La mort en martyrs de Si El Haouès et Amirouche, un message d'union pour les générations

Publié le : mardi, 30 mars 2021 08:59   Lu : 40 fois
La mort en martyrs de Si El Haouès et Amirouche, un message d'union pour les générations

BISKRA- Les participants aux festivités commémorant le 62e anniversaire des martyrs colonels Si El Haouès et Amirouche, tenues au musée du chahid Si El-Haouès à M'chouneche (28 km au Nord-est de Biskra), ont affirmé lundi que le combat des deux héros et leur mort au champ d’honneur ensemble constituent un "message d'union pour les générations pour qu’elles s’en inspirent".

Lors de son intervention sur la vie des deux martyrs, tombés au champ d’honneur le 29 mars 1959 à Djebel Thameur à Ain El Melh dans la wilaya de M’sila, le président de l’association locale "1er novembre 1954", Bachir Zaghez, a affirmé que les colonels Si El Haouès et Amirouche ont pu, à travers leurs actions nationalistes, chacun dans sa région ou ensemble, ancrer l’esprit patriotique fondée sur l'amour de la patrie et son unité et œuvrer à former des hommes et des dirigeants qui ont atteint l’objectif en recouvrant la souveraineté nationale".

Pour Bachir Zaghez l’action nationaliste, socle du combat de Si El Haouès et Amirouche basé sur l’attachement aux principes et à l'identité nationale, "a constitué un rempart face aux ennemis de la patrie", relevant que leurs recommandations aux Algériens et aux moudjahidine en particulier ont permis de "déjouer les tentatives du colonisateur français visant la division de l’Algérie".

De son côté, le secrétaire de wilaya de l’Organisation nationale des moudjahidine, Belkacem Didiche, a relevé que la coordination des idées et l'objectif commun de la lutte politique et militaire qui ont accompagné toutes les étapes du recouvrement de la souveraineté nationale ont "permis d’atteindre le but recherché par les dirigeants de la Révolution libératrice".

M.Didiche a indiqué, dans ce contexte, que la mort au champ d’honneur des deux colonels, Si El Haouès et Amirouche, dans la même bataille alors qu'ils étaient en mission en dehors du pays dans le cadre de leurs actions nationalistes, "témoigne de la cohésion dans la vision et l’objectif".

De son côté, le moudjahid Lakhdar Meziani a affirmé, lors de son témoignage sur la lutte pendant la guerre de libération nationale que ces dirigeants, dont Si El Haouès et Amirouche qui ont accompli leur devoir envers la patrie, œuvraient à rapprocher les points de vue et à unir les efforts entre les différentes parties, se déplaçant dans des conditions difficiles pour atteindre l'objectif de hisser haut l’emblème national, en dépit des complots de l'ennemi.

La commémoration du 62e anniversaire de la disparition des colonels Si El Haouès et Amirouche, présidée par les autorités locales, a été marquée par la levée des couleurs nationales, la récitation de la Fatiha du Livre Saint et le dépôt d’une gerbe de fleurs à la mémoire des martyrs de la glorieuse Révolution de libération nationale et ce, en présence de la famille révolutionnaire et de nombreux citoyens.

La délégation a visité, par la suite, le musée du Chahid dans la commune de M’chouneche, la ville natale de Ahmed Ben Abderrezak Hamouda, plus connu sous le nom de Si El Haouès.

La mort en martyrs de Si El Haouès et Amirouche, un message d'union pour les générations
  Publié le : mardi, 30 mars 2021 08:59     Catégorie : Algérie     Lu : 40 foi (s)   Partagez