La politique du président Tebboune permettra l'édification d'un "front interne solide"

Publié le : mercredi, 23 décembre 2020 18:57   Lu : 18 fois
La politique du président Tebboune permettra l'édification d'un "front interne solide"

ALGER- La politique menée par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, est à même d'enraciner et d'approfondir la "véritable pratique démocratique" afin d'aboutir à un modèle de démocratie participative susceptible de permettre l'édification d'un "front interne solide", a affirmé mercredi le président du Conseil de la Nation par intérim, Salah Goudjil.

Présidant une réunion du bureau du Conseil de la Nation élargie aux présidents des groupes parlementaires et au questeur parlementaire, M. Goudjil a soutenu que ce front interne solide, ayant pour référent les glorieuses valeurs du 1er Novembre 1954, sera "capable d'annihiler les visées de tous ceux qui de l'extérieur tentent de porter atteinte à l'Algérie, à son peuple et à son armée".

Un front également capable de "réduire à néant l'alliance douteuse, de l'argent sale, ses parrains et les apprentis de la politique en dehors du cadre réglementaire et de la légitimité, qui veut nuire à l'Algérie", une alliance représentant pour les ennemis de l'Algérie "un terreau fertile pour élaborer leurs complots visant sa déstabilisation", a ajouté M. Goudjil.

Le président du Conseil de la Nation par intérim s'est incliné, à l'occasion du premier anniversaire de sa disparition, à "la mémoire du défunt Moudjahid le général de corps d'armée Ahmed Gaid Salah", rappelant l'"élan populaire qui l'a accompagné à sa dernière demeure, un élan qui est l'illustration parfaite du lien sacré qui a toujours lié le valeureux peuple algérien à son Armée nationale populaire, digne héritière de l'Armée de libération nationale".

M.Goudjil a, en outre, "hautement mis en valeur" le dernier discours adressé par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, à la Nation, qu'il a qualifié de "rassurant" et de "porteur d'une feuille de route pour la prochaine étape, qui verra l'Algérie persévérer sur la voie de l'édification de la nouvelle République à travers une œuvre de réforme et de développement multidimensionnelle et à tous les niveaux, permettant le parachèvement de l'édifice institutionnel du pays et consolidant e la manière la plus effective qui soit l'Etat de droit et la primauté de la loi".

Le président du Conseil de la Nation par intérim a salué, par ailleurs, l'intérêt accordé par le président de la République aux zones d'ombre et à la préservation des acquis sociaux au bénéfice du peuple algérien.

Le bureau du Conseil de la Nation a, en outre, rendu un "vibrant hommage" à la décision du président de la République ayant trait au choix du vaccin anti Covid-19, et à "son insistance sur l'entame de la campagne de vaccination dès le mois de janvier 2021, ce qui permettra de circonscrire la pandémie et ses implications".

Concernant les développements aux niveaux régional et international, le bureau du Conseil de la Nation a salué la dernière décision du Conseil de sécurité de l'ONU qui a réaffirmé que la question du Sahara occidental "ne peut être définie ou explicitée en dehors du droit international".


Lire aussi :  Le message du Président Tebboune a mis du baume au cœur des Algériens


Dans le même cadre, il a rendu hommage à la position adoptée par l'Union africaine lors du dernier sommet des chefs d'Etat et de gouvernement qui a rappelé "l'impérieuse nécessité de trouver une solution politique au conflit entre deux Etats membres de l'Union, à savoir le Royaume du Maroc et la République arabe sahraouie démocratique".

Cette position de l'Union africaine est une "réponse claire indélébile à tous ceux qui veulent imposer le  fait accompli et ceux qui veulent croire à une conquête diplomatique illusoire", ainsi qu'aux parties qui tentent d'ignorer la position sur le statut légal des territoires sahraouis adoptée par les Nations unies sur la base des résolutions et décisions adoptées par l'instance internationale à cet effet, a souligné le bureau du Conseil de la Nation.

Dans le même contexte, le bureau du Conseil de la Nation a réitéré "la position immuable et de principe de l'Algérie de soutien à la cause palestinienne, qui ne peut faire l'objet ni de chantage, ni de marchandage".

La réunion du bureau du Conseil de la Nation, élargie aux présidents des groupes parlementaires et au questeur parlementaire, avait à son ordre du jour l'échange de points de vue sur l'agenda du Conseil pour la prochaine période, ainsi que l'examen des questions orales et écrites qui lui ont été transmises.

A cet égard, le bureau du Conseil de la Nation a décidé de transférer le texte de loi de règlement budgétaire 2018 à la commission des affaires économiques et financières qui a auditionné le ministre des Finances au cours d'une réunion tenue durant l'après-midi afin d'étudier ce texte de loi qui sera présenté et soumis à l'adoption des membres du Conseil lors de la séance plénière prévue le 28 décembre.


Lire aussi : Goudjil: "l'Algérie s'est engagée pleinement et de manière effective dans une nouvelle ère"


Le bureau du Conseil de la Nation a décidé, aussi, après examen, de transmettre au gouvernement huit questions orales et sept questions écrites remplissant les conditions réglementaires requises.

Concernant l'activité des commissions permanentes du Conseil, le président du Conseil de la Nation par intérim a instruit ces dernières d'élaborer leurs programmes d'action relatifs, notamment, aux missions d'information, aux séances d'audition des membres du gouvernement, ainsi que les activités relatives à la promotion et au développement de la culture parlementaire.

La politique du président Tebboune permettra l'édification d'un "front interne solide"
  Publié le : mercredi, 23 décembre 2020 18:57     Catégorie : Algérie     Lu : 18 foi (s)   Partagez