Ahmed Ben Bella, 3e chef de l'OS et dirigeant de la Révolution algérienne

Publié le : mercredi, 16 février 2022 12:30   Lu : 89 fois
Ahmed Ben Bella, 3e chef de l'OS et dirigeant de la Révolution algérienne

ALGER - Ahmed Ben Bella, dernier responsable à prendre les destinées de l'Organisation spéciale (OS), créée en février 1947, après Mohamed Belouizdad et Hocine Aït Ahmed, a épousé la cause nationale en luttant sans relâche pour l'indépendance de l'Algérie de la barbarie colonialiste française.

Marqué par les massacres du peuple algérien en mai 1945, comme tous les jeunes de sa génération, Ahmed Ben Bella, né le 25 décembre 1916 à Maghnia (Tlemcen), adhéra au PPA-MTLD (Parti du peuple algérien-Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques), au sein duquel il gravit tous les échelons de responsabilité pour arriver à prendre les rênes de l'OS.

Ben Bella était responsable de département d'Oran de l'OS (dans les premiers et deuxième Etats-majors), au titre duquel il avait participé à la spectaculaire attaque de la  poste d`Oran, en 1949, aux côtés de Hocine Aït Ahmed.

Ahmed Ben Bella prendra la tête de l'OS en 1949, suite à l'éviction de Hocine Aït Ahmed, après la "crise berbériste". Il devient également membre du Comité central du PPA-MTLD.

Il sera emprisonné suite à la découverte de l'OS en 1950. Il réussira à s'évader de la prison de Blida en compagnie d'Ali Mahsas.

Il formera plus tard, en compagnie d'Aït Ahmed et Mohamed Khider au Caire, la délégation extérieure du PPA-MTLD, pour se voir charger, plus tard, par le Front de libération nationale (FLN), de la mission d'acheminer des armes et munitions en Algérie, suite au déclenchement de la Guerre de libération nationale, le 1er Novembre 1954.

Membre de la délégation extérieure du FLN, Ben Bella fut arrêté par les services de sécurité français, suite à l'interception de l`avion "Air Atlas", de retour du Maroc, en compagnie de Mohamed Boudiaf, Hocine Aït Ahmed, Mohamed Khider et Mostefa Lacheraf.

Membre du Conseil national de la Révolution algérienne (CNRA) de 1956 à 1962, il a occupé successivement le poste de vice-président du conseil (en détention) le 19 septembre 1958, le 18 janvier 1960 et enfin le 27 août 1961 (toujours en détention).

Le 27 septembre 1962, il devient président du conseil, chef du Gouvernement. Il fut élu, le 15 septembre 1963, président de la République, président du conseil.

Destitué le 19 juin 1965, Ahmed Ben Bella est resté en résidence surveillée jusqu'à juillet 1979. Il fut assigné, par la suite, à la résidence à M'sila avant d'être libéré en octobre 1980.

Ben Bella décède en avril 2012.

Ahmed Ben Bella, 3e chef de l'OS et dirigeant de la Révolution algérienne
  Publié le : mercredi, 16 février 2022 12:30     Catégorie : Algérie     Lu : 89 foi (s)   Partagez