Print this page

Goudjil réitère l'attachement de l'Algérie au respect du droit international

Publié le : jeudi, 27 mai 2021 19:09   Lu : 1 fois
  • Partagez
Goudjil réitère l'attachement de l'Algérie au respect du droit international

ALGER - le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, a réitéré l'attachement de l'Algérie au respect du droit international et de la légalité internationale, en leur qualité de référents fondamentaux dans le règlement des conflits, appelant la communauté internationale à "assumer pleinement ses responsabilités et l'obligation morale et politique de se révolter contre tout ce que l'occupant israélien fait subir au peuple palestinien sans défense".

Dans une allocution adressée à la 142ème Assemblée de l'Union interparlementaire (UIP), qui s'est déroulée du 24 au 27 mai en cours, par visioconférence, autour du thème "Surmonter la pandémie aujourd'hui et mieux construire l'avenir : le rôle des Parlements", M. Goudjil a réaffirmé "la position constante et inconditionnelle de l'Algérie en faveur du peuple palestinien pour le recouvrement de tous ses droits spoliés et à l'établissement de son Etat indépendant et souverain sur les frontières de 1967 avec Al-Qods pour capitale sur la base de l'initiative de paix arabe ainsi que son rejet catégorique de toute tentative de modification du statut juridique d'Al-Qod s Al-Sharif".

Sur la base de ces principes immuables, le président du Conseil de la nation a renouvelé l'appel à la communauté internationale quant à "la nécessité de régler le conflit au Sahara Occidental selon les exigences de la légitimité internationale pour arriver à la conclusion d'une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable prévoyant l'autodétermination du peuple du Sahara occidental".

Il a également rappelé "l'appel de la communauté au parachèvement du processus de décolonisation du Sahara Occidental à travers la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum d'autodétermination du peuple du Sahara Occidental, conformément aux principes de la Charte des Nations unies et aux résolutions de l'Assemblée générale et du Conseil de sécurité". 


Lire aussi: Une nouvelle dynamique pour relancer le processus de décolonisation du Sahara occidental


En conclusion, M. Goudjil a mis en valeur les efforts en vue d'un règlement politique de la situation en Libye, en Syrie et au Yémen, avec l'espoir que "ces pays frères puissent renouer avec la paix et la stabilité". 

A propos de l'Algérie, M. Goudjil a fait remarquer que l'organisation d'un référendum sur la révision constitutionnelle en novembre dernier et des élections législatives en juin prochain "contribuera grandement à la consécration du renouvellement de la classe politique dans le pays qui a franchi des étapes essentielles dans l'édification d'une Algérie nouvelle.

"Comme promis par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, notre pays avance à pas résolus pour consacrer plus de démocratie, l'Etat de droit et la justice sociale, en tenant compte des aspirations exprimées par le peuple dans le sillage du Hirak béni et authentique", a-t-il souligné.

Il a ajouté que "l'Algérie est désormais sur la voie de tenir les élections législatives au mois de juin prochain, ce qui contribuera grandement à la consécration du renouvellement de la classe politique". 

S'exprimant sur le thème de l'AG de l'UIP, M. Goudjil a rappelé le fait que "la pandémie de la Covid-19 constitue une menace sanitaire planétaire, elle se définit également comme un nouveau paradigme qui redessine entièrement les relations internationales, d'où l'absolue nécessité de s'adapter ensemble à cette nouvelle configuration".

Il a ajouté qu'à ce titre, "la problématique qui demeure urgente à résoudre est liée étroitement à l'accès équitable aux vaccins", précisant que cette pandémie "ne devrait en aucun cas servir d'alibi pour mettre en veille la mise en œuvre des objectifs du développement durable (ODD)".

  1. Goudjil a relevé dans ce contexte, que "l'Algérie continue d'aller de l'avant dans la réalisation de ces Objectifs qui répondent aux besoins vitaux du citoyen et améliorent son cadre de vie, grâce à une volonté politique, d'énormes investissements publics et un effort considérable vers la diversification économique, ce qui a mis l'Algérie en orbite pour atteindre les objectifs de développement durable d'ici 2030".

A noter aussi que M. Ahmed Kherchi, membre du Conseil de la nation a été élu membre du bureau de la commission permanente pour la paix et la

sécurité internationales, au titre du groupe africain, lors de cette session de l'AG de l'UIP qui a vu la participation de plus de 750 parlementaires représentant 135 parlements membres de l'UIP.

Goudjil réitère l'attachement de l'Algérie au respect du droit international
  Publié le : jeudi, 27 mai 2021 19:09     Catégorie : Algérie     Lu : 1 foi (s)   Partagez