APN: une délégation de la Commission de la défense en visite au GPIM d'Ain Semara

Publié le : vendredi, 18 décembre 2020 19:47   Lu : 31 fois
APN: une délégation de la Commission de la défense en visite au GPIM d'Ain Semara

ALGER - Une délégation de la Commission de la défense nationale de l'Assemblée populaire nationale (APN), présidée par Chenini Abdelkrim, président de la commission, a effectué la semaine dernière une visite au Groupement de promotion de l'industrie mécanique (GPIM), afin de s'enquérir du fonctionnement, de la production et de différentes structures du groupement, a indiqué un communiqué de l'APN.

S'exprimant lors de cette visite effectuée, mercredi dernier, M. Chenini a précisé que "le GPIM se veut une enceinte très importante dans l'industrie militaire et civile nationale'", saluant la démarche suivie par le Haut commandement de l'Armée nationale populaire (ANP) en vue de s'adapter aux développements scientifiques et technologiques, d'encourager l'innovation et réaliser le progrès et la modernisation.

"Cette orientation renforcera les capacités de notre armée qui est devenue mieux formée et hautement armée", a-t-il dit.

Et d'estimer que l'industrie militaire se voulait la fierté de tout un chacun, en ce sens qu'elle constitue "le fruit d'une politique éclairée visant le renforcement de l'armement national, la contribution au développement économique, la satisfaction des besoins du pays en matière de défense et la réduction de la facture d'importations des équipements militaires ainsi que la préservation des réserves de change".

M. Chenini a en outre salué "la vision stratégique correcte" du Haut commandement de l'ANP visant la restauration et la réhabilitation des institutions, ce qui évite au Trésor public de dépenser des fonds colossaux pour la création de nouvelles usines et unités de production, se félicitant de la décision du Chef d'Etat-major de l'ANP d'insister sur la qualité et la maitrise des prix.

De son côté, le directeur général du GPIM, le général Ghani Badaoui a présenté un exposé détaillé sur le groupement, rappelant que cet établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) relevant du ministère de la Défense nationale (MDN) a été créé en vertu du décret présidentiel n 11-312 du 06 septembre 2011, lequel prévoit la création d'un institut de formation, d'une cité d'habitation, d'un nouveau siège en cours de réalisation, des unités de production et d'un groupe industriel à Khenchla. Ce groupement compte 1000 travailleurs civils, a-t-il dit.    

Le GPIM englobe également trois sociétés: la Société algérienne de fabrication de véhicules spéciaux" (Rheinmetall-Algérie-SPA), créée en mars 2011, une société par actions (SPA) entre le GPIM et l'Entreprise nationale de matériels de travaux publics (ENMTP). 

L’entreprise compte parmi son personnel, 11 officiers et 608 employés civils avec une capacité de production s’élevant à 120 véhicules/an et un taux d’intégration de 100%, depuis l’approvisionnement en matière première, en passant par le coupage, le modelage, le soudage et le montage jusqu’aux contrôle et essais de produit, a fait savoir le général Badaoui.

NIMR Algérie a été fondée en 2013 en partenariat entre le groupement de promotion de l’industrie mécanique et la firme émiratie «Nimr», relevant qu’elle comptait 7 officiers et 230 employés civils avec une capacité de production de 200 véhicules et un taux d’intégration 100%.

Concernant la société algérienne (SAFMMA), le général Badaoui a expliqué qu’elle fabrique les moteurs de marques allemandes, dont Mercedes, MTU et DEUTZ pour les véhicules utilitaires, militaires, à usage agricole et dans le domaine du BTP.

La SAFMMA est fondée en partenariat entre l’entreprise de fabrication de moteurs (EMO) et le groupe émirati AABAR. Elle compte 02 officiers et 139 employés civils  avec une capacité de production de 25.000 moteurs/an, a-t-il poursuivi.

Evoquant l’institut de formation relevant du groupement, le responsable a fait savoir qu’il était spécialisé en la mise à niveau en termes de fabrication de véhicules et de moteurs. Cette structure qui a vu le jour en 2012 a pour vocation la formation des personnels des trois filiales du groupement.

L’institut a procédé d’abord à la formation des formateurs en Allemagne qui, à leur tour, dispensent des cours théoriques et pratiques aux personnels conformément à un programme technique algéro-allemand.

Dans le même sillage, le général Badaoui a rappelé que l’institut était constitué de 10 salles de cours ainsi que des ateliers de formation pratique en soudage, traitement de surfaces et technique de montage automobile (motorisation et électricité), outre un centre de recherche et de développement des produits (céramique de protection,  verres blindés...etc.).

Les produits sont soumis à des tests de conformité selon les critères du client., a-t-il précisé.

Par ailleurs, le DG a cité les objectifs futures du groupement, entre autres, garantir la continuité et la diversification de la production, l’intégration stratégique, la sous-traitance et la formation, faisant état de la réalisation d’une base mécanique englobant 06 entreprises chargées de la plomberie, du modelage et d’industrie mécanique.

Il a également précisé que cette base assurait la production de la majorité des pièces de rechange et que ses produits seront destinés aux industries militaires et civiles.

APN: une délégation de la Commission de la défense en visite au GPIM d'Ain Semara
  Publié le : vendredi, 18 décembre 2020 19:47     Catégorie : Algérie     Lu : 31 foi (s)   Partagez