Mémoire nationale: les générations montantes doivent s'inspirer des sacrifices des aïeux

Publié le : mardi, 19 octobre 2021 18:45   Lu : 15 fois
Mémoire nationale: les générations montantes doivent s'inspirer des sacrifices des aïeux

ALGER - Le ministre des Moudjahidine et des Ayants droit, Laïd Rebiga a appelé, mardi à Alger, les générations montantes à s'inspirer des sacrifices consentis par les aïeux durant du mouvement national et de la Guerre de libération,"en vue de parachever le parcours", préserver la mémoire nationale et l'histoire glorieuse de la nation.

Supervisant le lancement officiel de la nouvelle saison des scouts 2021-2022 de l'Association des anciens Scouts musulmans algériens (SMA), le ministre a mis en avant le rôle pionnier dont s'est acquittée l'école des scouts lors du Mouvement national et la Guerre de libération nationale, en vue d'inculquer l'esprit nationaliste et préserver l'identité et le sacrifice, dans l'objectif de concrétiser l'indépendance.

Cette école "est appelée aujourd'hui, plus que jamais, à contribuer au renouveau national prévu par le programme du président de la République, par souci de préserver les acquis de l'indépendance nationale, du référent novemberiste et du legs des chouhada".

M. Rebiga a rappelé, à l'occasion de cette rencontre qui coïncide avec la célébration du Mawlid Ennabaoui Echarif et avec le 60 anniversaire de la Journée nationale de l'immigration, que "l'école des scouts, fondée lors de l'époque coloniale française, a inculqué à toute une génération l'amour de la patrie et le sacrifice pour recouvrer la liberté spoliée", mettant en avant "la nécessité de s'attacher à la loyauté, à travers le parachèvement du parcours de préparation et d'encadrement des Hommes de l'Algérie Nouvelle, en inculquant aux jeunes la culture de l'amour de la Patrie, tout en s'imprégnant des valeurs des artisans des hauts-faits de cette Nation".

Evoquant "les sacrifices consentis par les émigrés algériens pour le recouvrement de la souveraineté nationale", le ministre a rappelé "les évènements douloureux des massacres du 17 octobre 1961 par lesquels les immigrés ont réaffirmé leur attachement à leur identité et leur patrie".

Pour sa part, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid a rappelé le rôle majeur de l'AASMA et celui des staffs médicaux dans la lutte contre la pandémie, appelant les futures générations à "poursuivre le chemin".

Le Directeur du Musée national du Moudjahid, Mourad Oueznadji a, quant à lui, estimé que "l'ecriture et la promotion de l'histoire ne doit pas se limiter aux instances gouvernementales et aux historiens mais nécessite l'implication de toutes les forces vives de la société".

Pour sa part, le commandant général de l'AASMA a énuméré les actions de solidarité et éducatifs de l'Association visant à ancrer le patriotisme.

A cette occasion, une convention de partenariat a été signée entre l'AASMA et l'Association nationale "Kafil El Yatim" dans le but de promouvoir et renforcer la coopération associative et prendre en charge les orphelins et les nécessiteux. Plusieurs jeunes adhérents à l'association ont été distingués pour leur créativité dans divers domaines.

 

Mémoire nationale: les générations montantes doivent s'inspirer des sacrifices des aïeux
  Publié le : mardi, 19 octobre 2021 18:45     Catégorie : Algérie     Lu : 15 foi (s)   Partagez