Mémoire nationale : les décisions du Président dénotent "la forte volonté politique" de défendre la mémoire collective

Publié le : lundi, 18 octobre 2021 08:57   Lu : 2 fois

ALGER - Le ministre des Moudjahidine et des Ayants droit, Laïd Rebiga a affirmé, dimanche à Alger, que les décisions prises par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, concernant la mémoire nationale reflètent la forte volonté politique de défendre la mémoire collective.

Dans une allocution à l'occasion de l'inauguration de la stèle commémorative du 60ème anniversaire des manifestations du 17 octobre 1961 à la Place Kettani (Beb El Oued), M. Rebiga a indiqué que toutes les décisions du Président Tebboune, notamment celles liées à la mémoire nationale reflètent la forte volonté politique de défendre par des actes la mémoire collective, d'où la célébration de cette journée mémorielle en reconnaissance des sacrifices des émigrés algériens et leur contribution au processus libérateur national.

La commémoration de ces manifestations "réaffirme la détermination du président de la République à préserver le serment des Chouhada et défendre leur honneur", et se veut également "un signal fort pour les enfants de la diaspora algérienne traduisant l'intérêt qu'accorde le Gouvernement à leurs affaires et préoccupations et sa détermination à les accompagner dans le processus d'édification de notre présent et notre futur", a-t-il soutenu.

Ces manifestations "ont, encore une fois, levé le voile sur l'aspect inhumain du système colonial", considère-t-il, rappelant que ces évènements tragiques qu'a fait subir la France coloniale aux manifestants pacifiques "demeureront un crime imprescriptible qui se transmettra de génération en génération".

Les historiens doivent poursuivre les efforts pour dévoiler la face occulte de cette page sombre des évènements douloureux subis par le peuple algérien, a-t-il dit.

Le ministre des Moudjahidine, accompagné du Conseiller du Président de la République chargé des archives et de la mémoire nationale, Abdelmadjid Chikhi, du ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du Territoire, Kamal Beldjoud, du wali d'Alger, Youcef Chorfa, des autorités sécuritaires et de moudjahidine ont inauguré la stèle commémorative érigée au centre de la place Kettani baptisée du nom de "Place du 17 novembre 1961", déposé une gerbe de fleurs sur la stèle et lu la fatiha à la mémmoire des vaillants martyrs.

Mémoire nationale : les décisions du Président dénotent "la forte volonté politique" de défendre la mémoire collective
  Publié le : lundi, 18 octobre 2021 08:57     Catégorie : Algérie     Lu : 2 foi (s)   Partagez