Massacres du 8 mai 1945 : Témoins de la barbarie du colonisateur et de ses crimes contre l’humanité

Publié le : dimanche, 09 mai 2021 09:09   Lu : 6 fois

ALGER- Le Mouvement El-Bina a affirmé à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de la mémoire que les massacres du 8 mai 1945 témoignent de la barbarie du colonisateur français inique et de ses crimes contre l’humanité et les valeurs civilisationnelles.

Dans un communiqué à l’occasion du 76e anniversaire des massacres du 8 mai 1945, le Mouvement El-Binaa a souligné que ces crimes « témoignent de la barbarie du colonisateur français inique et de ses crimes contre l’humanité et les valeurs civilisationnelles », rappelant que des milliers d’Algériens étaient sortis, notamment à Sétif, Guelma et Kheratta, dans un sursaut pacifique et faisant front uni, célébrant à l’image des autres peuples la défaite des nazis et des fascistes lors de la 2e guerre mondiale.

« Ce mouvement populaire s’est heurté à une répression sanglante de la part du colonisateur français qui s’est acharné contre des civils sans défense faisant près de 80.000 martyrs », a écrit le mouvement.

La même formation politique s’est félicitée et a dit soutenir « totalement » la décision du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune qui a décrété le 8 mai Journée nationale de la Mémoire, cette démarche ayant « un rôle important dans la préservation de la mémoire de la nation algérienne et la protection de son patrimoine historique lié à la résistance populaire, le mouvement national et la Glorieuse guerre de libération ».

Le Mouvement El-Binaa a estimé important ,par devoir à tous ceux qui sont morts pour le pays, d’octroyer aux victimes des manifestations du 8 mai 1945, un tournant décisif dans le déclenchement de la Glorieuse guerre de libération, « la reconnaissance officielle de l’Etat algérien en les élevant au rang de chahid de la Révolution, ce qui leur accordera le mérite qui leur ai dû et garanti les droits de leurs familles ».

Le parti a sollicité, dans ce cadre, l’intervention du Président de la République pour rendre justice aux victimes des massacres du 8 mai 1945 en « donnant des instructions pour la promulgation des décrets relatifs au classement de ces victimes en tant que chouhada ».

La même formation politique a soutenu dans son communiqué les appels pour la poursuite du colonisateur français pour les crimes qu’il a commis, et ce partant du principe que les massacres du 8 mai 1945 sont un crime contre l’humanité et un génocide commis à l’endroit d’un peuple pacifique et sans défense.

De même qu’elle a dit soutenir les appels pour le dépôt du dossier des massacres du 8 mai 1945 au niveau de la Cour pénale internationale (CPI).

Par ailleurs, le Mouvement El-Binaa a indiqué que les Algériens étaient appelés à préserver l’histoire nationale en se remémorant la lutte de ceux qui sont tombés en martyrs pour que vive l’Algérie libre et indépendante, et en faisant « front uni » contre les parties qui veulent attenter à la souveraineté nationale.

La situation nous appelle à être soudés avec notre armée nationale, digne héritière de l’Armée de libération, pour contre les manœuvres et conspirations qui se trament contre notre pays, a ajouté la même source.

Et d’appeler les enfants loyaux du Hirak populaire authentique du 22 février 2019 à ne laisser aucune chance à ceux qui veulent contourner les règles démocratiques à des fins douteuses, d’autant que l’Algérie se prépare pour des élections décisives qui ouvriront la voie au parachèvement de la guerre contre la corruption et l’injustice, dans le but de jeter les fondements d’une nouvelle ère.

Massacres du 8 mai 1945 : Témoins de la barbarie du colonisateur et de ses crimes contre l’humanité
  Publié le : dimanche, 09 mai 2021 09:09     Catégorie : Algérie     Lu : 6 foi (s)   Partagez