Mettre au point une stratégie nationale unifiée pour faire face à la guerre médiatique contre l'Algérie

Publié le : samedi, 08 mai 2021 19:02   Lu : 5 fois
Mettre au point une stratégie nationale unifiée pour faire face à la guerre médiatique contre l'Algérie

ALGER - Des universitaires et des professionnels des médias ont mis en avant samedi à Alger, "l'importance" d'élaborer une "stratégie nationale unifiée et claire" pour faire face à la guerre médiatique qui cible l'Algérie, en "resserrant" les rangs, en "renforçant" le front intérieur et en se "dotant" de tous les moyens, notamment électroniques.

Ces spécialistes s’exprimaient à l’occasion d’une conférence nationale sur le "Le rôle des médias nationaux face à la guerre médiatique contre l'Algérie" organisée par l'Union nationale des journalistes algériens (UNJIA) à la Faculté de l'information et de la communication de l'Université d'Alger -3-.

Ils ont affirmé, dans ce cadre, que l’acharnement médiatique enregistrée ces derniers temps contre l’Algérie interpellent les différents médias nationaux à lutter contre les rumeurs, attaques hostiles et fakenews que certaines parties et Etats cherchent à répandre et à en convaincre l'opinion publique nationale et internationale.

Ils ont été unanimes à souligner que cette démarche ne saurait aboutir qu’à la faveur de la mise en place d’une stratégie médiatique nationale unifiée qui suit le rythme des nouvelles technologies de l'information et de la communication et les exigences de la numérisation pour soutenir leurs capacités à répondre à l'acharnement et à la cyber-guerre médiatique contre le pays".

Cette démarche se concrétise -selon le recteur de l'Université Alger 3, Dr Mezrag- à travers "la mobilisation de tous les médias nationaux pour faire face à cette campagne féroce", notant que les ennemis de l'Algérie "se sont considérablement multipliés ces derniers temps et ont employé toutes leurs capacités financières et scientifiques pour dénaturer l'histoire du peuple Algérien et son présent".

A cette occasion, le recteur de l'université a souligné "le rôle majeur" que pourrait jouer l'établissement universitaire dans la lutte contre "la conspiration régionale et internationale" visant l'Algérie qui, dit-il, est l'une des "rares forteresses" qui continuent à faire face à l'hégémonie occidentale et sioniste".

Outre son rôle dans la formation et la recherche scientifique, l'université algérienne "est tenue d'affronter les ennemis d'hier et d'aujourd'hui, car dans certains cas, le mot est plus lourd que l'arme, notamment quand il s'agit des facultés spécialisées de journalisme, de communication et de sciences politiques", a-t-il poursuivi.

Dans son allocution d'ouverture de la conférence, le président de l’UNJIA, Kadiri Mesbah a indiqué que l'Algérie est "exposée à une guerre médiatique et électronique féroce en raison de plusieurs facteurs, dont principalement ses positions fermes contre la normalisation et son soutien inconditionnel aux causes palestinienne et sahraouie, ce qui en a fait une cible directe pour de nombreux lobbies, parties et pays".

Ces parties, souligne-t-il, "ont mobilisé leurs médias de propagande pour déformer les informations et les faits dans des laboratoires spécialisés, afin de ternir l'image de l'Algérie, grâce au progrès technologique important et aux possibilités offertes par l'espace technologique en termes de déformation et de diffusion de fausses informations à plus grande échelle".

Face à cette situation, le président de l'UNJIA a précisé que les journalistes algériens "sont tenus de prendre conscience de la gravité de ce qui se trame contre l'Algérie et d'être un rempart solide qui défend avec force et professionnalisme notre sécurité nationale et médiatique".

Cette conférence, ajoute-t-il, qui coïncide avec la commémoration des massacres du 8 mai 1945 constitue " une riposte directe aux ennemis de l'Algérie et un message claire de l'Union contre l'acharnement dont fait objet notre chère patrie, et que nous sommes à l'affût à toutes leurs tentatives désespérées de porter atteinte à l'Algérie".

Cette manifestation qui s'est déroulée en présence du président du Haut Conseil de la Langue Arabe (HCLA), Salah Belaid ainsi que le représentant du Conseil consultatif maghrébin, a vu la signature de d'une convention cadre entre l'université Alger- III et l’UNJIA, visant à renforcer leurs relations de coordination et de coopération dans les différents domaines.

La convention stipule que l'UNJIA accorde toutes les facilités aux étudiants pour faire leurs recherches et stages pratiques. En contrepartie, l'université organise des cycles de formation et des rencontres au profit de l'Union, outre la participation aux différents jurys des compétitions locales et nationales.

Les deux parties, œuvrent, selon la convention, à l'échange d'expériences basé sur la coordination et la coopération permanentes ainsi que l'échange des livres et publications scientifiques périodiques, en sus des thèses de doctorat et de magister.

La convention porte également sur la création d'une commission mixte permanente chargée du suivi, de la coordination, de l'évaluation et de la mise en œuvre de cette convention d'une durée de 05 ans.

Mettre au point une stratégie nationale unifiée pour faire face à la guerre médiatique contre l'Algérie
  Publié le : samedi, 08 mai 2021 19:02     Catégorie : Algérie     Lu : 5 foi (s)   Partagez