Ali Yahia Abdennour, défenseur infatigable de la dignité humaine

Publié le : dimanche, 25 avril 2021 16:24   Lu : 11 fois
Ali Yahia Abdennour, défenseur infatigable de la dignité humaine

ALGER - Pourfendeur infatigable et acharné des injustices, Ali Yahia Abdennour, décédé dimanche à Alger à l'âge de 100 ans, aura consacré sa longévité à défendre les causes nobles et la dignité humaine, dans toutes ses dimensions, à commencer par le droit à l'affranchissement du joug colonial.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a rendu un hommage appuyé au défunt, dans un message de condoléances, en mettant en relief son long parcours de militant de la cause nationale, au sein du Mouvement national et durant la Révolution du 1er Novembre 1954 ainsi qu'au service de l'Algérie indépendante. 

Instituteur durant les années 40, il entame son militantisme contre l'occupant français en adhérant au Parti du peuple algérien (PPA), puis au Mouvement pour le Triomphe des Libertés démocratiques (MTLD), qu'il quittera lors de la crise "berbériste" en 1949. Il rejoint le Front de Libération nationale (FLN) en 1955 et est arrêté en 1956 pour être assigné à résidence de 1957 à 1960.

Libéré en 1961, Ali Yahia Abdennour, en farouche syndicaliste, prend les rênes du Secrétariat général de l'Union générale des Travailleurs algériens (UGTA), avant de devenir, au lendemain de l'indépendance, député FLN de Tizi-Ouzou à l'Assemblée nationale constituante (1962-1964), puis de 1964 à 1965 dans la première Assemblée populaire nationale (APN). Il dirigera, de 1966 à 1968, deux départements ministériels, les Travaux publics et des Transports (1965-1966) ainsi que l'Agriculture et la Réforme agraire, avant de démissionner. 


Lire aussi: Décès du doyen des défenseurs des droits de l'Homme Ali Yahia Abdenour


Devenu avocat quelques années plus tard, ses prises de positions lui valent d'être arrêté en 1983 et emprisonné jusqu'en 1984, sans que cela ne le dissuade de ses convictions, puisqu'il sera à nouveau arrêté, en 1985, pour son activisme au sein de la Ligue algérienne pour la Défense des droits de l'Homme (LADDH), dont il est membre fondateur. La ligue ne sera agréée qu'en 1989.

Malgré toutes les difficultés rencontrées sur son chemin, le téméraire avocat n'a cessé de porter la voix de la Ligue et d'en assumer les positions, face aux mutations politiques que l'Algérie allait connaître depuis l'ouverture démocratique du pays en 1989: un contexte particulièrement délicat, avec la crise sécuritaire qui en a découlé, tout au long de la décennie suivante.  

 

Farouche opposant de "la fraude électorale"....

 

Sous le règne de l'ancien président, Abdelaziz Bouteflika, il n'a eu de cesse de revendiquer l'avènement d'un véritable Etat de droit, en dénonçant notamment l'irrégularité des scrutins, deux décennies durant.

Le nom de Me Ali Yahia Abdenour  figurera parmi les initiateurs de l'appel à "déclarer l'état d'incapacité" du président déchu, victime d'un AVC depuis 2013.

Alors que ce dernier est poussé à la démission par un sursaut populaire exemplaire, le nonagénaire défenseur des droits de l'Homme n'hésite pas à faire une brève apparition dans la rue pour soutenir le "Hirak ".


Lire aussi: Décès de Ali Yahia Abdenour: Condoléances du Président de la République


Le 10 décembre 2019, alors que la présidentielle devait se tenir deux jours plus tard, il adhère, avec nombre de personnalités et universitaires, au principe de "ne pas empêcher ceux qui veulent voter de le faire".

Sa santé se déclinant, ses sorties publiques se sont taries, l'une des ultimes étant celle accordée à 97 ans, à des médias nationaux, à l'occasion de la sortie de son dernier ouvrage "Mon testament pour les libertés": Un livre-témoin de la quintessence de son vécu de fervent engagé et du prix consenti pour la défense de causes aussi justes que celles de l'émancipation de la femme et la liberté d'expression.

Natif, il y a un siècle, de la région de Ain El Hammam, dans le giron du majestueux Djurdjura en Kabylie, le défunt sera inhumé lundi au cimetière de Ben Aknoun (Alger) après la prière du Dohr.

Media

Ali Yahia Abdennour, défenseur infatigable de la dignité humaine
  Publié le : dimanche, 25 avril 2021 16:24     Catégorie : Algérie     Lu : 11 foi (s)   Partagez