Print this page

Colloque international des amis de la Révolution algérienne: la dimension humaine de la Guerre de libération mise en avant

Publié le : mardi, 17 mai 2022 19:20   Lu : 195 fois
  • Partagez

ALGER - Les participants au Colloque international des amis de la Révolution algérienne ont mis en avant, mardi, la dimension humaine de la Guerre de libération, qui a drainé le soutien des peuples libres à travers le monde.

La Guerre de libération a été une "étape cruciale" dans l'histoire de la lutte contre le colonialisme durant le 20e siècle et a été glorifiée, de par les valeurs et les principes contenus dans la Déclaration du 1er Novembre en matière de défense de la dignité humaine, de justice sociale, de solidarité et de droit à l'autodétermination", ont souligné les intervenants au premier jour du colloque.

Dans ce cadre, Esteban Silva Cuadra, analyste politique chilien a passé en revue les diverses formes de soutien apporté par l'Etat du Chili à la Révolution algérienne, particulièrement au plan diplomatique. Un soutien, a-t-il dit, qui émane de la conviction de ce pays du droit du peuple algérien à l'indépendance et à la liberté.

Rappelant que le Chili a été l'un des premiers pays à avoir reconnu l'indépendance de l'Algérie en 1962, l'intervenant a indiqué que les relations algéro-chiliennes ont connu une "évolution qualitative" à différentes périodes et à tous les niveaux.

Pour sa part, la journaliste égyptienne, Shereen Nabil Tawfik a évoqué "la bataille pour l'indépendance de l'Algérie et le soutien qu'a apporté l'Egypte à la révolution, partant du principe du triomphe de la lutte du peuple algérien et de la solidarité entre les peuples".

Soulignant que son pays "était présent pour le soutien des plans politiques, militaires et médiatiques et autres", la journaliste égyptienne a relevé que la Radio Sawt El Arab était "le seul et principal porte-voix de la révolution algérienne et pour les autres pays luttant pour la liberté et l'indépendance".

Dans son intervention, l'enseignant universitaire français, Tramor Quemeneur a évoqué les dissidents de l'armée française (1954-1962) au nombre de 12.000 environ, qui ont refusé de participer à la guerre contre  les Algériens, indiquant que cette rébellion s'est traduite négativement sur la situation en France et a eu souvent "un caractère humanitaire refusant la politique de la répression française contre les Algériens sans défense".

Présentant un exposé sous le thème "Guerre d'Algérie, révolution de tous les hommes libres de par le monde", l'historien Mohamed El Korso a passé en revue le caractère humanitaire prévalant durant la guerre de libération à travers l'adoption des moyens pour se défendre et recouvrer l'indépendance.

Il a indiqué que les valeurs et principes humanitaires tenant compte des droits de l'homme et du droit des peuples à la vie digne et à l'indépendance pour laquelle la guerre de libération a été déclenchée, "ont contribué à l'adhésion des hommes libres de par le monde autour de cette révolution et de la cause d'un peuple qui a longuement lutté pour recouvrer sa souveraineté spoliée".

Les travaux de ce séminaire ont été ponctués par l'organisation de deux workshops sur les valeurs humanitaires de la révolution algérienne et la contribution des amis de la révolution à son soutien.           

Colloque international des amis de la Révolution algérienne: la dimension humaine de la Guerre de libération mise en avant
  Publié le : mardi, 17 mai 2022 19:20     Catégorie : Algérie     Lu : 195 foi (s)   Partagez