Le peuple algérien "uni" stoppera les "démarches arrogantes" visant à neutraliser l'Algérie Nouvelle

Publié le : vendredi, 08 octobre 2021 17:45   Lu : 100 fois
Le peuple algérien "uni" stoppera les "démarches arrogantes" visant à neutraliser l'Algérie Nouvelle

ALGER- Le peuple algérien "uni et solidaire", sa diplomatie et son Armée nationale populaire "agiront ensemble" pour combattre "les démarches arrogantes et irresponsables" qui visent à neutraliser l'Algérie Nouvelle en tant que puissance régionale, a souligné le militant des droits de l'homme, Mahrez Lamari.

"Face à ces manœuvres, sous la direction du Président de la République, ministre de la Défense nationale, chef suprême des forces armées Monsieur Abdelmadjid Tebboune, le peuple Algérien uni et solidaire, sa diplomatie dynamique engagé et patriotique, son Armée nationale populaire digne héritière de l'Armée de libération nationale, pilier de l'Etat garant de la souveraineté nationale (...), agiront ensemble la main dans la main pour combattre et stopper les démarches arrogantes immorales, irresponsables qui visent à neutraliser l'Algérie Nouvelle en tant que puissance régionale", a écrit Mahrez Lamari dans une tribune transmise, vendredi, à l'APS à l'occasion de la journée nationale de la Diplomatie, rappelant que le 8 octobre 1962 l'Algérie a hissé officiellement son drapeau national à l'ONU.

Il a souligné que cette année la commémoration de cette journée intervient, au moment où on enregistre "l'acharnement de certains pays et forces occultes qui allument le feu de la fitna et qui visent ouvertement à toucher la stabilité de l'Algérie par des actions subversives et des déclarations irresponsables pour créer un climat de tension, d'instabilité et d'insécurité".

A cet effet, la commémoration de cette journée nationale revêt une "importance particulière" et constitue un "devoir" envers les chouhada pionniers de l'action diplomatique de la révolution de Novembre 1954, a-t-il noté .

"La mémoration et la commémoration de cette journée est un devoir envers nos chouhada pionniers de l'action diplomatique de la révolution de Novembre 1954 et c'est aussi s'inscrire dans la continuité de par la justesse de leur combat et sacrifices qui forcent le respect, l'admiration et la haute considération", a indiqué M. Lamari.            

Pour lui, la génération du Front diplomatique de la Révolution de Novembre qui s'est engagé dans la lutte diplomatique partant du sommet de Bandung jusqu'aux négociations d'Evian, doit rester "vivante" dans la mémoire collective de tous.

"L'histoire enregistre en lettres d'or la noblesse et l'engagement des valeureux combattants de l'action diplomatique de Novembre 1954 qui constitue un patrimoine séculaire fierté de tous les Algériens", a-t-il écrit, estimant que la génération diplomatique de l'époque était en "parfaite symbiose" avec la dimension populaire nationale, franchissant une étape à la fois "historique et décisive et prenant ainsi date avec l'histoire pour la grande réhabilitation nationale et l'indépendance nationale".

Il a relevé que depuis "la diplomatie algérienne a réussi à faire entendre sa voix dans les fora internationaux et recouvrit sa place de partenaire fiable dans le règlement des affaires territoriales et régionales", évoquant, à l'occasion, certains évènements qui ont marqué l'histoire de la diplomatie algérienne, rappelant que feu Yasser Arafat, ancien président palestinien, s'est adressé, lors de la 29e Assemblée générale de l'ONU en 1974, aux dirigeants du monde, grâce à l'opportunité donnée par le défunt Président Houari Boumediene.

Il a évoqué également les dossiers du règlement du conflit frontalier opposant l'Irak à l'Iran, la fin de la crise des otages américains en 1981, le conflit entre l'Ethiopie et l'Erythrée, la conclusion de l'accord de paix entre les parties maliennes ainsi que la contribution en vue de parvenir à une solution politique en Libye à travers le dialogue inclusif et le soutien aux efforts des Nations unies en vue de trouver une solution politique durable à la crise.

Ila a ajouté qu'aujourd'hui l'action diplomatique de l'Algérie Nouvelle connaît "un saut qualitatif et une dynamique patriotique" appréciable, considérant que la conviction populaire a été exprimée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune devant ses pairs africains, en réaffirmant haut et fort que "l'Algérie poursuivra avec foi et détermination la traduction en actes concrets les aspirations profondes et légitimes des peuples d'Afrique à la liberté, la dignité, (...), le bon voisinage, à la défense des valeurs nobles de l'humanité, de justice et de paix".

"Ainsi, la diplomatie algérienne a réussi à refaire entendre sa voix dans les fora internationaux et recouvrit sa place de partenaire fiable dans le règlement des affaires territoriales et régionales, comme elle demeure une référence incontournable en terme de lutte contre le terrorisme et un exemple à suivre concernant la politique de réconciliation nationale".

Mahrez Lamari n'a pas manqué de souligner la réaffirmation du soutien "total et ferme" de l'Algérie en faveur du peuple du Sahara Occidental et son soutien "constant" au peuple palestinien.

"Fidèle à ses principes inaliénables hérités de la glorieuse Révolution de Novembre 1954 et le lourd tribut qu'elle a consentie, la diplomatie algérienne, jalouse de son indépendance nationale, attachée aux valeurs nobles tirant légitimement un motif de fierté du formidable mouvement de libération nationale qui a permis de faire prévaloir la primauté du principe du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, apportera conformément à la charte de l'ONU un soutien ferme et une solidarité agissante en faveur des peuples colonisés ou sous occupation étrangères jusqu'à ce qu'ils puissent décider en toute liberté et exprimer la souveraineté de leur décision finale".

Le peuple algérien "uni" stoppera les "démarches arrogantes" visant à neutraliser l'Algérie Nouvelle
  Publié le : vendredi, 08 octobre 2021 17:45     Catégorie : Algérie     Lu : 100 foi (s)   Partagez