Législatives: Bon déroulement, affluence mitigée d'une région à une autre

Publié le : samedi, 12 juin 2021 14:24   Lu : 0 fois
Législatives: Bon déroulement, affluence mitigée d'une région à une autre

ALGER - Les élections législatives se déroulent sur l'ensemble du territoire national dans de bonnes conditions et dans le respect des mesures sanitaires liées à la pandémie du Covid-19, avec une affluence d'électeurs jugée "mitigée" d'une région à une autre.

Un taux national de participation au scrutin de 3,78% a été enregistré à 10h00, a indiqué le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, lors d'un premier point de situation de la journée.

A Alger, une affluence "moyenne" a été constatée dans les bureaux de vote de l'Est et de l'Ouest de la capitale depuis leur ouverture, au moment où dans plusieurs wilayas du centre du pays, à l'instar de Blida, Tipasa, Médéa, Djelfa, Boumerdes, Tizi Ouzou, Béjaia et Bouira, le scrutin connaissait une affluence "timide" et se déroulait dans le strict respect des mesures sanitaires imposées par la pandémie du Covid-19, selon des correspondants de l'APS.

Dans l'Ouest du pays, notamment à Oran, Tlemcen, Ain Temouchent, El-Bayadh, Saïda, Mascara, Tissemsilt, Mostaganem, et Sidi Bel Abbès, il est également fait état d'une affluence "timide", sauf à Naâma où il a été remarqué un nombre "important" d'électeurs qui se sont présentés aux bureaux de vote pour accomplir le devoir électoral à la première heure, tandis que dans les wilayas de l'Est, comme Constantine, Khenchela, Mila, Guelma, Souk Ahras, Annaba et Oum El-Bouaghi, l'affluence était "mitigée" d'une région à un autre.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a accompli son devoir électoral à l'école Ahmed-Ouroua à Staouéli (Alger ouest), où il a affirmé, dans un point de presse, que ces législatives étaient "un deuxième jalon dans le processus de changement et d'édification d'une Algérie démocratique plus proche du citoyen qu'avant".

"A l'instar de tous les citoyens, j'ai accompli mon devoir électoral. C'est un deuxième jalon dans le processus de changement et d'édification d'une Algérie démocratique encore plus proche du citoyen qu'avant", en attendant la tenue "prochainement" des élections locales (APW et APC), qui se veulent "le dernier jalon de ce processus", a déclaré le président de la République.


Lire aussi: Affluence mitigée au début du vote dans les wilayas de l’Ouest


Le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, le président du Conseil constitutionnel, Kamel Fenniche, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Amar Belhimer, le président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mohamed Charfi, ainsi que le Général de corps d'armée, Saïd Chanegriha, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), ont accompli leur devoir électoral, tout comme des chefs de partis politiques.

S'exprimant face à la presse, M. Goudjil a appelé les citoyens à participer à la construction des institutions, en choisissant les membres de la future Assemblée populaire nationale (APN), à travers les élections législatives en cours, soulignant que cette démarche "est à même de concrétiser les revendications du peuple".

"L'étape actuelle participe de la construction des institutions. D'autres étapes suivront, notamment celle des élections locales pour construire des institutions horizontales et verticales et honorer ainsi notre engagement", a-t-il dit.

Dans une déclaration à la presse au sortir du bureau de vote, M. Fenniche a fait part de son souhait de voir le peuple algérien voter "en force, en vue de faire progresser l'Algérie nouvelle", affirmant, à l'occasion, que le nouveau régime électoral en vigueur dans ces législatives "est venu à bout du mode de la liste fermée, qui nous a menés à la corruption".

Au sortir de l'isoloir, M. Belhimer a déclaré à la presse que "l'intégrité et la transparence de (ces) élections bâteront en brèche toutes les machinations diaboliques fomentées (contre l'Algérie) par des laboratoires aux visées destructrices", estimant que l'électeur algérien "posait aujourd'hui la pierre angulaire" pour édifier les nouvelles institutions émanant de la Constitution de novembre 2020.


Lire aussi: Législatives: bonne organisation et affluence disparate dans les wilayas de l’Est


Pour sa part, M. Charfi a salué l'engagement affiché de l'élite politique et des représentants des listes indépendantes à respecter les principes de la pratique politique à l'occasion de ces législatives, un engagement qui reflète, a-t-il noté, l'amélioration de l'esprit compétitif chez les futurs représentants du peuple au sein de l'Assemblée Populaire Nationale.

Les bureaux de vote, au nombre de 61.543, ont ouvert leurs portes à 8 heures du matin à travers le territoire national pour accueillir plus de 24 millions d'électeurs, appelés à élire leurs représentants au sein de l'Assemblée populaire nationale (APN) pour les cinq prochaines années.

Au total, 24.425.188 électeurs, dont 902.865 électeurs issus de la communauté nationale à l'étranger, sont appelés à s'acquitter de leur devoir électoral dans 61.543 bureaux de vote répartis sur 13.000 centres, encadrés par 589.000 agents formés. Le nombre de bureaux de vote à l'extérieur du pays est de 357 bureaux.

Vingt-huit (28) partis politiques sont en lice pour ces élections avec 646 listes (10.468 candidats) et les indépendants avec 837 listes (12.086 candidats).

Au niveau des bureaux itinérants, au nombre de 139, l'opération de vote a débuté mercredi dernier, conformément aux dispositions de la loi portant régime électoral.

Législatives: Bon déroulement, affluence mitigée d'une région à une autre
  Publié le : samedi, 12 juin 2021 14:24     Catégorie : Algérie     Lu : 0 foi (s)   Partagez