Agression de journalistes algériens à Douala: " Nous ferons tout pour rattraper les auteurs"

Publié le : jeudi, 13 janvier 2022 16:25   Lu : 28 fois

DOUALA - Le gouverneur de la région du Littoral à Douala Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, a assuré jeudi que les services de sécurité faisaient tout pour mettre la main sur les auteurs de l'agression, ayant visé dimanche soir à Douala trois journalistes algériens, dont l'envoyé spécial de l'APS, venus couvrir la Coupe d’Afrique des nations CAN-2021 (reportée à 2022, ndlr) au Cameroun ( 9 janvier – 6 février).

"Depuis cet incident, les forces de l'ordre se sont immédiatement mises en route pour une enquête approfondie des agresseurs. C’est un cas tout à fait isolé commis par des voleurs. Des dispositions sécuritaires ont été déployées au niveau de l’hôtel où se trouvent les journalistes algériens. Toutefois, il faut prendre certaines dispositions individuelles, pour ne pas s’exposer à quoi que ce soit", a indiqué le premier responsable de la région du Littoral, lors d’un point de presse tenu à Douala, conjointement avec l'ambassadeur d'Algérie au Cameroun M. Boumediene Mahi.

Venus assurer la couverture de la CAN-2021, les trois représentants de la presse nationale (Aïssani Mohamed, Smaïl Mohamed Amokrane, et Dahak Mehdi, ndlr), ont fait l'objet d'une agression aux alentours de leur hôtel dans la soirée du dimanche, et se sont fait subtiliser quelques effets personnels, dont un passeport et trois téléphones portables. Un journaliste a même été transporté à l'hôpital pour être soigné.

Le premier responsable de la région du Littoral à Douala, a appelé les médias à "ne pas se fier aux réseaux (sociaux, ndlr)" dans le traitement de cette affaire.

"Il faut aller à la source de la bonne information, et ne pas se fier aux réseaux sociaux. Nous allons tout faire pour que nous rattrapions les auteurs de cette agression".

Toutefois, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua a regretté l'utilisation de cette affaire, par certaines personnes "malintentionnées", dans l’objectif est de porter atteinte à l'image du Cameroun, et à l'organisation générale de la CAN-2021.

"Les personnes qui s'accrochent à cet incident, tiennent à ce que la CAN ne tourne pas bien au Cameroun. Au nom du gouvernement camerounais, nous exprimons la détermination du Chef de l'Etat, Paul Biya, pour accompagner cette CAN jusqu’au bout. Les ennemis de la République y sont partout. Notre ambition est de réussir cette compétition. Nous devons féliciter ces trois journalistes algériens, qui malgré les propositions faites de changer d'hôtel, ont décidé de continuer à y demeurer, et la bonne ambiance continue. Ils sont là chaque jour et font leur travail", a-t-il ajouté, tout en soulignant : "Nous continuons à travailler pour que les objets dérobés soient retrouvés".

Interrogé sur un éventuel déplacement de la délégation médiatique algérienne dans la ville de Limbé, (la partie anglophone du Cameroun, réputée instable sur le plan sécuritaire, ndlr), pour couvrir le match des 1/8es de finale de l'équipe nationale, le gouverneur a appelé les journalistes à saisir au préalable les autorités locales.

"Prenez la peine d’informer les autorités locales de vos déplacements. Si vous allez à Limbé, notre devoir est de vous assurer la sécurité nécessaire", a-t-il conclu.

Agression de journalistes algériens à Douala: " Nous ferons tout pour rattraper les auteurs"
  Publié le : jeudi, 13 janvier 2022 16:25     Catégorie : Algérie     Lu : 28 foi (s)   Partagez