couvert et des vêtements, mais aussi un soutien moral qui renforçait leur détermination à vaincre.

De son côté, le commandant Omar Sakhri, l’un des chefs de la Wilaya VI historique, a soutenu que "l’action armée nécessitait des personnes courageuses et les opérations d’approvisionnement exigeaient des hommes sans armes vaillants et braves faisant preuve d'habileté tactique pour faire face aux situations difficiles".

Il a également relevé que les moudjahidine responsables des centres d’approvisionnement devaient collecter les provisions, les stocker avant de les envoyer par des circuits périlleux aux moudjahidine dans les maquis, notant que ces tâches étaient devenues très ardues avec les camps de concentration installés pour isoler les moudjahidine des citoyens.

Cette rencontre de deux jours qui a regroupé des moudjahidine et des chercheurs de plusieurs universités du pays est organisée par l’association locale "Tarikh Bladi" ("Histoire de mon pays") pour le patrimoine et la culture, en coordination avec les Directions de la culture et des arts et des moudjahidine et ayants droit.

La cohésion entre le peuple et son armée, "creuset de toute action nationale"
  Publié le : samedi, 02 juillet 2022 20:20     Catégorie : Algérie     Lu : 114 foi (s)   Partagez