Plan d'action pratique visant à pallier les dysfonctionnements structurels majeurs

Publié le : mardi, 21 septembre 2021 19:38   Lu : 88 fois
Plan d'action pratique visant à pallier les dysfonctionnements structurels majeurs

ALGER -Le Premier ministre, ministre des Finances, Aimene Benabderrahmane a qualifié, mardi à Alger, le plan d'action du Gouvernement de "pratique", car élaboré sur la base d'un "diagnostic minutieux de la réalité avec une vision prospective en vue de pallier les dysfonctionnements structurels majeurs dus à un cumul de plusieurs années d'opacité".

Lors de la présentation du plan d'action du Gouvernement pour la mise en œuvre du programme du Président de la République devant les membres du Conseil de la nation, M. Benabderrahmane a fait savoir que "ce plan est la ligne directrice de l'action du Gouvernement portant des priorités à réaliser".

"Le plan revêt un caractère pratique et il a été élaboré suite à un diagnostic minutieux et une vision prospective basée sur l'examen des développements précédents tenant compte des mutations accélérées que connait le monde ainsi que la situation politique et socioéconomique du pays", a poursuivi le Premier ministre.

M.Benabderrahmane a réaffirmé, à cette occasion, l'engagement du Gouvernement à mettre en pratique le plan "en toute transparence et clarté", en vue de "pallier les dysfonctionnements structurels majeurs dus à un cumul de plusieurs années d'opacité et de mauvaise gestion avec tout ce qui en découle, à savoir la dilapidation des richesses du pays et le pillage systématique de ces ressources".

"Le Gouvernement a pris en compte dans l'élaboration du plan, la valorisation des acquis enregistrés en termes de réalisation de programmes, la finalisation de ce qui reste en plus d'apporter les corrections nécessaires à certains, outre l'inscription de nouveaux programmes et activités, à travers lesquels, nous nous attèlerons à concrétiser le programme de développement ambitieux adopté par le Président de la République et poursuivrons les réformes initiées dans les différents domaines pour bâtir l'Algérie nouvelle", a ajouté le Premier ministre.


Lire aussi: Le PAG jette les fondements d'un nouveau mode économique loin de la rente pétrolière


Il a mis en exergue l'importance "de poursuivre l'action sur la concrétisation des valeurs de la liberté, de la démocratie, de l'Etat de droit et du respect des droits humains", des principes "garantis par la Constitution".

Le Gouvernement s'engage à "adapter la législation avec les dispositions constitutionnelles en parallèle avec la poursuite de la mise en oeuvre du programme du président de la République portant sur une réforme globale de la justice à même de réaliser son indépendance, sa modernisation et sa numérisation et d'assurer l'égalité de tous devant la Justice", a-t-il souligné.

Dans le cadre de l'adoption d'une gestion "plus efficace" de la finance publique, le gouvernement, poursuit le Premier ministre, "poursuivra les réformes profondes engagées par l'Etat notamment celles budgétaires de façon à assurer plus de transparence dans la gestion du budget de l'Etat, lutter contre le gaspillage, réformer profondément l'administration fiscale, moderniser l'administration domaniale, actualiser les registres des domaines et moderniser le système comptable de l'Etat".

Il est question aussi de "la moralisation de la vie publique au regard de son importance dans le rétablissement de la confiance entre le citoyen et les institutions de l'Etat".

"L'intensification de la prévention et la lutte contre la corruption, la récupération des fonds détournés par tous les mécanismes et moyens appropriés, la récupération du foncier industriel, touristique et agricole détourné et sa réintégration dans les réserves foncières de l'Etat" figurent également parmi les engagements du gouvernement, a ajouté le Premier ministre.

Il s'agit également de "la modernisation de l'administration publique au moyen de la réforme globale et la modernisation de la fonction publique, l'accélération de la transition numérique des administrations et des institutions publiques et la mise en place des mécanismes nécessaires pour le suivi et l'évaluation des politiques publiques".


Lire aussi: PAG: appel à détailler les mécanismes de financement


Abordant le changement du modèle économique d'un modèle basé sur la rente à une économie diversifiée fondée sur la production de la richesse et la création d'emplois, le Premier ministre a souligné que le Gouvernement a adopté, à cet égard, une "approche intégrée qui combine cinq grandes orientations stratégiques", dont la plus importante est "le renforcement des infrastructures et des piliers fondamentaux, à savoir la réforme et la modernisation en profondeur du système financier et bancaire, la réforme du secteur commercial public et de la gouvernance des entreprises publiques en les soumettant à des contrats de performance stricts, l'amélioration du climat d'investissement, un traitement radical de la question du foncier industriel, l'intégration du secteur parallèle dans les circuits officiels, développer les start-ups et accélérer le processus de la transition numérique afin de passer à une économie basée sur la connaissance".

S'agissant du volet du développement humain, le Premier ministre a mis l'accent sur la détermination du gouvernement à "développer le système de santé, améliorer la qualité de l'enseignement, assurer la qualité de l'enseignement supérieur, la recherche scientifique et la créativité, tout en améliorant la qualité de la formation et de l'enseignement professionnels afin de l'adapter aux besoins du marché du travail".

 

La construction de l'Algérie nouvelle est tributaire de l'amélioration du cadre de vie du citoyen

 

Concernant l'amélioration du cadre de vie des citoyens, M. Benabderrahmane  a exprimé "la disponibilité du gouvernement à répondre efficacement aux besoins de la circulation des personnes et de transport de marchandises et à mettre en œuvre une véritable politique d'aménagement urbain, ainsi que  l'actualisation du plan national d'aménagement territorial".

"La concrétisation de la nouvelle Algérie est tributaire de l'amélioration du cadre de vie des citoyens, de la réalisation du développement socio-économique durable au niveau local et de l'élimination des disparités entre les régions", a-t-il soutenu, précisant que "les efforts des autorités publiques ont permis de financer, jusqu'à présent, un programme comportant 24.216 opérations auquel ont été alloués 310 milliards de DA en 2020 et 2021".


Lire aussi: PAG: les sénateurs plaident pour la révision des codes communal et de wilaya


"Le nombre de projets dont les travaux ont été achevés s'élève à 13.135 projets répartis à travers 1.343 communes", a-t-il ajouté.

Soulignant "l'intérêt majeur" qu'attache le gouvernement à la politique sociale, il a affirmé que l'exécutif s'emploiera à "assurer le ciblage optimal des véritables bénéficiaires des subventions, notamment à travers l'achèvement du projet du registre social unique" et "s'engage à consolider le pouvoir d'achat des citoyens et à opérer une réforme globale garantissant la préservation et la pérennité des systèmes de sécurité sociale et de retraite".

Le Premier ministre a, par ailleurs, affirmé que le Plan d'action du gouvernement "se traduira par des feuilles de route sectorielles élaborées par les départements ministériels concernés qui s'attellent actuellement à l'élaboration de la matrice des activités, accompagnées des délais d'exécution et des objectifs à travers des indicateurs quantitatifs précis, étayés de chiffres et de taux, pour suivre et évaluer la mise en œuvre du Plan d'action sur le terrain".

Plan d'action pratique visant à pallier les dysfonctionnements structurels majeurs
  Publié le : mardi, 21 septembre 2021 19:38     Catégorie : Algérie     Lu : 88 foi (s)   Partagez