Recouvrement de la souveraineté sur la Radio et la Télévision, "témoin de l'alignement des médias au côté de la patrie"

Publié le : jeudi, 28 octobre 2021 15:28   Lu : 0 fois
Recouvrement de la souveraineté sur la Radio et la Télévision, "témoin de l'alignement des médias au côté de la patrie"

ALGER - Le ministre de la Communication, Ammar Belhimer a affirmé, jeudi à Alger, que l'anniversaire du recouvrement de la souveraineté sur la Radio et la Télévision est une étape qui témoigne de l'alignement des médias au côté de la patrie.

Cet anniversaire est "une étape qui témoigne de l'alignement constant des médias au côté de la patrie, quels que soient les différends et les circonstances", a déclaré M. Belhimer lors d'une cérémonie de recueillement organisée au siège de la Télévision algérienne à l'occasion du 59ème anniversaire du recouvrement de la souveraineté sur la Radio et la Télévision.

Ont pris part à cette cérémonie, le Conseiller du président de la République, Abdelmadjid Chikhi, le président de l'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV), Mohamed Louber, les directeurs généraux de l'Etablissement public de télévision (EPTV), Chabane Lounakel, de la Radio nationale, Mohamed Beghali, de l'Etablissement public de la télédiffusion d'Algérie (TDA), Boumeridja Fadhila ainsi que le DG de l'Agence "Algérie Presse Service" (APS), Samir Gaïd.

"Nous nous inclinons avec déférence devant la mémoire de tous les journalistes qui, en dépit des moyens quasi inexistants,  ont mis en échec la ‘propagande’ de l'ennemi et relevé au lendemain de l'indépendance le défi de la gestion de la radio et de la télévision par des Algériens", a-t-il indiqué, ajoutant que grâce aux "sacrifices et apports de leurs successeurs, la radio et la télévision algériennes continuent d'apporter leurs contributions à l'instar des autres entreprises médiatiques nationales qui ont accédé au numérique".

A ce propos, M. Belhimer a affirmé que "la presse électronique et de proximité sont devenus les médias les plus importants dans un monde de concurrence entachée par des dépassements non professionnels et immoraux, pour ne citer que la cyberguerre déclenchée par des sites hostiles à notre pays en raison de ses décisions souveraines et ses positions de principe en faveur de la légalité internationale".

Il est attendu, ainsi, de "la presse nationale publique et privée de concourir à gagner le pari de la presse alternative en sus des sites électroniques domiciliés en Algérie".

Le secteur, soutient le ministre de la Communication, œuvre "au renforcement de la liberté de la presse via des réformes globales déjà engagées", en se basant sur des textes juridiques prioritaires pour inciter à davantage de professionnalisme sous-tendant liberté et responsabilité.

A noter que le ministre a déposé une gerbe de fleurs sur la stèle commémorative et lu la Fatiha à la mémoire des Chouhada et des victimes du devoir national, membres de la famille de la presse.

Recouvrement de la souveraineté sur la Radio et la Télévision, "témoin de l'alignement des médias au côté de la patrie"
  Publié le : jeudi, 28 octobre 2021 15:28     Catégorie : Algérie     Lu : 0 foi (s)   Partagez